René Longet

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de diciembre de 2008. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

Qu’entre juillet et août, sur une, deux voire trois semaines on frôle les 30° ne date pas d’aujourd’hui. D’après Wikipedia, «dans la Rome antique, le début de la Canicule était célébré par la fête de Neptunalia (le 24 juillet), on lui attribuait de mauvaises influences (maladies causées par la chaleur et hurlements des chiens) et on tentait de conjurer l’influence néfaste de Sirius sur les moissons en immolant des chiens roux comme le soleil. La Canicule s’achevait par la fête de Vulcania, le 24 août». Donc rien de nouveau sous le soleil ?

Si, si… chaque année bat les records de chaleur de la précédente, chaque été il faut plus chaud, plus longtemps, plus au Nord… 30° au Cercle Polaire, 40° à Tokyo, 37° à Montréal, ce sont là des températures dignes d’un été sous les Tropiques … d’autrefois.…  Seguir leyendo »

Critiquer le populisme est fréquemment stigmatisé comme une attaque à la liberté de parole, une insulte au bon peuple qui a bien le droit d’«être ce qu’il est». Mais est-il vraiment indifférent de savoir de quoi est fait le débat public? Toutes les opinions se valent-elles réellement? Revendiquer éthique, respect, politesse, est-ce vraiment ringard, bobo et bisounours? Le monde va-t-il aller mieux si on est «incorrect» à dessein et exhibe fièrement ses côtés les plus bas? Peut-on tolérer les menées racistes, suprémacistes, intégristes dont l’ennemi commun est la tolérance, au nom de cette dernière?

Si le populisme est bien un révélateur d’une situation, ce qu’il mobilise est toxique pour la construction de l’opinion publique, la cohérence de la pensée, l’équilibre de nos sociétés.…  Seguir leyendo »

Vous avez dit développement durable? Dans les consciences s’est avant tout ancré le changement climatique. Il y a de bonnes raisons à cela, tant la menace est globale et multiforme, et nous sommes bien au milieu du gué. L’ambivalence politique est parfaitement illustrée par la simultanéité de l’entrée en vigueur de l’Accord de Paris prescrivant que le réchauffement causé par l’homme reste nettement en dessous de 2 °C (4 novembre), et l’élection d’un président américain climatosceptique (8 novembre).

Un document de référence incontournable: le rapport Planète vivante

Dans ce contexte, la parution fin octobre de l’édition 2016 du rapport Planète vivante a passé largement inaperçue.…  Seguir leyendo »

Collectivement, les agendas sont clairement définis. Les 17 Objectifs de développement durable retenus en septembre 2015 par l’assemblée générale des Nations unies donnent une cible aux efforts et actions des humains, et en particulier au secteur privé. Y affecter 5% du PIB mondial suffirait pour relever les principaux défis de l’humanité.

Les techniques existent

Les techniques pour mieux gérer les ressources planétaires sont connues. De l’agroécologie à la maison positive, une multitude de solutions s’offrent à nous. Tirer sa plus-value de l’entretien et non de l’obsolescence: des objets réparables, réutilisables (soit l’économie de la fonctionnalité) sont aujourd’hui un modèle éprouvé. Le commerce équitable existe et montre comment concilier économie et développement social.…  Seguir leyendo »

Au-delà des abus qui choquent tout un chacun, comme, par exemple, les bulles financières à répétition, les délocalisations sauvages ou le travail des enfants, la globalisation de l’économie est très généralement associée à la montée des inégalités et au nivellement des normes environnementales et sociales à l’échelle de tous les continents. La Chine et les pays du Sud-Est asiatique jouent ici le rôle de bouc émissaire, mais pratiquement aucun pays ne peut être exonéré de ses responsabilités. Unifiant la circulation des biens et des capitaux, la globalisation met en compétition des pays et des zones aux exigences écologiques et sociales très différentes.…  Seguir leyendo »