Stéphane Manier

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de mayo de 2009. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

Le verdict du procès que le tribunal pénal international pour l’ex Yougoslavie (TPIY) intente contre la journaliste française Florence Hartmann sera lourd de conséquences pour nos démocraties.

Pendant six ans Mme Hartmann a été la porte-parole du procureur de ce tribunal. Elle a quitté son poste quelques mois avant la fin du mandat de Carla Del Ponte et a repris son activité de journaliste en témoignant de son expérience dans son livre Paix et châtiments (1). Elle décrit un TPIY partagé entre ceux qui sont convaincus que seule la vérité pourra ramener confiance et paix dans la région, et ceux qui pensent qu’un compromis politique sera plus efficace, quitte à «négocier» une vérité officielle avec les successeurs des coupables.…  Seguir leyendo »