Namibia

Mine d'uranium exploitée par Rio Tinto. Namibie, 23 février 2017. © Reuters/Siphiwe Sibeko

Le gouvernement namibien a récemment annulé une loi de 2015 qui exigeait que 20% au moins du management des entreprises soit aux mains de Namibiens dans le but d’empêcher l’accaparement des ressources minières – tels les diamants et l’uranium – par des étrangers. Selon le Ministère des mines, il s’agit «d’encourager les investisseurs étrangers inquiétés par cette loi restrictive»! Une explication similaire est donnée au Zimbabwe où le nouveau président Emmerson Mnangagwa a annulé une loi instaurée par Robert Mugabe et qui stipulait que pour tout investissement étranger, 51% de la propriété des entreprises devaient être en mains de Zimbabwéens. Cela valait en particulier pour les diamants et le platine.…  Seguir leyendo »

Representatives of the communities directly affected by the 1904-1908 genocide in Namibia have taken the German government to court in New York. The plaintiffs are suing Germany for damages to be paid directly to the descendants of the Ovaherero and Nama genocide survivors.

In 1904 and 1905 the Ovaherero and Nama of central and southern Namibia rose up against colonial rule and dispossession in what was then called German South West Africa. The revolt was brutally crushed. By 1908 80% of the Ovaherero and 50% of the Nama had died of starvation and thirst, overwork and exposure to harsh climates. The army drove survivors into the waterless Omaheke desert.…  Seguir leyendo »

One morning last summer, I was ushered into a little office in the Botswana National Archives. I’d asked the archivists to dig out a document that I had wanted to see for 20 years. After a couple of phone calls, the file was brought in. Near the top of a stack of yellowing papers was a signed, original copy of the Vernichtungsbefehl – the extermination order.

Drafted in 1904, it is an explicit command for the extermination of an entire people. It bore the signature of its author, the German general Lothar von Trotha, and was addressed to the Herero people of Namibia, Botswana’s neighbour to the west, and formerly the German colony of South West Africa.…  Seguir leyendo »

Namibians queue to vote at a polling station in Windhoek, Namibia Friday Nov. 27, 2009. Namibia's longtime ruling party may see its grip on this desert nation weakened in elections that began Friday, with a challenge from a new breakaway party hoping to attract voters dissatisfied with corruption and leadership scandals. (AP Photo/Dirk Heinrich)

En 1990, dans le berceau de son indépendance de l’Afrique du Sud, la Namibie avait alors beaucoup d’atouts enviables: 2,5 millions d’habitants pour une surface 825 000 km2, pas de dettes, des diamants, de l’uranium, du cuivre, des poissons, de la viande, des infrastructures routières excellentes, de l’électricité, des institutions bien établies pour fonctionner comme un Etat de droit, des paysages grandioses, etc.

Mais quelques ombres étaient au tableau: un chômage entre 25-50%, et surtout des promesses faites par la Swapo, parti actuel au pouvoir, à la Chine dont l’aide avait été très modeste à l’époque (1960-1965), une «dette idéologique» à son égard qui plombe maintenant le pays.…  Seguir leyendo »

Situada al medio entre Angola y Sudáfrica, Namibia sufrió muchísimo durante la larga lucha contra el apartheid. No obstante, desde que logró su independencia de Sudáfrica en el año 1990, este país de 2,4 millones de personas ha logrado enormes avances, especialmente durante el último par de años.

Una razón de gran peso para el éxito de Namibia ha sido el enfoque adoptado por el gobierno en cuanto a la educación. Si bien las personas en los países avanzados consideran la educación primaria y secundaria gratuita como algo normal y corriente, en muchos países pobres, la educación secundaria, e incluso las escuelas primarias, requieren del pago de una matrícula.…  Seguir leyendo »

C’est sous les auspices de l’ONU que la Namibie avait accédé à l’indépendance en 1990, à laquelle quelque 600 Bérets bleus médicaux suisses avaient alors participé. Pendant que l’opinion publique mondiale se focalise sur le Moyen-Orient et l’Ukraine, la Chine avance ses pions en Afrique, australe surtout, dans le but de s’attribuer rapidement les ressources fabuleuses de ce continent et de devenir une superpuissance égale aux Etats-Unis.

