Marc Pierini

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de mayo de 2009. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

La réunion des dirigeants de l’OTAN, le 25 mai, à Bruxelles, est la première apparition du président Macron dans le cercle très personnalisé des sommets. L’ampleur de sa victoire et son engagement européen lui donnent une position forte, avant même les sommets qui suivront (G7, Union Européenne, G20). Au-delà des sujets prévisibles abordés ce jour – lutte contre le terrorisme, déploiement en Europe centrale, Afghanistan, efforts européens de financement de l’OTAN – un pays, la Turquie, retiendra l’attention à la table des chefs d’Etats.

Au sein de l’OTAN, Ankara semble prête à renoncer à participer, sous des motifs prétendument industriels, à la mise en place du bouclier anti-missiles, au profit d’un système russe – des missiles S400 – naturellement incompatible avec celui de l’OTAN.…  Seguir leyendo »

A chaque incident, qu’il soit social comme à Kasserine ou sécuritaire comme à Ben Guerdane cette année, les responsables occidentaux s’alarment. « Il faut aider la Tunisie ! », entend-on à Bruxelles, Paris ou Berlin. Et puis l’on oublie ce petit pays, car des crises plus dramatiques assaillent l’Occident, qu’il s’agisse de la Syrie, de la Libye, ou des réfugiés.

Pour autant, la Tunisie est plus qu’un emblème, elle est aujourd’hui le seul exemple, certes fragile mais bien réel, de transition démocratique réussie dans le monde arabe. Devons-nous attendre le prochain drame sécuritaire ou migratoire pour agir ?

En cinq années de débats acharnés et de compromis durement acquis, la Tunisie s’est dotée d’une infrastructure démocratique remarquable : une constitution, plusieurs élections libres, des institutions en devenir comme le futur conseil national de la gouvernance.…  Seguir leyendo »

Jusqu’au 18 mars, malgré une accumulation de nuages sur le front sécuritaire, la Tunisie respirait un indiscutable parfum de liberté, celui de la révolution de janvier 2011. On y parlait de tout, partout et à voix haute, les revendications et grèves sauvages s’enchaînaient sans fin, et même le trafic automobile semblait être totalement débridé.

Depuis, la tragédie du Bardo a imposé au pays un choc sans précédent depuis avril 2002, mais aussi provoqué un sursaut national – un sursaut fort, unanime et digne – et un élan de solidarité international. Ce n’est ni le moment de céder à l’effroi, ni le temps d’oublier les acquis et les devoirs de la révolution.…  Seguir leyendo »