Sylvain Guyoton

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de diciembre de 2008. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

i Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne, est déterminée à infléchir les courbes du réchauffement climatique, il y a mieux à faire qu’envoyer des signaux d’entrave au libre-échange. Le projet de taxe carbone aux frontières de l’Union européenne (UE) risque d’être vu comme un acte protectionniste, alimentant la guerre commerciale et reléguant la lutte contre le changement climatique au second plan. Le réchauffement de la planète est un problème planétaire qui requiert une solution planétaire, pas une solution qui exacerbe la concurrence internationale.

Selon une étude publiée par le médiateur des entreprises et EcoVadis en 2019, la performance environnementale moyenne des entreprises françaises est nettement supérieure à celle des entreprises issues de la zone BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud).…  Seguir leyendo »

Depuis quarante ans, les politiques qui cherchent à contrecarrer les effets négatifs de la « dérégulation économique » n’ont cessé d’alterner entre laisser-faire et protectionnisme. Certains pensent que, pour enrayer le dumping social et les dégâts sur l’environnement, il faut ériger des barrières.

D’autres, au contraire, préconisent de libérer encore plus le commerce transnational, misant sur le surplus de prospérité pour traiter les dommages. Mais le protectionnisme et l’ultralibéralisme sont tous deux aveugles. L’un favorise les acteurs d’une nation, au risque d’avantager des entreprises proposant des produits plus chers ou moins performants sans que celles-ci ne soient forcément irréprochables. L’autre ne voit pas les ravages causés par les conditions de travail moyenâgeuses ni ceux infligés au milieu naturel, il attend la « main invisible » du marché, malheureusement illusoire, comme l’a rappelé la tragédie du Rana Plaza en 2013, où plus de 1 100 ouvriers périrent.…  Seguir leyendo »

Alors que l’accord de Paris n’a toujours pas été ratifié et que les dernières températures relevées sont inquiétantes (selon la NASA, août 2016 serait le mois d’août le plus chaud en 136 ans), la ministre de l’environnement Ségolène Royal a exhorté le monde de la finance, lors d’une conférence du TCFD – une organisation destinée à promouvoir l’intégration du risque carbone – à passer à la vitesse supérieure.

La prise en compte de l’empreinte carbone dans la gestion des actifs financiers est malheureusement loin d’être réglée. Ce qui pousse d’ailleurs BlackRock, un gestionnaire d’actifs avec plus de 4 900 milliards de dollars sous gestion, à clamer que tous les investisseurs devraient désormais intégrer le réchauffement climatique.…  Seguir leyendo »