Stéphane Delory

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de abril de 2009. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

Les discussions actuellement en cours au sein de l’administration américaine sur le transfert éventuel d’armements « défensifs » vers l’Ukraine pose pour les Européens une question décisive. La concrétisation de cette décision risque en effet d’entraîner les Etats-Unis et la Russie dans une posture d’affrontement direct, qui sur le terrain, pourrait provoquer une implication plus directe et massive des forces russes aux côtés des forces indépendantistes. Dans une telle hypothèse, non seulement la capacité des forces ukrainienne à tenir ses positions peut être questionnée, mais la perspective d’une action directe et brusquée des forces russes n’est pas forcément à exclure.

Le spectre d’un conflit bref et violent, justifié par la décision américaine, conduisant à la proclamation d’une république indépendantiste à l’est de l’Ukraine se profile lentement.…  Seguir leyendo »

Avec l’apparente lenteur qui lui est coutumière, l’OTAN s’achemine vers une modification de sa posture à l’égard de la Russie. Celle-ci avait déjà évolué après le conflit russo-géorgien de 2008. Les signaux envoyés à Moscou s’étaient traduits par une réorientation des exercices militaires et des planifications vers le traitement des menaces continentales, mais sans changement de posture. La situation pourrait évoluer, le premier ministre britannique, David Cameron, ayant appelé l’OTAN à repenser sa relation avec la Russie et à la considérer comme un adversaire alors que le secrétaire général de l’OTAN, Fogh Anders Rasmussen, a évoqué la préparation de nouveaux plans de défense.…  Seguir leyendo »