Thomas Glavinic

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de abril de 2009. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

En Autriche, le premier tour de l’élection présidentielle a profondément entaillé la structure démocratique du pays, divisant de façon définitive la société.

Les candidats des grands partis traditionnels (les sociaux-démocrates et les conservateurs) ont subi un revers sans précédent au premier tour, auquel n’accèdent que le candidat des Verts (Die Grünen), le professeur d’université Alexander Van der Bellen, et celui du Parti libéral d’Autriche (Freiheitliche Partei Österreichs, FPÖ) représenté par Norbert Hofer, troisième président du Conseil national (Nationalrat, l’équivalent de la Chambre des députés).

Depuis qu’il est certain que seules ces deux formations restent en lice, il ne se passe pas un jour sans que la consultation de ma page Facebook ne me conduise au bord de la crise de nerfs.…  Seguir leyendo »