Raoul Kaenzig

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de Julio de 2008. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

Une femme et un enfant transportent un bidon d’eau distribué aux habitants des quartiers de La Paz touchés par la sécheresse, 22 novembre 2016. © MARTIN ALIPAZ / EPA

Une fois de plus, les habitants de La Paz, siège du gouvernement de la Bolivie, n’ont plus accès à l’eau courante et les réserves n’ont jamais été aussi basses. Le président andin Evo Morales Ayma a déclaré l’état d’urgence la semaine dernière.

Attribuant cette crise au changement climatique, il annonçait à cette occasion que le «pire était encore à venir». Pour les habitants de La Paz les mesures de rationnements sont drastiques: trois heures d’eau courante à basse pression tous les trois jours, selon les quartiers.

La métropole que forme la ville de La Paz et sa ville attenante El Alto constituent une véritable bombe à retardement.…  Seguir leyendo »