Stéphanie Latte Abdallah

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de diciembre de 2008. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

La « Grande Marche du retour » lancée le 30 mars à Gaza à l’initiative de groupes de la société civile, auxquels s’est rapidement joint l’ensemble des factions politiques palestiniennes, et notamment le Hamas qui gouverne la bande de Gaza, participe d’un mouvement de fond, qui ne se résume pas à l’instrumentalisation politique et à la bataille médiatique dont elle fait l’objet entre Israël et le Hamas.

Elle doit durer six semaines, jusqu’au 15 mai, jour de la commémoration de l’exode (nommé la Nakba, « la catastrophe ») de près de 900 000 Palestiniens lors de la guerre de 1948, selon les chiffres des organisations humanitaires et internationales alors présentes sur place (Croix-Rouge, Quakers, puis l’UNRWA – Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient).…  Seguir leyendo »

En déclarant Jérusalem capitale d’Israël, Donald Trump s’engage dans une voie diplomatique hasardeuse et rompt avec les politiques de ses prédécesseurs. Voté par le Congrès en 1995 en dépit de la vive opposition du président Clinton, le transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem a, en effet, jusqu’ici toujours été reporté.

Si cette annonce suscite tant de réactions et de craintes internationales et notamment palestiniennes, arabes et musulmanes, c’est qu’elle touche à la dernière ligne rouge pour les Palestiniens, et conforte les politiques de colonisation de l’ensemble de la ville de Jérusalem. Le nombre de colons a en effet été multiplié par trois depuis 1994.…  Seguir leyendo »

Depuis une vingtaine d’années, des bouleversements remarquables ont lieu dans le champ de la théologie et des interprétations de l’islam.

Ces nouveaux courants réformateurs contemporains, progressistes et inclusifs, ont, contrairement au wahhabisme, promu l’égalité des sexes et pris en charge les questions liées à la sexualité, à l’homosexualité et à la transidentité.

Ces nouvelles mobilisations ouvrent la voie à un réformisme contemporain et à une transformation du religieux.

Il s’agit en premier lieu du féminisme islamique, apparu d’abord en Iran, puis comme un mouvement intellectuel d’exégèse religieuse, défendant l’égalité des sexes.

Si ces théologiennes travaillent le Coran, la tradition du Prophète et le droit musulman, elles s’appuient en dernière instance sur l’exégèse critique qu’elles font du Coran.…  Seguir leyendo »