Régis Debray

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de mayo de 2009. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

Il est déjà trop tard pour faire sentir à une génération sans histoire, ni peut-être même sans la mémoire d’une histoire, ce que fut le vibrato d’un moment-fraternité évanoui. Il a, dans nos années 1960, arraché plus d’un enfant du siècle à son confort, en l’élevant, parfois, au-dessus de lui-même. De cette colère et de cet espoir, Fidel Castro fut le parrain, l’entraîneur, le blason. La République torturait en Algérie, des humiliés se soulevaient par milliers sur trois continents, et une tierce voie, entre capitalisme et communisme, luisait à l’horizon.

De cet élan venu des profondeurs, plus qu’un engouement, reste un sobriquet injuste et dédaigneux, le tiers-mondisme.…  Seguir leyendo »

A catastrophe hors norme, réponse hors norme. La remise sur pied d’un peuple entier jeté à terre n’a pas de précédent. Elle ne peut qu’outrepasser, sans bien sûr les invalider, les voies et moyens ordinaires de la solidarité multilatérale.

Mais l’extrême urgence et les meilleurs des sentiments ne doivent pas déboucher sur une prise de contrôle unilatérale d’un petit pays par un très grand, préparant peut-être une remise sous tutelle de type impérial. Une nouvelle conception de l’entraide doit émerger, à l’échelle du siècle.

Au lendemain de la première guerre mondiale, la République a forgé le statut de pupille de la nation, en vertu duquel les descendants de victimes de guerre ont droit jusqu’à leur majorité à la protection morale et à l’aide matérielle de l’Etat, en vertu d’un jugement d’adoption.…  Seguir leyendo »