Meike Fink

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de mayo de 2009. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

Certes, comme l’a écrit Johann Chapoutot dans Libération le 21 septembre, tout n’est pas rose dans la transition énergétique allemande : il y a encore beaucoup de centrales au charbon qui fonctionnent et polluent. Il y a même de nouvelles centrales qui ouvrent leurs portes. Mais l’Allemagne décrite dans l’article avec ses «mines à ciel ouvert, paysages dévastés et pollutions diverses» n’est qu’une image déformée de la transition énergétique. L’article ne mentionne pas, par exemple, les créations d’emplois et la mobilisation citoyenne qui accompagnent les énergies renouvelables.

Certes, le charbon et surtout le lignite sont les bêtes noires de la transition énergétique allemande.…  Seguir leyendo »