Ne confondons pas la «libération de la parole» et la liberté d’expression

Depuis plusieurs dizaines d’années déjà, la droite la plus dure a déclaré la guerre au «politiquement correct» c’est-à-dire aux prétendus interdits de langage que la gauche dite «bobo» aurait imposés au débat public.

Cet interdit porterait aussi sur les conversations privées, témoin le scandale causé par les «propos de vestiaire» de Donald Trump à l’encontre des femmes, dont il pourrait toujours, disait-il, «choper les chattes» en raison de sa célébrité.

Ces propos vulgaires ne l’ont pas empêché de devenir le 45e président des Etats-Unis. Mais il restera pour toujours, à ma connaissance (qui n’est certainement pas la plus exhaustive sur ce sujet) le premier à avoir été aussi grossier, aussi insultant, aussi ouvertement raciste, xénophobe et misogyne.

Pour la pensée de gauche (si on peut concevoir une certaine unité à cette pensée, ce qui est de moins en moins évident), le «politiquement correct» consiste à exclure toute expression péjorative à l’encontre des minorités sexuelles ou culturelles, tous les stéréotypes racistes, misogynes, xénophobes, islamophobes, homophobes, antisémites en public et en privé, à les réprimer par des sanctions pénales comme l’amende ou l’emprisonnement ou seulement par des sanctions sociales comme la colère ou le boycott (pensez aux revendications récentes des manifestants contre les «plaisanteries» racistes anti asiatiques).

Selon certains philosophes, la justification de l’injonction d’utiliser en toutes circonstances un langage «politiquement correct» est fondée sur l’opposition entre les discours simplement offensants (comme les blagues sur l’existence de Dieu ou la parole de ses prophètes, si difficiles à digérer pour les croyants les plus sensibles, les moins portés sur l’humour et l’autodérision) et les discours méprisants, violents dirigés contre certaines personnes ou communautés.

Ces discours ne seraient pas seulement des propos dont on pourrait se contenter de dire qu’ils sont «offensants».

Ils seraient de dangereux discours de haine (hate speech) .[1]

Ce qui caractériserait ces discours de haine, c’est qu’ils se présentent comme des incitations à l’exclusion, l’expulsion et même parfois à l’élimination physique de certaines personnes visées et de leurs communautés. De façon plus vague ou générale, ils porteraient atteinte à leur «dignité».

Pour la pensée de droite, le «politiquement correct» est surtout un carcan mental, une tentative d’imposer une idéologie dont elle a horreur : celle qui valorise le monde dans lequel nous vivons avec sa diversité culturelle, sa tendance au métissage et une certaine forme de relativisme du bien qui laisse à chacun le droit de vivre selon ses propres convictions morales, en matière d’avortement, de fin de vie ou de mariage par exemple.

Vu de droite, le «politiquement correct» aurait surtout pour fonction de cacher toutes les réalités qui ne cadrent pas avec la vision plutôt optimiste des humains que la gauche porterait en étendard.

Pour la pensée de gauche, les humains ne sont ni bons ni mauvais par nature. Ils deviennent bons ou mauvais selon l’état de l’environnement social.

C’est en raison de cette conviction optimiste que, pour la pensée de droite, le «politiquement correct» ferait porter tout le poids de l’échec scolaire, du chômage, du crime, non pas sur une nature humaine prétendument défectueuse mais sur l’état de la société.

Cette conviction optimiste fonderait une «culture de l’excuse» pour les «paresseux», les «flemmards» et les «délinquants».

La pensée de droite affirme, sans preuves, que cette idéologie plutôt optimiste est devenue dominante, hégémonique du fait de l’emprise sur les médias des «bobos de gauche».

Mais cette affirmation est démentie par le succès incroyable d’ouvrages dits «déclinistes» comme ceux d’Éric Zemmour ou de Laurent Oberstone (La France Orange mécanique), la résurrection de l’hebdomadaire Valeurs actuelles ou la présence envahissante de chroniqueurs catastrophistes comme Natacha Polony à la radio, à la télévision et dans les réseaux sociaux.