Profondément marqués par leur lutte contre l’apartheid et bien informés sur les droits de l’homme, les habitants de ce pays peu peuplé – 2 millions pour une surface de 825 000 km2 – avaient mis en place un régime démocratique avec une Constitution modèle et y sont restés fidèles pendant plus de 20 ans.…  Seguir leyendo »

Let’s stipulate up front that there is no great sport in hunting a black rhinoceros, especially not in Namibia’s open countryside. The first morning we went out tracking in the northern desert there, we nosed around in vehicles for several hours until our guides spotted a rhino a half mile off. Then we hiked quietly up into a high valley. There, a rhino mom with two huge horns stood calmly in front of us next to her calf, as if triceratops had come back to life, at a distance of 200 yards. We shot them, relentlessly, with our cameras.

Let’s also accept, nolo contendere, that trophy hunters are “coldhearted, soulless zombies.” That’s how protesters put it following the recent $350,000 winning bid for the right to trophy hunt a black rhino in Namibia.…  Seguir leyendo »

Il y a 23 ans, Nelson Mandela et Yasser Arafat assistaient à la naissance de la Namibie indépendante, à laquelle avaient collaboré d’ailleurs 600 Bérets bleus médicaux suisses. D’abord colonisée par l’Allemagne de Bismarck (1884-1914), elle fut confiée ensuite à la Grande-Bretagne par le traité de Versailles (1919) qui la confia à son tour à sa colonie sud-africaine. Un mandat que la République sud-africaine tenta de garder jusqu’en 1990 pour contenir le conflit Est-Ouest qui se jouait à ses frontières.

Enfant chéri de l’Afrique, la Namibie avait tout pour réussir dans son berceau: très peu de dettes, des ressources naturelles importantes (uranium, diamants, cuivre, pêche, viande), une bonne infrastructure routière, des institutions stables, un climat agréable… Le miracle s’est métamorphosé en mirage.…  Seguir leyendo »

Le 21 mars dernier, la Namibie a fêté le 22e anniversaire de son indépendance à laquelle avaient participé 600 Bérets bleus médicaux suisses. La presse, libre, n’a pas manqué de faire un bilan critique, parfois virulent, de son pays qui semble saisi par un vent de folie commerciale et minière (uranium), nocif pour le pays. La Namibie a-t-elle vraiment bien utilisé les chances qu’elle avait dans le berceau de son indépendance?

Climat agréable, ressources naturelles abondantes (poissons, viande, diamants, uranium, cuivre, etc.), réseau routier excellent, administrations civile et juridique bien en place, tourisme de qualité, peu de dettes, 2 millions d’habitants seulement pour un territoire de 825 000 km2.…  Seguir leyendo »

Vingt ans après son indépendance, acquise en 1990, la Namibie est propulsée au cœur de la stratégie mondiale de l’uranium pour les années à venir. Elle est actuellement le 4e producteur mondial et deviendra même le 2e après le Kazakhstan.

Longtemps avant l’indépendance, la mine de Rössing était à l’œuvre dans le beau désert du Namib qu’on dit être le plus vieux du monde. Mais avec la montée en puissance des pays émergents et l’idéologie de la croissance pour résoudre tous les problèmes économiques, les vautours de l’uranium s’y précipitent et les mines à ciel ouvert poussent comme des tumeurs dans ce splendide désert.…  Seguir leyendo »

Much significance is attached to the regional and parliamentary elections taking place in Namibia. It is the first time that so-called «free borns» – children born after Namibia gained independence from South Africa in 1990 – are able to vote. As the 20th anniversary of independence approaches, debate over Namibia’s economic and social progress is reaching fever pitch; analyses produced by research institutions and the media compete with party manifestos and impassioned public speeches.

International organisations, for their part, seem to have reached a consensus; in July this year the World Bank upgraded Namibia to upper middle income (UMI) status, alongside countries such as Mexico and Brazil.…  Seguir leyendo »