Paul Berman

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de julio de 2009. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

Après chaque grand événement inattendu, une foule d’experts et de pointures journalistiques se précipite pour affirmer haut et fort que, contrairement aux apparences, même si les pronostics étaient faux, tout était parfaitement prévisible. Ce sophisme fait force de loi et on nous explique déjà que la victoire de Donald Trump est due à des facteurs qui étaient clairement observables – la souffrance de la classe ouvrière blanche, la stagnation des salaires, les vertiges du libre-échange, les anxiétés culturelles générées par une époque multiculturelle et ses vagues d’immigration, etc. Ces explications sont plausibles. Et pourtant, à chaque étape de la candidature de Trump, personne dans la classe politique américaine n’a jamais cru à la probabilité de sa victoire.…  Seguir leyendo »