Vincent Desportes

Este archivo solo abarca los artículos del autor incorporados a este sitio a partir del 1 de noviembre de 2006. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

Depuis le début de l’année, plus de 4 000 drones à longue portée et presque autant de missiles balistiques ou de croisière ont frappé la population, les bâtiments civils (hôpitaux, écoles, universités, immeubles d’habitation) et les infrastructures économiques et énergétiques de l’Ukraine. Ces bombardements destructeurs ne ciblent pas les positions militaires ukrainiennes. La Russie cherche, avant tout, à terroriser la population, à désintégrer le tissu social et à provoquer l’effondrement économique de l’Ukraine, en menaçant et désorganisant chaque instant de la vie quotidienne, en interrompant la distribution de l’eau et de l’énergie, en rasant les équipements hospitaliers et éducatifs, en dévastant les installations industrielles du pays.…  Seguir leyendo »

L'Europe est au pied du mur, celui de sa vérité et celui de son histoire. Elle joue son destin en Ukraine. Au lendemain de la chute d'Avdivvka, de la mort de Navalny et des monstruosités oratoires du candidat Trump, chacun a compris les redoutables conséquences d'une victoire russe en Ukraine. Il faut à tout prix l'empêcher car elle ferait éclater l'Europe, entraînant sa disparition politique. Le combat est existentiel pour ce que nous sommes, nous les fils d'Athènes, de Rome et des Lumières, le cœur de l'Occident : derrière les forces russes, un manteau d'obscurantisme barbare se déploierait bientôt vers nos sociétés.…  Seguir leyendo »

Vladimir Poutine est un maître en stratégie, un champion au jeu d’échecs. Il excelle dans ces domaines où nous nous contentons du rôle de candides, incapables même de retenir les leçons de l’histoire.

Ce qui sépare le stratège du tacticien, c’est d’abord la vision, poursuivie sans relâche. Monsieur Poutine n’en manque pas, recherchant avec constance et obstination la préservation de la zone d’influence russe et, au-delà, la reconstitution d’une Grande Russie. En bon stratège, il prend son temps, s’adapte aux circonstances et profite des opportunités. Il lui aura fallu attendre six années entre la saisie de l’Ossétie du Sud et de l’Abkhazie et «l’Anschluss» de la Crimée.…  Seguir leyendo »

Nous ne trouverons pas de martingale tactique en Afghanistan : la solution est d'ordre stratégique. Chez les Alliés, les plus optimistes sont obligés de reconnaître que la situation est difficile : la coalition enregistre des pertes croissantes tandis que l'adversaire témoigne d'une étonnante capacité de résistance, renforcée encore par l'annonce des calendriers de retrait. La manœuvre de "conquête des cœurs et des esprits", les théories de contre-insurrection, aussi intelligentes soient-elles, ne peuvent suffire à régler les problèmes essentiels. Ceux-ci sont, en effet, de nature politique et géopolitique. Sauf à s'enferrer dans des logiques qui, après neuf années de guerre, n'ont toujours pas prouvé leur efficacité, il faut désormais rechercher des solutions de niveau régional.…  Seguir leyendo »