Cette idée que le «politiquement correct» est hégémonique est rendue par un slogan qui finira probablement par lasser à force d’être répété : le règne de la «pensée unique».

En fait, tous les mots qui sont utilisés dans le débat public d’aujourd’hui ont une certaine tendance à l’obsolescence. Ils peuvent rapidement céder la place à d’autres tout en faisant référence à la même réalité.

C’est, je crois, ce qui est train de se passer.

La «guerre au politiquement correct», menée par la droite, prend désormais le nom apparemment plus glorieux de «libération de la parole».

Mais cette traduction ne neutralise pas la différence entre les pensées de gauche et de droite.

Pour la première, les mots «libération de la parole» signifient qu’il est malheureusement redevenu possible d’affirmer de façon «décomplexée» des choses aussi fausses ou révoltantes que: «Les chômeurs sont des paresseux, les mauvais élèves et leurs profs sont des flemmards et les délinquants n’ont pas d’excuse.»

«Les races existent et elles ne sont pas égales du point de vue de leur «degré de civilisation»».

«Les femmes doivent s’occuper de leurs enfants plutôt que de leur carrière ; l’avortement est un homicide».

«L’autorité et les autres valeurs «viriles» – culte de la force, goût du combat, courage militaire, etc. – doivent être réhabilitées et les genres masculin et féminin respectés».

«Les homosexuels, les transsexuels, les transgenres et autres «queer» sont des malades mentaux à soigner d’urgence», etc.

Au fond, pour la pensée de gauche, tout ce bavardage relayé par les médias est un discours de haine raciste, élitiste, xénophobe, misogyne ou homophobe.

Pour la droite, la «libération de la parole» ne présente aucun de ces vices. Elle n’est rien d’autre qu’un combat légitime mené au nom de la liberté d’expression.

Mais du point de vue philosophique, il faut vraiment faire attention à ne pas confondre libération de la parole et liberté d’expression.

À mon avis, il faut comprendre la liberté d’expression non pas comme le droit d’affirmer publiquement ses propres opinions, de vanter ses idées, mais comme le devoir de respecter celle des autres.

C’est ainsi, du moins, que je comprends le sens du célèbre aphorisme attribué à Voltaire qui est censé saisir le sens profond de la liberté d’expression: «Je désapprouve ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire».

En fait, le sens de cette phrase n’est pas très clair. On peut se demander si elle signifie qu’on doit défendre le droit des autres à dire des choses qu’on désapprouve jusqu’à son dernier souffle, ou si elle veut dire qu’il faut être prêt à mourir pour défendre ce droit, ce qui est plus pompeux, plus mélodramatique et beaucoup moins «voltairien» ! [2]

Mais la phrase attribuée à Voltaire n’est pas un énoncé juridique rigoureux. C’est une formule littéraire qui traduit l’intuition philosophique que la liberté d’expression est un devoir à l’égard des autres et non un avantage qu’on réclame pour soi.

C’est exactement ce que je pense.

J’ajouterais pour bien marquer le contraste, que la libération de la parole n’est pas le devoir de respecter les opinions d’autrui. C’est seulement la revendication du droit d’affirmer sa personnalité intellectuelle, son ego, ses propres idées, aussi stupides soient-elles, nous venons de le voir dans la sidérante campagne présidentielle de Donald Trump.

Finalement, du point de vue minimaliste que je défends, il est absurde d’accorder la même valeur morale à l’affirmation de soi et au respect des autres et donc de donner le même sens à la libération de la parole et à la liberté d’expression.

Par Ruwen Ogien.


[1] Jeremy Waldron, The Harm in Hate Speech, Harvard University Press, 2012.

[2] Jeremy Waldron, «Boutique of faith», London Review of Books, 20 juillet 2006.

