Philippe Artières

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de julio de 2009. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

Le dernier opus d’Ivan Jablonka, professeur d’histoire contemporaine, paru dans la très prisée collection de l’historien Maurice Olender (1) soulève un ensemble de questions quant au rôle et à la manière de faire de l’histoire. Ivan Jablonka occupe une position académique, scientifique et éditoriale, dont témoignent à la fois la collection «la République des idées» qu’il dirige, son précédent ouvrage l’Histoire est une littérature contemporaine, et aussi son engagement dans l’entreprise de Pierre Rosanvallon, le Parlement des invisibles. C’est de cette autorité que cette position lui confère qu’il s’adresse au lecteur. Au moment où la question de la transmission du savoir historique est en crise, Laëtitia ou la fin des hommes soulève la question de la responsabilité de l’historien.…  Seguir leyendo »