Pensiones

Les progrès de la longévité humaine sont l’un des phénomènes majeurs du XXIe siècle. Pour autant, ils sont abordés sous le seul prisme, réducteur, du vieillissement de la population et des coûts grandissants qu’il engendre.

Or l’allongement de la vie ne repousse pas seulement l’horizon de la mort. Il bouleverse également tout le processus du grandir/vieillir, lequel doit désormais s’inscrire dans le temps long de la vie. Dès lors, il convient de réexaminer nos manières de vivre ensemble et de créer de la solidarité dans un monde où quatre générations coexistent au lieu de trois. Les flux d’échanges intergénérationnels et les choix de politiques publiques leur correspondant sont donc à repenser.…  Seguir leyendo »

La France rurale et celle des villes moyennes sont inexorablement en crise face au développement insolent des grandes métropoles. Mais ce qui caractérise avant tout cette « France d’en bas », c’est le vieillissement de sa population, auquel s’ajoutent la paupérisation due au chômage et le changement des modes de vie. En particulier, la forte diminution de l’intérêt pour les résidences secondaires dans les territoires ruraux y entraîne une baisse des prix et une augmentation des durées de vente pour les retraités désirant vendre un logement devenu inadapté ou difficilement adaptable. Ces phénomènes s’observent aussi ailleurs qu’en France : l’ensemble des sociétés occidentales sont confrontées au phénomène de métropolisation et à une certaine désillusion d’un mode de vie né à la sortie de la seconde guerre mondiale.…  Seguir leyendo »

Le vieillissement a, de tout temps, été considéré comme la simple phase d’un cycle de vie. Cette vérité simple ne peut plus cacher que nous vivons aujourd’hui une rupture unique dans l’histoire de l’humanité. On prête à Fernand Braudel ce trait : « L’histoire du monde, c’est l’histoire de la démographie. » Nous voici plongés dans l’ère de la société du vieillissement, dans laquelle un tiers de la population passera un tiers de sa vie en tant que senior.

Toutes les recherches académiques, toutes les politiques ont jusqu’alors considéré que les problèmes du vieillissement devaient être traités comme des problèmes spécifiques, abordés selon les techniques traditionnelles de l’économie, de la sociologie et de la politique.…  Seguir leyendo »

En 2018, la population française comptait presque 67 millions de personnes, dont plus de 6 millions étaient âgés de 65 à 75 ans, le plus souvent à la retraite et encore en bonne santé. Pour les retraités, ne plus être actif sur le marché du travail n’est cependant pas synonyme de farniente. Au contraire : si l’on devait monétiser, à un taux horaire de 10 euros (proche du smic horaire brut en 2018), les heures dévolues à la production domestique et aux soins gratuits fournis aux adultes et aux enfants de leur entourage par les retraités français, on estimerait que cette population aurait généré l’équivalent d’environ 8 % du produit intérieur brut (PIB) réel de la France en 2018 (« Retirement and Home Production : A Regression Discontinuity Approach », Elena Stancanelli et Arthur van Soest, American Economic Review n°102/3, 2012).…  Seguir leyendo »

Pensiones, un problema sin resolver

En el Informe Anual del Banco de España correspondiente a 2018 se contiene un excelente estudio sobre las consecuencias económicas de los cambios demográficos previsibles para nuestro país. Ese estudio está apoyado en las nuevas proyecciones de la población española del Instituto Nacional de Estadística (INE), en las proporcionadas por la Autoridad Independiente de Responsabilidad Fiscal (AIReF) y en las de Eurostat. Para el INE, la población española alcanzará un máximo de unos 50 millones de habitantes en 2048 y experimentará en años sucesivos un suave descenso a partir de esa cifra. Las estimaciones de AIReF y Eurostat son más optimistas y parten de un crecimiento aún mayor de la población, especialmente la primera de ellas.…  Seguir leyendo »

En un reciente artículo en Agenda Pública expuse que la opinión emitida por la Autoridad Independiente de Responsabilidad Fiscal sobre la Seguridad Social realiza un diagnóstico equilibrado, que identifica importantes retos pero huye del alarmismo. Y formula propuestas sobre el futuro de las pensiones que apuntan a un escenario de reformas acordadas, condición imprescindible para su utilidad. Unas semanas después se ha perdido la primera oportunidad, al terminarse bruscamente y sin acuerdo los trabajos de la Comisión del Pacto de Toledo. Es una mala noticia para los que defendemos el sistema público de Seguridad Social y su sostenibilidad social y financiera.…  Seguir leyendo »

Negocio de retiro riesgoso-2

Los desafíos que plantea una población que envejece son múltiples, y no son ni nuevos ni únicos. Las poblaciones de Italia y Japón han venido declinando desde hace algún tiempo y, en Estados Unidos, los grandes compromisos en materia de pensiones sin capital de respaldo de numerosos gobiernos estatales son un problema crónico.

