Thomas Coutrot

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de diciembre de 2008. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

« Nous savons avec certitude qu’il y aura une nouvelle crise. Mais nous ignorons quand et pour quelle raison » (Danièle Nouy, responsable de la supervision du secteur bancaire à la Banque centrale européenne, 5 septembre 2018, Agence LETA). Cette crise pourrait bien être pire que la précédente. Sauf si d’ici là, ou juste après, se produit un sursaut civique et démocratique, une nouvelle vague d’Indignés dix fois plus puissante qui impose le contrôle citoyen de la finance.

A la différence de 2007, peu d’acteurs financiers ignorent la forte probabilité d’une crise majeure à venir. L’explosion des dettes publiques et privées depuis 2008 fait dire à Jean-Claude Trichet, l’ancien président de la Banque centrale européenne, que la situation est aussi dangereuse aujourd’hui qu’au moment de la chute de Lehman Brothers (4 septembre 2018, AFP).…  Seguir leyendo »

L’accord signé par l’Eurogroupe le 28 février dernier a permis au gouvernement grec de gagner du temps pour commencer à mettre en œuvre sa politique. Mais cet été, d’importantes échéances de remboursements vont renforcer la pression sur la Grèce. La BCE ayant fermé aux banques grecques le guichet de refinancement des obligations émises par l’Etat grec, celui-ci risque d’être obligé de faire appel aux marchés financiers extérieurs pour honorer ses dettes, ce qui ne peut qu’augmenter la pression qu’il subit pour continuer dans la voie dévastatrice des politiques d’austérité. Dans ces conditions, le «choix» auquel les institutions européennes veulent forcer le gouvernement grec est entre la poursuite des politiques actuelles ou une sortie, volontaire ou involontaire, de la zone euro, conduisant à l’instauration d’une nouvelle monnaie grecque dévaluée.…  Seguir leyendo »

La victoire de Syriza aux élections législatives en Grèce suscite déjà deux types de réactions chez les tenants des politiques d’austérité en Europe.

La première, utilisée avant l’élection pour intimider les électeurs grecs, est d’annoncer le chaos. Elle a échoué mais on s’emploie désormais à organiser ce scénario. La méfiance des propriétaires de capitaux va propulser à nouveau vers le haut les taux d’intérêt sur les emprunts grecs, et le FMI a décidé avant même la victoire de Syriza de suspendre son aide financière à la Grèce. Une aide qui, rappelons-le, s’adresse moins au peuple grec qu’aux créanciers du pays, puisque cet argent sert à payer les intérêts d’une dette largement illégitime, provoquée par des années de fraude fiscale des plus riches et de dépenses publiques somptuaires et inutiles.…  Seguir leyendo »

Les plans d’austérité qui se multiplient en Europe placent la dette publique au cœur du débat politique. Pour rembourser cette dette, doit-on vraiment sacrifier les emplois et les services publics, les salaires et les retraites, les investissements indispensables à la transition énergétique ? A-t-elle été contractée dans l’intérêt général ou au profit de minorités déjà privilégiées ? Qui détient ses titres et profite de l’austérité ? Peut-on alléger son fardeau autrement qu’en appauvrissant les populations ?

Ces questions, de plus en plus nombreux sont ceux qui se les posent. Les «indignés» espagnols refusent que les gouvernements y répondent contre la volonté du peuple.…  Seguir leyendo »

Le G20 de Pittsburgh s’inscrira dans la continuité des précédents : tout l’indique. Il se gardera de toute mesure contraignante envers l’industrie financière, se contentant d’admonester les banques et les paradis fiscaux. Il ne s’agira pas de modérer l’appétit des investisseurs pour des rendements extravagants (10 à 30 % par an !), ni de réduire la ponction imposée sur l’économie. Non. L’objectif est de passer, par l’autorégulation des acteurs financiers, d’une financiarisation anarchique à une «financiarisation durable». Il s’agit d’aider la finance à se protéger de ses propres excès pour lui permettre de continuer à prélever une part croissante de la richesse sociale.…  Seguir leyendo »