Vincent Charlet

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de julio de 2009. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

La crainte que le progrès ne détruise des emplois est aussi vieille que le progrès lui-même. Le dernier épisode en date s’est ouvert en 2013, avec la publication d’une étude par deux chercheurs britanniques ­d’Oxford, Benedikt Frey et Michael Osborne, concluant à l’exposition de 47 % des emplois américains au risque d’automatisation. Ce chiffre a fait l’effet d’un séisme, suivi de nombreuses répliques : compléments, commentaires, contre-expertises… Le Conseil d’orientation pour l’emploi (COE) a remis ses propres conclusions le 12 janvier et table sur moins de 10 % des emplois « très exposés ». De leur côté, certains candidats à la présidentielle se sont saisis du sujet, qu’ils veuillent taxer les robots ou introduire un revenu universel pour aider chacun à survivre à « la fin du travail ».…  Seguir leyendo »