Patrice Maniglier

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de mayo de 2009. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

«Le barbare, c’est d’abord l’homme qui croit à la barbarie», écrivait Lévi-Strauss, en 1952, dans son petit livre Race et Histoire. Cette phrase se voulait d’abord une critique de ceux qui se croient plus civilisés que les autres, et qui se font ainsi les défenseurs de l’idée de progrès. L’anthropologue rappelait que cette attitude de valorisation exclusive de son propre mode de vie est la caractéristique la mieux partagée de ces peuples mêmes qu’ils appellent «barbares». De fait, par le nom qu’ils se donnent dans leur propre langue, beaucoup de ces peuples se désignent comme «véritables êtres humains», «authentiques personnes», etc.…  Seguir leyendo »