2 comentarios


  1. Héritier de Voltaire permettez-moi, SVP, de vous dire ce qui suit et de la forme qui suit :

    Pour écrire le brainstorming Existant ciel qui suit, il ne m’a pas seulement fallu le penser et l’écrire, il m’a surtout fallu le vivre et être également effrayé par des choses capables de saisir d’effroi quelconque Innocent Humaniste :

    De voir la récente élection Américaine ouvrir un grave et dangereux précédent à l’élection d’équivalents et potentiels plus dangereux en Europe (à l’Historique…) de voir ce Candidat, élus certes Démocratiquement et en respectant les règles du jeux, comme ils font tous au début…, nommer aux manettes des Finances, une fois de plus, un ancien de Go(l)dman Sachs, une Firme qui mine les Institutions Politiques, notamment celle de l’Europe, comme pour les aider à briser les mécanisme d’une Crise qu’elle connait bien!… et de nommer aux manettes de la Défense un Militaire, au surnom élucidant, brisant ainsi un pacte entre Démocrates et Républicains qui existait depuis Mr Eisenhower pour des raisons très congrues ; effrayé de voir une Idéologie qui se dessine comme un gant à ces gens, oui une idéologie parce que H+ est bien plus qu’un simple mouvement philosophique, qui grignote lentement ses parts de marché en faisant passer les Théories du Genres, les PMA… en force dans des Pays pourtant Conservateurs ou Catholiques… car ses fondements philosophiques, extrêmement complexes et insidieux, sont capables de séduire et envouter une Gauche normalement portée sur un Humanisme plus tangible et moins sujet au pouvoir et á la vanité… et en rien adapté à une Humanité qui en est encore à s’entretuer, á se mettre, (elle et les autres Espèces, dont le droit à la vie n’est moins que le nôtre qu’à nos yeux d’Inconscients) en risque écologiquement et à s’appauvrir moralement chaque jour après un pourtant si beau parcours et une si belle évolution, et au stade de faire encore du Dogme sa Vérité au lieu de faire de la Vérité son Dogme, et effrayé, alors que je cherchais à acheter des merveilleux livres de Khalil Gibran, autant en Portugais comme en Français, de constater très étrangement que l’acquisition de ses livres (le Prophète qui été, durant beaucoup d’années, après la Bible, le livre le plus vendu dans le monde !) être aujourd’hui d’une extrême difficulté à trouver, comme si nous parlions du « Livre d’Eli »…

    Nous sommes-nous un jour posés la question sur ce que l’on pensait et disait de Jules Verne, à son époque ? Etait-ce la même chose qu’il arrive à certains Écrivains,
    Lanceurs d’Alerte, Réalisateurs de Cinéma qui nous font bénéficier de leur lucidité, craintes et doutes relativement à leur vision du futur ?

    Nous pouvons toujours attendre et espérer qu’une aide nous vienne du Ciel, mais si ces scenarios prennent forme je crains que la seule aide qui viendra du ciel soit la même que celle de Sodome, soit-elle Divine ou Humaine !

    Merci pour votre attention
    Bien à vous
    Sérgio Silva

    La part de l’Homme en Dieu et en l’Humanité
    Brainstorming « Existant Ciel » et tant de choses á la « Foi »

