Marc Lazar

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de mayo de 2009. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

Les historiens diront sans doute que le 4 mars 2018 a marqué le passage de l’Italie dans une nouvelle phase politique dont l’issue s’avère incertaine. En effet, cette élection provoque plusieurs grands bouleversements politiques. Deux des principaux partis en compétition depuis des années ont été battus, le Parti démocrate (PD) de Matteo Renzi et Forza Italia de Silvio Berlusconi.

Le premier passe en dessous de la barre des 20 % à la Chambre des députés – seules données que nous utilisons ici -, soit près de 7 points en moins par rapport à 2013. Il recule jusque dans ses traditionnelles zones de force, en Italie centrale.…  Seguir leyendo »

Que révèlent les résultats des élections municipales de juin en Italie ? Les récentes élections administratives partielles en Italie ont été marquées par un haut taux d’abstention, une progression du centre-droit, un recul du Parti démocrate et un échec du Mouvement Cinq Etoiles. Cela serait pourtant une erreur que de tirer des plans sur la comète à partir de ce scrutin qui présente nombre de particularités, à commencer par un mode de scrutin majoritaire à deux tours. Toutefois, ce scrutin confirme un certain nombre de tendances en cours de la vie politique italienne.

Parti démocrate : un leader faible mais sans rival

Le Parti démocrate (PD) est en difficulté.…  Seguir leyendo »

A l’automne 2016, le spectre des populismes planait sur l’Europe. Il y avait eu le Brexit puis la victoire de Donald Trump aux Etats-Unis. Les sondages enregistraient une poussée des mouvements populistes. Or, depuis quelque temps, ceux-ci ont connu des revers en Autriche, aux Pays-Bas et en France. Dernier exemple en date, celui de l’Italie où le Mouvement 5 étoiles vient d’enregistrer une défaite cinglante lors d’un scrutin administratif partiel où il a été éliminé presque partout dès le premier tour et n’a conquis que la ville toscane de Carrare.

Le vent aurait-il donc tourné une bonne fois pour toutes ?…  Seguir leyendo »

Les succès du Mouvement Cinq Etoiles («Movimento 5 Stelle», M5S) dans la capitale de l’Italie et celle du Piémont obéissent à des raisons locales, et revêtent une dimension nationale. Les deux nouvelles élues ont des points communs. Elles sont femmes alors que la politique italienne reste dominée par les hommes, jeunes dans un pays gérontocratique, novices ou presque en politique (Chiara Appendino était conseillère municipale depuis cinq ans) donc en mesure d’incarner la nouveauté, l’authenticité et le changement recherchés par des Italiens critiques de leur classe politique. A Rome, Virginia Raggi, qui partait favorite, a exploité une situation désastreuse : échec du maire précédent, Ignazio Marino, membre du Parti démocrate (PD), scandales de corruption qui ont aussi éclaboussé ce parti, dégradation continue de la ville, administration inefficace, endettement record.…  Seguir leyendo »