Multinacionales

Après Amazon, Starbucks et Apple, c’est maintenant au tour de Google de passer à nouveau sous les fourches caudines de la Commission européenne. Cette dernière lui a infligé le 18 juillet une amende record de 4,3 milliards d’euros pour abus de position dominante dans le domaine de l’internet mobile.

Le géant de Cupertino avait déjà été condamné en 2017 à 2,4 milliards d’euros, pour abus de position dominante dans les comparateurs de prix. Il n’en faut pas plus pour que l’exécutif européen soit soupçonné d’un biais antiaméricain, surtout en pleine offensive commerciale du président Trump. La Commission européenne sombrerait-elle dans un protectionnisme déguisé sous les oripeaux des règles du libre marché, celles-là même que la politique de la concurrence est censée promouvoir ?…  Seguir leyendo »

La date du 27 juin restera comme le jour où la Commission européenne a défendu la liberté d’entreprendre et d’innover. En condamnant Google pour abus de position dominante, la Commission a rappelé que les innovateurs d’hier ne devaient pas profiter de leurs succès passés, aussi éclatants soient-ils, pour étouffer les innovateurs de demain.

Cette condamnation, salutaire, est cependant loin de constituer un remède miracle face à la domination d’une poignée de géants du Net qui façonnent notre futur. Un futur bien pratique, reconnaissons-le. Mais un futur qui peut aussi déconstruire et qui pose d’importantes questions : comment financer les services publics et les solidarités si la suroptimisation fiscale devient la règle ?…  Seguir leyendo »

Après Apple, la Commission européenne a condamné un autre géant du Web, Google, à une amende record de 2,4 milliards d’euros. Assiste-t-on à une offensive d’ampleur contre les multinationales américaines ?

La condamnation d’Alphabet, la maison mère de Google, est certes marquante mais pas exceptionnelle. L’amende est très lourde, mais elle correspond à un abus de position dominante de vaste ampleur portant sur treize pays et sur plusieurs années. Elle est un record pour une firme seule, mais pas pour une affaire de concurrence européenne : le cartel des constructeurs de camions détient toujours le ruban bleu avec 2,9 milliards en 2016.…  Seguir leyendo »

Il ne se passe pas une semaine sans que la politique fiscale des GAFA (Google, Apple, Facebook et Amazon) soit mise en lumière. Après le chèque de 13 milliards d’euros demandé par la Commission Européenne à Apple et le redressement, certes plus modeste mais néanmoins non négligeable, d’Amazon pour un montant d’environ 400 millions d’euros annoncé dans la presse, ce sont cette fois-ci les parlementaires français qui ont décidé de s’emparer de cette question. L’Assemblée nationale a en effet décidé d’adopter jeudi 17 novembre une nouvelle disposition anti-évasion fiscale communément appelée « Taxe Google ».

L’objectif apparaît a priori légitime puisque son but affiché vise à « taxer les bénéfices que les multinationales détournent de notre pays alors qu’elles les y ont réalisés », comme l’a rappelé le député Yann Gallut.…  Seguir leyendo »