    Si Sciences et Théologie ont eu et ont le droit de s’appuyer et de se
    justifier sur des Théories et des Constructions de l’Esprit ; Et si
    Dieu se Justifie par son absence tout comme la Science se justifie
    souvent par l’absence de résultats ou d’explications, alors
    devrions-nous pouvoir également construire nos constructions de
    l’Esprit sur la base de Théories, de Croyances ou de la Foi :
    – Qu’est-ce que notre « âme » (cette « substance / capacité» qui nous
    assure le lien et nous permet de nous maintenir connecté à la réalité
    et de donner forme et expression à ce que nos sens perçoivent); que
    devient-elle après notre mort, ainsi que notre « carte mémoire » ?
    – Dieu, la Nature ou allez, soyons éclectiques: des
    Extra-Terrestres… connectent-ils ces cartes mémoires, après notre
    mort, à une « internet » parallèle á notre monde ?
    – Se pourrait-il que Dieu, tel que nous le percevons actuellement,
    soit la jonction et la somme de toute ces âmes sans structure ni
    support Terrestre (Corps) ?
    – Se pourrait-il que ce soit la « force » de la Foi Humaine qui ait
    crée ce Grand Horloger que l’on a « traduit » par Dieu ? Tout comme la
    Foi a permis de construire des Nations, des Temples, des Basiliques,
    des Cathédrales… ?
    – Sans structures Religieuses, sans leurs Enseignements, leurs Règles,
    leurs Lois, leurs contraintes et leurs peurs, croyances et
    Espoirs, nos Sociétés se serait-elles organisées autour de Lois, du
    respect de l’autre et de la propriété privée, autour d’un Patriarche,
    d’un Seigneur, d’un Roi, d’un Pape… comme elles l’ont permis ?
    – Sans cette Structure Sociale que les Religions instaurent,
    l’Empereur Constantin, le Prophète Mahomet … et Israël auraient-ils
    construit ces unités Culturelles et Linguistiques qui façonnent
    aujourd’hui le Monde et assurent toute la richesse et la beauté de
    l’Humanité ?
    – Et si ces grandes Figures de l’Histoire de l’Humanité avaient très
    bien compris cela en Temps et en Heures, et se les étaient appropriées,
    par Lucidité et par Intelligence, ou par lecture des récits de Platon
    sur l’Atlantide (Amérique du Sud où de Grandes Sociétés s’étaient
    structurées autour de Religions, comme en Egypte et en Asie, pour
    construire de grandes Civilisations…) ces mêmes récits de Platon qui
    ont certainement permis aux Portugais et aux Espagnoles de se partager
    le Nouveau Monde avant même d’y avoir mis les pieds (Traité de
    Tordesillas) !
    – Si c’était notre désire et notre besoin de Civilisation qui avait
    créé Dieu ?!
    Notre cupidité et notre excès de Civilisation ne
    pourraient-elles pas également créer une toute autre Force aussi
    Puissante et dévastatrice, et au risque de ne pas être aussi vertueuse?

    -Si Jésus Christ, dont les Théologiens ont tant de mal à faire récit
    de son Adolescence, avait, en Afghanistan (ou en Inde) appris du
    Bouddhisme toute cette énorme maturité Humaine et ces enseignements
    qui, juxtaposés á beaucoup d’erreurs de l’Humanité, ont deux milles
    ans plus tard, inspiré Socialisme, Communisme et Démocraties ?

    – Et si nous étions au bord de notre extinction pour ne pas avoir
    encore compris ces choses qui nous empêchent d’être ce que l’Etre
    Humains devrait être depuis tant de temps, et nous maintiennent dans
    des ténèbres qui fomentent éternelles injustices, guerres, malheurs et
    peines ; et continuent à ce que nous nous soucions pour plus de
    croissance économique, pour nous assurer un bien être qui devrait nous
    parvenir de plus de maturité plutôt que de plus d’argent et de
    saccage des ressources de notre Merveilleuse Planète ?
    – Si tous les parfaits équilibres de la Nature, elle qui a donné à la
    Science toutes ses Lois Universelles (qui valent également sur les
    Planètes que nous connaissons déjà !) et donné á Dieu toute sa Puissance
    et sa Vertu; si cette Nature, bien plus vielle et plus expérimentée
    que nous, si ses équilibres venaient à être brisés ou trop
    rapidement changés, sans les dues précautions, comment en ressortirait
    l’Homme ?!

    – Si L’Homme a créé Dieu, Dieu l’a autant créé et ils sont ainsi,
    simultanément, tout aussi nécessaires, l’un à l’autre, pour exister.
    Pour cette simple raison, la Foi de l’un et de l’autre ne doit pas
    se détourner l’un de l’autre.

