Nabil Ennasri

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de febrero de 2009. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

Le prince héritier Mohamed Ben Salman (MBS) aime à se présenter comme le modernisateur de l’Arabie Saoudite. Après avoir ouvert aux femmes la porte des stades de football et des concerts de musique, le voilà qui vient de signer le décret d’application qui leur donne l’autorisation de conduire. Nombre d’observateurs ont présenté ces avancées comme une «révolution». Ces éloges sont un signe inquiétant de l’absence de regard critique sur ce pays en même temps qu’ils révèlent la puissance du lobbying de Riyad qui s’est offert les services de quatre des plus grandes sociétés françaises de relations publiques.

Comment apprécier à leur juste valeur ces quelques réformes.…  Seguir leyendo »

Par son courage, le peuple tunisien vient de tordre le coup à une théorie en vogue dans certains milieux politiques européens et nord-américains qui voient dans le monde arabe un espace réfractaire à l’émancipation démocratique. Ces derniers prétendent que seuls les islamistes sont susceptibles de renverser les régimes arabes «modérés» et qu’il convient, pour contenir ce péril, de soutenir les autocrates, quitte à fermer les yeux sur leurs dérives policières et mafieuses.

La Tunisie est donc sur la voie d’une libération, mais la route est encore longue. L’une des premières difficultés du nouveau régime tunisien sera d’amorcer une réelle entente nationale avec toutes les composantes de la société, seule condition pour instaurer les bases d’un pacte démocratique.…  Seguir leyendo »