Manouk Borzakian

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de Marzo de 2008. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

«UL 12», de la série "Updated Landscpae (UL) de 2017", avec en arrière-plan, l'oeuvre «The Arcadian» de Thomas Cole (1834). Photo Guillaume Hebert

Ce samedi, avec quelques amis amateurs comme vous de sensations fortes, vous vous offrez une balade sur les plages de la côte normande. Vous découvrez un bunker allemand abandonné et, ni une ni deux, vous vous y engouffrez. Découverte inattendue : le block-haus abritait une salle dans laquelle les scientifiques nazis ont mis au point une arme secrète. Vous êtes tout à votre trouvaille quand, soudain, les portes se referment sur vous. Vous avez une heure pour trouver un moyen de sortir de ce faux pas et ne pas finir, vous et vos partenaires, enterrés vivants. Il faudra compter sur votre ingéniosité, votre chance et, surtout, votre sang-froid.…  Seguir leyendo »

Au Café Gijón en juillet 1984.Photo Efe. Sipa

Du Cafe Society de New York, antichambre du mouvement pour les droits civiques, à la Bellevilloise de Paris, lieu d’une utopie sociale, en passant par le Café Riche du Caire, des écrivains, des historiens et des géographes retracent l’histoire de lieux où ont émergé de nouveaux courants intellectuels, politiques ou artistiques.


La Bellevilloise, de la faucille aux bobos. En 1877, alors que le Paris populaire se relève difficilement de la Commune, des ouvriers créent une coopérative et se lancent dans l’œuvre sociale et culturelle. Proche du Parti communiste dans les années 20, la Bellevilloise est désormais un café branché. Par Mathilde Larrère, historienne.…  Seguir leyendo »

Une ligne Le Havre-Marseille qui coupe la France en deux

Les commentaires de cartes électorales s’accompagnent parfois d’une remarque destinée à nuancer l’ensemble de l’analyse – et à donner bonne conscience à celle ou à celui qui l’écrit : attention, ce ne sont pas des départements qui votent, pas plus des communes, mais des individus, partagés entre de multiples appartenances géographiques, professionnelles, générationnelles et culturelles.

Il faut par conséquent, avant de découper mentalement les cartes de cette élection présidentielle, d’y trouver des logiques et des lignes de force, préciser que la géographie électorale, seule, n’explique rien. Et qu’accompagnée – de la sociologie, des sciences politiques, de la psychologie -, elle n’explique pas tout.…  Seguir leyendo »