    – Et si la Vie n’était possible que dans le cadre d’un système binaire (Chaux/Froid, Jour /Nuit, Homme/Femme, Positif/Négatif, vide/plein, vrai/faux, plus/moins, multiplier/diviser…. que même la Science a constaté, et ainsi et pour cela, le Bien et le Mal sont et seront toujours des constantes de la vie, où seule la Conscience peu peser et réguler ces constantes auxquelles même Dieu/la Vie a dû se plier en nous léguant obligatoirement un libre arbitre, bien plus Démocratique et moins autoritaire que l’attribution d’un Destin autre que celui d’user ce libre arbitre à chaque instant, qui ne peut lui aussi être atténué et régulé que par une Conscience éduquée et élargie, l’unique capable de nous accompagner, à chaque instant, dans tous les coins et recoins de la Société, à l’instar des Lois, des Règlements, Inquisiteurs, Autorités, Parents…. ?

    – Peut-être est-il venu le temps de la Charité Chrétienne descendre
    Jésus de cette Croix, où il est cloué depuis deux mille ans, pour
    repenser et redessiner un modèle social qui permettra à Dieu et à l’Homme
    de croire enfin l’un en l’autre, et à l’Homme de ne plus craindre et
    associer ainsi le Juste au Martyr, pour pouvoir franchir le pads que
    Christ, fusse-t-il le Fils de qui il est vraiment Fils, a voulu pour
    l’Humanité.

    Et si nous nous étions trompés en pensant Dieu notre Père plutôt que Dieu notre Fils ?

    – Transhumanistes, votre Idéologie aura certainement raison de
    l’Histoire, pour divers raisons… logiques mais ne pensez et ne tentez
    pas de restructurer la société sans la complicité des Religions ou d’une
    certaine maturité Morale préalable de l’Humanité ou des forces
    étranges à vos idéaux s’approprieront de ce vide et se transformeront
    en les Inquisiteurs de votre recherche du Saint Graal et vous leurs
    fournirez prétextes et conditions pour obliger l’homme à vivre à
    genoux pour l’éternité.

    Responder

  2. Khalil Gibran disait qu’être Citoyen c’est respecter et défendre avant tout le droit des autres avant de penser à utiliser les siens.

    Politiquement Correct et Athropo et Socio Logique: Compréhension et tant de choses á la “Foi”

    Expiation par un Dessein, sans dessin, qui se dessinerait de la même façon que les constructions de l’esprit se sont construites:

    De la même forme que des idées se sont introduites dans la tête de ces jeunes il faudra faire en sorte qu’elles s’en délogent en disant la Vérité car seule la vérité libère et pourra se faufiler là où ces malheureuses idées se sont logées.

    ll est fondamental de transmettre à la Jeunesse qui se laisse séduire par le Discourt de Daech, qui n’a véritablement pas plus que ce discours à offrir, que le Monde connait et reconnait également ces problèmes et ces causes; et qu’il faut lui laissé du temps, et donner précisément de la force aux Démocraties pour les résoudre et pour pouvoir lentement donner à l’Humanité ce qu’elle cherche, et non pas le contraire, car Daech leur donnera l’opposé !

    Si « En jouant sur une lecture prophétique des événements pour convaincre de l’imminence de la fin des temps, l’État islamique porte à incandescence l’embrigadement de troupes djihadistes galvanisées » :Alors, devrions nous tous (Terroristes et fascistes de tous bords inclus) réfléchir à ce qui suit :

    Suite au reportage de France 5 “– Engrenage – La France face au terrorisme”,
    Il est possible de vérifier une conviction exposée dans le texte qui suit, relativement au “Sentiment d’Humiliation” dont le témoignage et l’analyse de Sami a mis en valeur et une deuxième conviction qui est « la nécessité d’appartenance à un Groupe ou une Famille » que certains des témoignages laissent transparaitre.

