Serge Michailof

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de abril de 2009. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

La date limite de dépôt des candidatures à la présidence de la Banque mondiale a été fixée le 14 septembre.

Cette décision conclut une procédure lancée dans la plus grande discrétion en plein mois d’août, et dont nous souhaitons dénoncer l’opacité et le caractère anormal.

Initialement créée en 1945 pour faciliter la reconstruction de l’Europe, la Banque mondiale est aujourd’hui impliquée dans la résolution de la plupart des grands défis mondiaux. Elle se consacre essentiellement depuis un quart de siècle à la lutte globale contre la pauvreté mais est aussi devenue un acteur majeur dans le combat pour la sauvegarde des biens publics mondiaux, qu’il s’agisse de biodiversité ou de la lutte contre le réchauffement climatique.…  Seguir leyendo »

« Plus jamais ça ! », c’est ce que nous nous sommes dit il y a 70 ans, voyant l’Europe en sang et en cendres, face à notre impuissance collective à empêcher l’irréparable. « Plus jamais ça ! », c’est aussi ce que nous avons ressenti un instant en voyant le corps sans vie du petit Aylan, sacrifié par une guerre qu’il n’a pas voulu et une Europe qui n’a pas voulu de lui. Plus de 108 enfants, deux Aylan chaque jour d’après Libération, ont depuis trouvé la mort en Méditerranée, la frontière la plus dangereuse du monde, tandis que plus de quatre millions de civils ont déjà dû fuir le conflit en Syrie et trouver refuge dans les pays voisins.…  Seguir leyendo »

Nous avons devant nous une bonne cause : restaurer l’unité du Mali et casser un ramassis de trafiquants djihadistes qui mettent en coupe réglée le nord du pays. Ces bandits démolissent des mausolées, malmènent les populations locales, enlèvent nos compatriotes, menacent non seulement nos intérêts en Afrique, mais même la vie de notre “président normal”. Et puis les temps ont changé.

Nous n’allons quand même pas nous salir les mains. Juste fournir à des troupes africaines, et cela à leur demande et sous le couvert d’une résolution des Nations unies, les moyens logistiques qui leur manquent. Quelle belle cause, qui sera vivement réglée, car il ne fait pas de doute que Gao et Tombouctou seront réoccupées en quarante-huit heures et que nous pourrons déclarer comme un chef bien connu : “Mission accomplie !”

Le malheur est que cette mission aura alors juste commencé et qu’il nous faut, la tête froide, examiner l’aventure dans laquelle nous allons nous engager.…  Seguir leyendo »

L’enlèvement de deux de nos compatriotes jeudi 24 novembre, cette fois-ci au Mali, près de Mopti, fait suite à une série d’enlèvements de nos ressortissants survenus au Niger en septembre 2010 et en janvier 2011. Il souligne la dégradation de la sécurité dans ces régions, où les touristes et les ONG évoluaient il y a peu en toute tranquillité. Ces enlèvements signifient-ils que le nord du Sahel est en voie d’afghanisation, comme l’évoquait en 2010 le quotidien algérien El Watan? Ou avons-nous affaire à une nouvelle forme de banditisme dans laquelle les ressortissants occidentaux seraient devenus un gibier hautement monnayable, tout comme les navires au large de la Somalie ?…  Seguir leyendo »