William Bourdon

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de diciembre de 2008. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

El presidente de Brasil, Jair Bolsonaro, junto a Sérgio Moro, su ministro de Justicia y Ciudadanía en Brasilia, el 1 de enero de 2019 Credit Eraldo Peres/Associated Press

Sérgio Moro, el juez que dirigió la operación Lava Jato y ahora es ministro de Justicia y Ciudadanía del gobierno de Jair Bolsonaro en Brasil, presentó ante el congreso el martes 19 de febrero su plan de combate al crimen y la corrupción. Fue una casualidad que un día antes, el presidente Bolsonaro tuviera que cesar a Gustavo Bebianno, su ministro de la Secretaría General de la Presidencia.

El nuevo gobierno lleva nueve semanas en funciones y ya cayó un alto funcionario por estar involucrado en un escándalo de corrupción. No es un buen augurio para Bolsonaro, quien llegó a la presidencia con una campaña contra la corrupción de la clase política tradicional.…  Seguir leyendo »

L’humanité n’attend pas simplement un accord contraignant mais qu’également, les Etats soient eux-mêmes contraints de répercuter leurs obligations sur les principaux émetteurs de gaz à effet de serre, à savoir les entreprises privées. Or, 90 % d’entre elles sont responsables de 60 % de ces émissions. Ainsi, les engagements qui seront consignés dans le traité n’auront de portée que s’ils sont traduits dans la loi, de sorte que les manquements des acteurs privés puissent devenir justiciables.

Le scandale Volkswagen est riche d’enseignements, pour le pire et le meilleur. Pour le meilleur, car il révèle que les systèmes les plus cyniques peuvent être confondus par une société civile «sentinelle».…  Seguir leyendo »

L’accord d’association entre l’Union européenne et la Tunisie doit être suspendu.

L’atroce comédie en quatre actes se déroule sous nos yeux, mais, en haut lieu, personne ne bouge.

Acte I : le 25 octobre 2009, le général Zine el-Abidine Ben Ali est «réélu» pour un cinquième mandat à la tête de la Tunisie avec 89,62 % de suffrages exprimés, s’attirant aussitôt les «sincères» félicitations du président français, Nicolas Sarkozy.

Acte II : le même jour, à 16 h 45, le journaliste Taoufik Ben Brik, infernal trublion depuis plus de dix ans – et qui depuis des semaines distillait ses billets assassins contre le régime tunisien sur de nombreux sites Web –, fait l’objet d’une provocation, qu’il dénonce immédiatement par des posts aux sites Web français : alors qu’il va chercher sa fille de dix ans à l’école, il est violemment pris à partie par une automobiliste, qui l’accuse contre toute évidence d’avoir heurté son véhicule et de l’avoir agressée.…  Seguir leyendo »