Si bien las bajas tasas de interés en las economías más avanzadas han mantenido bajos los costos de endeudamiento de los gobiernos, plantean desafíos significativos para la gestión de activos de pensiones. En términos reales (ajustados por inflación), los rendimientos de los bonos soberanos japoneses, alemanes y de otros países de Europa han sido negativos durante un tiempo.…  Seguir leyendo »

Cuando en 1889 el canciller Otto Von Bismarck creó el primer sistema público de pensiones estableció la edad de jubilación en 70 años. Casi dos décadas después de su muerte, poco antes del inicio de la Primer Guerra Mundial, Alemania la redujo a los 65. Posteriormente, cuando los países más desarrollados abordaron a principios del siglo XX los distintos sistemas de protección social, la jubilación a los 65 años se constituyó como una referencia inamovible pese a que la esperanza de vida media en hombres fue de 52 años en la Europa de 1930.

Las cosas han cambiado mucho desde entonces.…  Seguir leyendo »

En la mayoría de los países desarrollados, una jubilación con tiempo libre para el esparcimiento es una de las grandes innovaciones socioeconómicas del siglo pasado. Sin embargo, rápidamente se está convirtiendo en un lujo que pocos países pueden permitirse, especialmente en Europa. Es posible que los jubilados que disfrutan de una segunda juventud no quieran escuchar esto, pero ya es hora de que los gobiernos hagan que las pensiones públicas se condicionen en parte al trabajo comunitario.

Los beneficios de las pensiones excesivamente generosas están desestabilizando las finanzas públicas, poniendo en peligro el contrato social intergeneracional e azuzando el apoyo a los movimientos populistas de extrema derecha.…  Seguir leyendo »

Cada sociedad enfrenta la difícil tarea de ofrecer respaldo a la gente mayor que ya no trabaja más. En otra época, los jubilados vivían con sus hijos adultos, cuidando de los niños y ayudando en las tareas de la casa. Pero esos días quedaron atrás. Tanto los jubilados como los hijos adultos por igual prefieren vivir de manera independiente.

En un mundo económico racional, los individuos ahorrarían durante sus años laborales y acumularían suficiente dinero como para comprar una renta vitalicia que financie un nivel de vida cómodo al momento del retiro. Pero eso no es lo que hace la mayoría de la gente, ya sea por una visión corta o por los incentivos creados por los programas de seguridad social del gobierno.…  Seguir leyendo »

La France est, avec l’Italie et la Grèce, l’un des pays d’Europe qui consacre le plus de dépenses publiques aux retraites (plus de 14 % de son produit intérieur brut, PIB), ce qui garantit un niveau de vie moyen des retraités équivalent à celui des actifs, voire supérieur si l’on intègre le patrimoine.

L’Hexagone est aussi l’un des pays où l’on dénombre le plus de régimes différents, selon les professions (secteur privé, public, professions indépendantes, agriculteurs…), et d’étages : minimum vieillesse, régimes de base, régimes complémentaires obligatoires et retraites supplémentaires facultatives.

Le système est financé en répartition (les actifs actuels financent les retraités actuels) mais, complexité supplémentaire, il ne fonctionne pas de la même façon pour les régimes de base, – où l’on définit à l’avance les règles qui donnent le droit à une retraite à taux plein (50 % des vingt-cinq meilleures années après quarante-trois ans de cotisations pour les personnes nées après 1972) –, et pour les régimes complémentaires, qui fonctionnent par points – les salariés obtiennent des points contre le versement des cotisations au cours de leur carrière, et ils apprennent à leur départ en retraite la valeur des points accumulés et donc le montant réel de leur pension.…  Seguir leyendo »

Pour le gouvernement, la retraite est une prestation sociale : le prochain budget va désindexer les retraites de la hausse des prix. C’est que, pour le président de la République, « la retraite n’est pas un droit auquel on a cotisé toute sa vie, la retraite est ce que les actifs payent pour les retraités ». Il faut reconnaître que la fin de la proposition est parfaitement vraie : toute retraite est payée sur le revenu national, qu’elle soit par répartition ou par capitalisation.

Toutefois, dire que la retraite n’est pas un droit mais une simple prestation sociale mérite discussion.…  Seguir leyendo »

La réforme des retraites qui s’annonce n’est pas dans la lignée des précédentes car le passage d’une retraite en « annuités », dispositif actuel dans la majorité des régimes de base, à un régime par points que la réforme pourrait instaurer, engendre un changement de paradigme car la philosophie des deux dispositifs est différente.

Les régimes en annuités ont un objectif de revenu de remplacement alors qu’un régime à comptes notionnels privilégie la stabilité du montant des prélèvements obligatoires. Dans un régime par points, une hausse de l’espérance de vie engendre automatiquement une baisse de la pension de retraite, sauf si l’actif consent à cotiser plus longtemps.…  Seguir leyendo »

Après des décennies de réformes paramétriques, le gouvernement semble sur le point d’engager une réforme structurelle de notre système de retraite. Avec un taux de dépendance (le nombre des 65 ans et plus rapporté à celui des 15-64 ans) qui devrait passer de près de 25 % aujourd’hui à près de 45 % en 2070, les besoins de financement seraient en effet difficilement supportables si le poids des pensions dans le produit intérieur brut (PIB) augmentait dans les mêmes proportions.