    Je joins également un énième courrier adressé à Charlie Hebdo, qui, j’ai peur, lui et notre fondamentalisme laïc et Républicain, aide plus Daech qu’il ne le combat:

    “L’Humiliation”: cette analyse et cette affirmation du témoignage de Sami est je pense très juste et ce sentiment n’intervient pas par hasard auprès d’une jeunesse de Musulmans instruis en Occident et en corrélation avec des Pays où la posture de Mr. Dominique de Villepin aux Nations Unies a été fortement vécue et comprise (avant l’invasion de l’Irak) et dans des Pays où l’audace de la Caricature est trop élevée (je dis « trop » non pas parce que je crois que le Blasphème de l’Humour est supérieur au Blasphème de tuer et de mettre en cause la Vie , mais parce que le Blasphème est celui de ne pas avoir la sensibilité de savoir que notre liberté doit s’arrêter où celle des autres commence et de ne pas savoir tolérer la façon d’être de Personnes dont la Maturité Démocratique et Sociale ne peut pas être encore la même que la nôtre pour ne pas avoir eu encore le temps, les conditions et le vécu… que nous avons eu…)

    L’Humiliation : elle serait fruit de ce que j’explique dans le texte qui suit et est parfaitement compréhensible, d’autant plus que cette humiliation est également sentie par des non Musulmans et des gens qui ne sont pas d’origine Arabe ; ce qui expliquerait comment et pourquoi des Jeunes Personnes d’origines et confessions différentes et si diverses finissent par adhérer à ce thème que Daech manipule bien et lie aux points traités dans le texte.
    “Le sentiment d’appartenance à un Groupe / Famille”: ce problème est un facteur social très présent et très réel que Daech et « d’autres radicaux » ont très bien compris et manipulent bien ; et qui menace également toutes nos civilisations sous bien d’autres formes.
    Les symptômes les plus visibles, identifiables et parlants sont tous les Meetic’s et Facebook’s de ce monde.
    Pourquoi et comment existent-ils, qu’impliquent-ils?
    Je ne veux pas me lancer dans cette analyse que chacun peux faire facilement s’il veut vraiment la faire et la comprendre.

    L’être Humain est un animal social et a besoin du regard de l’autre, tout comme il respire, et son équilibre passe par une chose si simple que nous avons cessé de la comprendre et de la vivre : l’être Humain doit : aimer, être aimé et s’aimer soit même (amour propre), j’en suis si sûr que je soupçonne même que c’est ce que Jésus Christ, soit-il Fils de Dieu ou de l’Homme, a voulu, dans sa profonde sagesse Religieuse et Humaine, dire et enseigner aux Hommes en leur apprenant: “au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit”.

    Avec l’abus de l’utilisation des nouvelles formes de communiquer, de socialiser et d’exister, nous évitons ainsi le véritable et fondamental regard de l’autre et notre reflet dans les yeux des autres qui affecte fortement cet équilibre et nous expose beaucoup à l’état dépressif qui est un piège très dangereux et un trou très obscure et profond pour l’Être Humain et nous pousse à tenter combler ce vide d’existence, EN « POSTANT » qui nous arrivons encore à voir en nous où qui nous voudrions être.

    Ceci, sommé au manque de repères moraux (faute de beaucoup de choses, des formes actuelles de vivre… d’une Internet qui reflète de plus en plus le mal qui existe en nous…) projette nos jeunes dans des déserts affectifs très dangereux qui les rend Autistes socialement et très vulnérables ; et les/nous exposent fortement á la cupidité et aux malices du Système et à cette ladrerie BLING BLING QUE LES MEDIAS ONT REPENDU, PEUT ETRE INCONSCIEMMENT, ET SEME DANS LE TERREAU DE NOS JEUNES SANS OUTILS, NI MOTIVATIONS POUR S’EN PROTEGER .

    En somme, Daech, « comme si de Chevaliers de l’Apocalypse il s’agissait », «prophétiquement » nous démontrent, d’une certaine forme, comment nous même risquons d’imploser nos propres civilisations par notre simple façon d’exister et d’appréhender les choses, NE SACHANT PAS OU PLUS DISTINGUER ET OPTER ENTRE LE BIEN ET LE MAL.

    Daech ne serait en fait qu’un détonateur de ce à quoi nous avons TOUS activement ou passivement participé ; qui nous projettera, de cotés et d’autres, vers des extrémismes où tous perdrons, hormis ceux qui ont articulé cela, et qui radicaliseront de nouveau notre Planète et nos Sociétés qui n’en ont surtout pas besoin en ce moment où nous tentons de survivre écologiquement.

