Riva Kastoryano

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de mayo de 2009. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

Il devient de plus en plus difficile de déterminer un profil type, de repérer les lieux de radicalisation et de remonter les réseaux. Les jeunes qui ont réalisé les attaques de Madrid et de Londres, au début des années 2000, se réunissaient dans des cybercafés, des librairies, des mosquées de quartier pour visionner des cassettes vidéo sur la guerre en Tchétchénie ou en Bosnie, et bien entendu sur le conflit entre Israël et les Palestiniens. Ils réagissaient collectivement aux scènes de souffrance et des discours sur l’« islam humilié », nourrissant un sentiment de revanche qui les poussait à la violence.…  Seguir leyendo »

Dix ans après les « émeutes » dans les banlieues qui avaient duré trois semaines, la France cherche toujours des « responsables » à la violence qui s’est répandue dans ces quartiers, reflet de l’immobilité spatiale et sociale de ses habitants. Le débat revient sur la question de l’intégration : la crise de l’école, le chômage, la frustration des jeunes…

Et dix ans après les « émeutes », c’est dans ces quartiers que les pouvoirs publics cherchent principalement les racines de ce qu’on appelle aujourd’hui la « radicalisation » des jeunes qui ont choisi le jihad comme la voie de l’intégration.…  Seguir leyendo »