René Schwok

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de mayo de 2009. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

La Unión Europea (UE) recibe críticas desde todos los ángulos. Sus detractores cuestionan tanto el libre comercio como la libre circulación de personas y la moneda única.

Solo su aportación a la paz parecía haberse librado de ellas, pero últimamente también está siendo cuestionada. De hecho, los eurófobos afirman literalmente que la Unión Europea se ha convertido en “una fuerza de inestabilidad” (Boris Johnson, 9 de mayo de 2016).

Por tanto, ¿debemos considerar que la frase “Europa es la paz” es un cliché? La respuesta es sutil. En efecto, la Unión Europea contribuye a la paz, pero principalmente por razones distintas a las que señalan los europeístas.…  Seguir leyendo »

Selon Eric Hoesli, on a assisté à «une défaite de l’Union européenne qui, par son égarement durant la crise et son inconsistance ensuite, a quitté sa vocation pacificatrice pour devenir belligérante» (Le Temps du 12.03.2014, page Débats).

Une telle affirmation mérite débat. D’abord, évidemment, parce que l’UE n’est absolument pas devenue belligérante. Pour cela, il aurait fallu qu’elle eût participé à une guerre. Telle est la définition de l’adjectif «belligérant». Il n’en est évidemment rien. De plus, les Etats membres se sont explicitement interdit de constituer une armée européenne (avant le deuxième référendum irlandais sur la ratification du Traité de Lisbonne).…  Seguir leyendo »

L’accord d’association qui aurait dû être signé entre l’UE et l’Ukraine fait la une des médias internationaux. Des millions d’Ukrainiens manifestent et parfois risquent leur vie pour qu’il soit mis en œuvre. Dans les grandes lignes, cet accord fait l’objet d’au moins trois interprétations.

La première peut être qualifiée d’euphorique. Il s’agit de celle des partisans ukrainiens de cet accord. Dans leur conception, ce document constitue une sorte de formule magique, un grimoire, qui permettrait d’européaniser définitivement l’Ukraine, tout en la débarrassant de ses faiblesses.

La deuxième est plus technocratique. C’est celle de certains fonctionnaires et responsables européens. L’accord y est présenté comme un contrat d’association assez classique.…  Seguir leyendo »

Les 28 et 29 novembre à Vilnius, l’Union européenne (UE) aurait dû signer un accord d’association avec l’Ukraine. Celui-ci contient 906 pages et avait déjà été paraphé. Le 21 novembre, la majorité du parlement ukrainien en a cependant décidé autrement. Elle a refusé d’obtempérer à toutes les exigences de l’UE. Elle a ainsi renoncé à accorder la libération de l’opposante et ancienne première ministre Ioulia Timochenko. Elle n’a pas non plus voté certaines lois en matière d’indépendance de la justice dont Bruxelles avait fait une condition sine qua non à la signature d’un accord.

Cet échec représente un sérieux revers pour l’Union européenne et ses conceptions alternatives en matière de politique extérieure.…  Seguir leyendo »