Pierre Cassou-Noguès

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de julio de 2009. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

En 1948, le mathématicien américain Norbert Wiener prenait la plume pour annoncer l’éclosion de l’usine automatique. Les progrès scientifiques accomplis pendant la Seconde Guerre mondiale devaient aboutir à la conception d’usines sans travailleurs : d’immenses salles, vides d’êtres humains, d’une propreté absolue (les ordinateurs ne supportant pas la poussière ni les taches d’huile) dans lesquelles des machines tourneraient toutes seules. Wiener chiffrait à vingt-cinq ans le temps nécessaire à la généralisation des usines automatiques. L’année 1963 devait donc marquer la fin du travail productif. L’usine automatique représentait, aux yeux de Wiener, une menace pour l’humain aussi grave que la bombe atomique, en même temps qu’un possible retour au paradis de l’Ancien Testament : l’humain y serait en effet libéré du travail.…  Seguir leyendo »