Sébastien Boussois

Este archivo solo abarca los artículos del autor incorporados a este sitio a partir del 1 de diciembre de 2006. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

Pourquoi le populisme a encore de beaux jours devant lui

2024 serait l'année de tous les dangers. Plusieurs scrutins sont à suivre de près. Parmi eux ceux des États-Unis bien sûr, de la Russie, de l'Ukraine, au sein de l'Union européenne, et peut-être même en Israël. La récente élection de Javier Milei en Argentine contredit l'idée ambiante que le populisme perdrait en influence dans le monde. Alors que nombre d'observateurs politiques peu convaincus ont cru il y a quelque temps à son érosion voire à sa fin, il séduit plus que jamais l'électorat, qu'on le veuille ou non.

Le Petit Robert définit le populisme ainsi : c’est le «discours politique s'adressant aux classes populaires, fondé sur la critique du système et de ses représentants».…  Seguir leyendo »

Le processus de désoccidentalisation du monde s'accélère à grande vitesse depuis plusieurs mois. Les guerres soutenues par l'Occident ne mènent plus depuis longtemps à des victoires. L'exemple de la situation en Ukraine comme de celle entre Israël et Gaza qui monopolisent l'attention des opinions, des politiques et des médias, sont les deux avatars à venir d'un échec géopolitique global des Américains et des Européens à imposer leur agenda. On parle de plus en plus d'un échec de l'Ukraine et d'une impasse pour Israël et Gaza. L'année 2024 et le report potentiel des élections ukrainiennes, la tenue des élections européennes, américaines, russes et peut-être israéliennes, vont rebattre clairement les cartes de la politique mondiale.…  Seguir leyendo »

Des secouristes transportent une femme blessée par une réplique, dans la ville d'Imi N'tala, à l'extérieur de Marrakech, au Maroc, mercredi 13 septembre 2023. — © MOSA'AB ELSHAMY / AP

Pendant que la France se vexe, prenant mal le silence du Maroc face à sa proposition d’aide après le terrible tremblement de terre qu’ont vécu Marrakech et sa région, d’autres pays comme l’Espagne, les Emirats arabes unis ou le Qatar ont déjà pu accéder aux zones sinistrées pour tenter de venir en aide aux personnes en détresse. Une fois encore, un pays comme le Qatar, qui déjà mène depuis des années une stratégie offensive de médiateur de crises, assoit son rôle d’acteur humanitaire de premier plan sur plusieurs continents. Le contexte est celui d’un multilatéralisme en déroute depuis plusieurs années, de l’affaiblissement des grandes puissances, et du retour en puissance des acteurs régionaux, sans compter les microconfettis étatiques qui se rêvent en acteurs géopolitiques incontournables de l’échiquier mondial.…  Seguir leyendo »

Nous ne pouvons que nous réjouir du recul historique de Daech sur le sol syrien et irakien. Mais sans vouloir jouer les oiseaux de mauvais augure, il faut réaliser qu’une fois Daech éradiqué sur le terrain, nous allons nous retrouver confrontés à plusieurs menaces qui vont rapidement croître de manière exponentielle.

Faut-il alors se contenter de se satisfaire, comme beaucoup, d’une future victoire de la coalition ? Non, absolument pas. Bien sûr, l’Etat islamique (EI) se bat pour la survie territoriale de son califat. Certes, depuis le discours de proclamation dudit califat le 4 juillet 2014, Al-Baghdadi a bataillé pour maintenir ses positions contre la coalition occidentale.…  Seguir leyendo »

Les terribles attentats qui ont frappé Bruxelles le 22 mars 2016, à l’aéroport de Bruxelles-National, à Zaventem, et à la station de métro Maelbeek, et qui ont fait 35 morts, sont encore dans tous les esprits des Belges mais également des Européens.

Panser ses plaies devient un travail quotidien pour les centaines de personnes meurtries psychologiquement par ce drame et pour toute une nation qui espère toujours ne plus vivre cela. Pourtant, il y a toutes les raisons d’être inquiet et il est urgent de rappeler certains éléments afin de mieux « penser » ces plaies pour ne pas que d’autres surviennent.…  Seguir leyendo »

Gouverner au nom d’Allah ou au nom de la République ? La question semblait réglée depuis longtemps. En dehors de l’Arabie saoudite et de l’Iran, la loi ­civile prévalait partout ailleurs. Au tournant des années 1990, l’islam radical, qui couvait sous la paille, se répand brutalement dans le monde et impose sa loi dans les territoires tombés sous sa coupe. Poursuivie avec des moyens pacifiques (enseignement, action caritative, politique, culturelle), l’expansion se fait à présent avec des moyens agressifs : par l’occupation du terrain, l’imposition de normes comportementales islamiques, les menaces, et de plus en plus par l’action armée.

Dans ce plan stratégique, la jeunesse des quartiers périphériques, musulmane ou autre, est tout spécialement visée, et une partie enrôlée, endoctrinée, radicalisée et envoyée au combat.…  Seguir leyendo »

Après presque un mois de guerre, ce sont 400 enfants de moins de 14 ans qui ont été tués par Israël. Où sont les promesses de la Déclaration des Droits de l’Enfant de 1959 des Nations unies ?

Quelques dizaines d’heures après le retrait de Gaza par l’armée israélienne, le bilan humain semble d’un autre âge : ce ne sont pas moins de 1500 Palestiniens, 850 civils et… 400 enfants de moins de 14 ans qui ont été tués par Israël après près d’un mois de guerre.

A ce titre, la situation de la jeunesse gazaouie sous le blocus israélo-égyptien depuis 2007 et sous les guerres successives posait déjà de nombreux problèmes humanitaires défiant les droits humains élémentaires, l’apparent droit international et son impossibilité de le faire respecter.…  Seguir leyendo »