Certes, les réformes menées jusqu’ici devraient limiter ce risque, comme le montre l’« Ageing Report » de la Commission européenne, qui en intègre les résultats escomptés.…  Seguir leyendo »

La Rusia moderna nunca ha tenido un sistema de pensiones adecuado. Heredó de la Unión Soviética un sistema que tenía, tanto edades de jubilación muy bajas (55 para las mujeres y 60 para los hombres) como escasos recursos para financiar las pensiones estatales. Sin embargo, la reciente decisión del presidente Vladimir Putin y de la Duma (el parlamento) con respecto a aumentar la edad de jubilación no solucionará el problema – y, puede crear problemas aún más graves de los que resuelve.

Desde el año 1991, se han implementado al menos seis reformas de pensiones distintas, cada una de las cuales contradice a su predecesora.…  Seguir leyendo »

El Gobierno de Pedro Sánchez ha pisado el acelerador para acometer algunas de sus reformas prometidas y coser las heridas que dejó el PP, durante sus años de mayoría absoluta, en la muy dolorida carne de nuestro Estado de bienestar. Y ha dado también algunas muestras de no poca capacidad negociadora, en tiempos que requieren diálogo y esfuerzo conciliador para salir de las muchas dificultades con las que se enfrenta nuestro país.

Pero, como sucede con frecuencia en España con los políticos de cualquier signo, tengo la impresión de que, de nuevo, las gentes de la cultura hemos sido puestas a la cola de la ventanilla de urgencias.…  Seguir leyendo »

Los programas estatales para apoyar a los jubilados están en problemas en todos los países, debido al aumento de la expectativa de vida y la creciente proporción de jubilados en relación con los contribuyentes tributarios. El problema empeorará en los años venideros, cuando la tendencia demográfica adversa aumente la carga fiscal de proporcionar fondos para pensiones y atención de salud.

El problema es particular y diferenciado en los Estados Unidos, ya que su sistema de “fideicomiso” para la financiación de la Seguridad Social creará una crisis cuando se agote. Si bien las opciones que habrá en ese momento serán diferentes de las que enfrenten otros gobiernos, las políticas para evitar la crisis estadounidense son relevantes para otros países que deban hacer frente al envejecimiento de sus poblaciones.…  Seguir leyendo »

Dans ce quinquennat, 2019 sera une année clé. A défaut du rapport CAP 2022, le projet de loi de finances, discuté dès cet automne, devra contenir des éléments substantiels de transformation, si la France veut respecter ses engagements budgétaires. 2019 est aussi l’année choisie par l’exécutif pour la réforme des retraites, qui s’annonce des plus délicates. Dans le programme du candidat Macron, ce chantier, majeur pour les finances publiques du pays, était pourtant très peu documenté.

Seule l’annonce choc de la fin des réformes paramétriques y figurait, au bénéfice d’une réforme systémique. Le tout est prévu en un an, là où les Suédois, souvent cités comme exemple, ont mené des négociations pendant près d’une décennie avant d’aboutir à leur réforme de 1998.…  Seguir leyendo »

La réforme annoncée qui vise à modifier en profondeur le système de retraite peut, de façon légitime, susciter des interrogations, mais ces inquiétudes pourraient être aisément levées. En effet, cette réforme constitue aussi une opportunité pour corriger les actuelles imperfections du système. D’un côté, elle pourrait permettre d’améliorer les dispositifs de solidarité existants et leur articulation avec les mécanismes contributifs. De l’autre, elle devrait assurer l’équilibre financier du système à long terme, ce qui n’implique en aucun cas une restriction de la gouvernance politique.

L’engagement selon lequel « chaque euro cotisé donne les mêmes droits » semble interprété par certains comme la perte des mécanismes de solidarité existants.…  Seguir leyendo »

Le gouvernement s’apprête à réformer les retraites. Les réformes précédentes n’ont-elles pas atteint leur objectif ? Le cumul des mesures (allongement continu de la durée de cotisation, report à 62 ans de l’âge de départ, calcul des pensions sur la base des 25 meilleures années de salaire, indexation sur les prix et non plus sur les salaires…) a limité le déficit global des caisses de retraites au prix d’une baisse inexorable, à l’avenir, du niveau des pensions.

Le haut-commissaire chargé par le gouvernement de préparer la réforme, Jean-Paul Delevoye, vient d’adresser aux syndicats un document de travail qui montre qu’en croisant les deux critères que sont le niveau relatif des pensions par rapport aux salaires des actifs et la part de solidarité du système, la France est à la meilleure place de tous les pays de l’OCDE.…  Seguir leyendo »