Nele Wissmann

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de Julio de 2008. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

La chancelière Angela Merkel a qualifié la tuerie de Hanau de « crime de haine ». Elle a ainsi mis ces tirs mortels sur le même plan que la série d’attentats commise par le Parti national-socialiste souterrain (NSU) entre 2000 et 2011, l’assassinat du préfet Walter Lübcke en juin 2019 et l’attentat contre la synagogue de Halle en octobre 2019. Ces quatre actes terroristes ont en commun d’avoir profondément perturbé la perception qu’ont les Allemands d’eux-mêmes.

Ceux-ci se sont longtemps crus vaccinés contre toute dérive d’extrême droite grâce à leur maîtrise particulière du passé (le Vergangenheitsbewältigung) c’est-à-dire leur travail mémoriel sur le nazisme.…  Seguir leyendo »