Raoul Kaenzig

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de julio de 2009. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

Une fois de plus, les habitants de La Paz, siège du gouvernement de la Bolivie, n’ont plus accès à l’eau courante et les réserves n’ont jamais été aussi basses. Le président andin Evo Morales Ayma a déclaré l’état d’urgence la semaine dernière.

Attribuant cette crise au changement climatique, il annonçait à cette occasion que le «pire était encore à venir». Pour les habitants de La Paz les mesures de rationnements sont drastiques: trois heures d’eau courante à basse pression tous les trois jours, selon les quartiers.

La métropole que forme la ville de La Paz et sa ville attenante El Alto constituent une véritable bombe à retardement.…  Seguir leyendo »