Sébastien Lechevalier

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de febrero de 2009. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

Le 30 avril s’achèvera au Japon l’ère Heisei, commencée le 8 janvier 1989, qui laissera la place à l’ère Reiwa, après l’abdication de l’empereur Akihito. Dans un contexte institutionnel dans lequel celui-ci n’a qu’un pouvoir symbolique et où les ères ne sont qu’une sorte de calendrier parallèle au calendrier occidental, il ne faut pas surinterpréter ce changement d’un point de vue économique. Cependant, chaque ère du Japon moderne et contemporain – associée à un empereur – correspond à une certaine période du développement du Japon. Il est possible de faire un bilan d’Heisei tout en identifiant les perspectives pour l’économie japonaise.…  Seguir leyendo »

Redevenu premier ministre du Japon fin 2012, après un premier mandat en 2006-2007, M. Shinzo Abe, a surpris ses compatriotes tout comme les observateurs les plus avisés du Japon, tant on lui accordait peu de chance de réussite.

L’Histoire retiendra sans doute que c’est M. Abe qui a sorti son pays d’une longue période de déflation entamée à la fin des années 1990. Surtout connu pour ses engagements conservateurs et nationalistes, M. Abe a su changer l’ordre de ses priorités pour répondre aux attentes de ses compatriotes – le retour de la croissance et de la confiance. Il s’est donné les moyens d’y parvenir en renouvelant en partie les pratiques de politiques économiques.…  Seguir leyendo »

Dans une chronique publiée dans le cahier «Economie & Entreprise» du Monde du 18 février, Nicolas Baverez décrit le déclin japonais tout en le comparant au déclin français, dont il est devenu, au fil des ans, le grand spécialiste.

Que ce soit l’image de la bombe à retardement empruntée à The Economist (17 novembre 2012) ou la critique du refus » conservateur « des » bonnes « réformes, quand Nicolas Baverez écrit sur le Japon, on le comprend, c’est de la France qu’il nous parle. L’objectif est bien entendu de se servir du miroir japonais pour justifier des réformes proposées pour notre pays.…  Seguir leyendo »

L’année 2009 aura été l’annus horribilis au Japon. Avec une chute de son PIB de – 6 % selon les estimations du Fonds monétaire international (FMI), le Japon est non seulement l’un des pays les plus touchés au monde mais c’est aussi la première fois qu’il est atteint par une telle récession depuis 1945. A ce choc macroéconomique s’en ajoute un autre que l’on pourrait qualifier d’historique : selon le ministère de l’économie japonais, la Chine dépassera le Japon à la fin de l’année pour devenir la deuxième puissance économique mondiale du point de vue de la production annuelle .…  Seguir leyendo »