Pierre Mertens

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de febrero de 2009. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

« On ne sait pas ce qu’on est occupé de vivre. » Que de sagesse, peut-être, se blottit au fond de cette formule que l’on doit à l’un des témoins de l’attentat perpétré à l’aéroport de Bruxelles-National, ce 22 mars. Car elle ne signifie nullement qu’on ne veuille pas comprendre, à la fin, ce qui est en cours, déjà, depuis longtemps. Mais qu’est-ce que cela signifie alors ?

« Étrange résignation ? » pourrait-on penser, et pour sûr, une certaine France n’y manquera pas, à propos du comportement de beaucoup de Belges, en but aux agressions dont ils font l’objet depuis les assassinats commis contre le Musée juif de Bruxelles (24 mai 2014).…  Seguir leyendo »

Ce lundi 16 novembre, la première chaîne de notre télévision nationale, annonce la retransmission d’une opération policière de grande envergure dans une agglomération de Bruxelles. On laisse entendre qu’un assaut va être mené contre un immeuble où se serait réfugié un dangereux criminel en cavale. Il pourrait s’agir de Salah Abdeslam, membre d’une fratrie désormais célèbre et maudite pour le rôle qu’elle a joué, trois jours plus tôt, dans les attentats de Paris.

Les amateurs de sensations fortes en seront pour leurs frais : on est parti pour visionner quatre heures de non-événement. La police a fait chou blanc. Mais parallèlement, on arrêtera dans l’après-midi deux présumés complices.…  Seguir leyendo »

Ce lundi 16 novembre, la première chaîne de notre télévision nationale, annonce la retransmission d’une opération policière de grande envergure dans une agglomération de Bruxelles. On laisse entendre qu’un assaut va être mené contre un immeuble où se serait réfugié un dangereux criminel en cavale. Il pourrait s’agir de Salah Abdeslam, membre d’une fratrie désormais célèbre et maudite pour le rôle qu’elle a joué, trois jours plus tôt, dans les attentats de Paris. Les amateurs de sensations fortes en seront pour leurs frais : on est parti pour visionner quatre heures de non-événement. La police a fait chou blanc. Mais parallèlement, on arrêtera dans l’après-midi deux présumés complices.…  Seguir leyendo »