Roman Vinadia

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de julio de 2009. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

Les Américains ont élu Donald Trump à la présidence avec une large majorité des grands électeurs. Pour la deuxième fois dans l’histoire politique moderne, le futur président n’a pas emporté le vote populaire. Le collège électoral hérité du XVIIIe siècle favorise une nouvelle fois le candidat républicain et renforce le poids de l’Amérique profonde face aux grandes villes dans la désignation du président. La stratégie Trump de reconquête de la carte électorale par le vote blanc du Midwest s’est avérée gagnante.

La frustration des électeurs blancs de la «Rust Belt»

C’est dans la fameuse Rust Belt que Trump a réussi à faire basculer l’élection.…  Seguir leyendo »