Nora Benkorich

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de diciembre de 2008. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

Si, pour les experts en armement et les bons connaisseurs de la Syrie, la responsabilité du régime de Bachar Al-Assad dans les massacres à l’arme chimique du 21 août est incontestable, certains doutes subsistent et s’instillent dans les esprits, à l’appui de nombreuses allégations d’observateurs, «analystes» et hommes politiques qui interrogent la responsabilité présumée de groupes djihadistes. Telle est la position du député de l’Essonne Nicolas Dupont-Aignan qui, en réaction aux velléités du gouvernement français de prendre part à la riposte contre le régime de Damas, s’est empressé de mettre des «groupes islamistes» sur la sellette. De prime abord, ces doutes paraissent légitimes en raison de la propagande médiatique du régime, qui nie toute responsabilité, de la gravité des faits et de l’imminence d’une très probable expédition punitive contre Damas, mais ils n’en demeurent pas moins illégitimes car infondés, incohérents et périlleux.…  Seguir leyendo »

En 1982 à Hama, la pilule du complot ne fut pas difficile à faire passer. Le sectarisme affiché de l’Aile combattante et sa ligne politique dure furent du pain bénit pour le régime, qui n’avait plus qu’à monter en épingle les faits et la force numérique du mouvement pour inquiéter les Syriens. Aujourd’hui, si la contestation parvient à se développer géographiquement à partir de Deraa et à dépasser ses cadres générationnels et sociaux d’origine, c’est avant tout parce que de nombreux Syriens se reconnaissent dans ses mots d’ordre – liberté, dignité, transparence, démocratie, unité. Alors que penser des théories conspirationnistes avancées par le régime pour justifier les révoltes ?…  Seguir leyendo »