Oya Baydar

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de julio de 2009. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

Il y a quinze ans, la Turquie était encore un pays qui galopait vers un avenir plein d’espoirs et de promesses. Les fondateurs de l’AKP, dans leur discours comme dans leur programme, promettaient un islam modéré, capable de réconcilier les valeurs démocratiques de l’Occident avec la religion musulmane. Erdogan, chef de l’AKP et premier ministre de l’époque, soutenait avec ferveur l’intégration de son pays dans l’Union européenne. Il critiquait l’autoritarisme du régime kémaliste, l’omniprésence de l’armée dans la politique, le manque de démocratie, la politique assimilationniste contre les Kurdes et les minorités non musulmanes.

Ces critiques formulées comme des promesses pour l’avenir du pays sont devenues aujourd’hui les atouts de la politique d’Erdogan, qui a délaissé le projet de réconcilier l’islam avec la démocratie, les droits de l’homme et la modernité.…  Seguir leyendo »