Sofia Ventura

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de febrero de 2008. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

En Italie, l’agenda politique est dicté par le ministre de l’intérieur et leader de la Ligue, Matteo Salvini. Ses alliés au gouvernement, le Mouvement 5 étoiles (M5S) et son chef Luigi Di Maio (qui est vice-président du conseil, comme Salvini, et ministre du travail et du développement économique), y participent avant tout en semant la confusion sur la politique économique. Mais sur les sujets chauds du moment, en particulier sur celui de l’immigration, qui est l’obsession de Salvini, ils suivent la Ligue. Et ils le font parce que les sondages disent qu’environ deux tiers des Italiens sont d’accord avec la politique migratoire du ministre de l’intérieur.…  Seguir leyendo »

Tous ceux qui s’intéressent à la politique italienne se posent aujourd’hui la même question : comment est-il possible que Berlusconi occupe de nouveau le devant de la scène et que, à la veille des élections, la coalition dont il est à la tête (Forza Italia, la Ligue du Nord, de Matteo Salvini, et Fratelli d’Italia, de Giorgia Meloni) apparaisse comme l’unique force capable d’obtenir la majorité absolue ?

En réalité, Berlusconi n’a jamais vraiment disparu, même si, après la démission de son gouvernement en 2011, il en est venu à jouer un rôle plus marginal. Mais la faiblesse du système politique italien, et en particulier du Parti démocrate (PD), parallèlement à la montée en puissance du Mouvement 5 étoiles (parti antisystème), lui a permis de rester en piste.…  Seguir leyendo »