    Suite au superbe reportage vu sur ARTE « Fini de rire » d’Olivier Malvoisin, oú j’ai découvert un large éventail de Caricaturistes (Khalil, Kroll, Avi Katz, Kichka, Nadia Kiari, Kianoush, Ziger, Hachefeld…) j’aurai aimé leur faire parvenir également ce courrier envoyé à Charlie Hebdo pour les mêmes motifs que je l’envoie à Cartoon for Peace, pour leurs présenter cette construction de l’Esprit qui semble avoir également “séduit” ceux qui ont déterminé « Réfugiés » comme mot de l’année… et montrer/alerter ces Caricaturistes relativement « au dessein qui peut éventuellement se cacher derrière leurs dessins. »

    Bonjour Charlie,

    Suite á votre récente caricature que je trouve très subtile et aurait trouvé fantastique, il y a quelques temps, je me permets de vous écrire dans un but constructif pour dire le suivant :
    Il y eu un temps où j’avais, comme votre Hebdomadaire, les mêmes positions et les même idées envers notre Monde et envers la Société, jusqu’à ce que je réalise cet exercice envers les opinions et les pensées qui m’avaient permis d’ « être moi aussi Charlie » et de briser mon joug envers cet Establishment qui attèle le Troupeau que nous sommes et que l’élection régulière de « Cow Boys Américains et Russes » (et maintenant Turques aussi !) aide fortement à consolider et à maintenir groupé, et finit par faire croire á nos Gouvernants que le Monde est un énorme Ranch et ses Populations du bétail … !

    Cet exercice/capacité qui n’est que lumière (Lucidité) m’a permis de comprendre que les révolutionnaires d’aujourd’hui sont souvent les tirants de demain et qu’ainsi, à force de vouloir brouter hors du troupeau, je me tournais lentement en un Laïc Démocrate tout aussi fondamentaliste que ceux que je pensais combattre et ce à quoi je pensais résister.

    Un fondamentalisme que j’ai pu observer, à travers beaucoup d’exemples, notamment le vôtre, qui pourra, à terme, provoquer autant de victimes, même que collatérales, que d’autres fondamentalismes, et aider Daech et ses marionnettistes à imploser la Démocratie et nos civilisations, par la peur, à l’image de ce qu’il se passe actuellement et visiblement en Pologne et Europe de l’Est.

    Quelle « différence » il y aurait-il entre un individu qui demande à interdire la caricature, qui pratique sa religion… et une caricature qui critique les croyances/pensées de cet individu avant cette demande ?

    Le droit de pouvoir s’exprimer ?!

    Et j’ai ainsi compris une chose « fondamentale », que la meilleur forme de
    vivre et d’être en communion avec la Monde, sans pour autant avoir à appartenir au troupeau, c’est la tolérance.
    La Sagesse réside, (quand les choses ne sont pas tombées dans l’extrême), en la tolérance et la capacité de contrarier les choses par l’usage de l’Intelligence et surtout l’Intelligibilité pour pouvoir toucher la pensée des autres car tout dans la vie n’est que conflits d’intérêts et constructions de l’esprit (même les certitudes laïcs et Républicaines).

    En somme, j’aurais aimé que Charlie cherche et nous montre cette maturité dont je parle ici, surtout en cette période où la Tolérance fait tant défaut.

    C’est pour cela que je vous ai maintes fois envoyé ce qui suit :

    « Une autre vision des choses : Quand et comment l’Intifada se propagea au reste du Monde »

    Et si la poussée du nationalisme avait besoin, en Occident, d’un peu plus de subtilité qu’en d’autres points de la planète et alors :

    J’ai eu la chance et le bonheur de grandir et de me construire comme Homme parmi et avec de nombreux Amis Juifs Sépharades, Musulmans et Autres, en raison des conditions sociales d’Emigrés Portugais de mes Parents… Un monde dans lequel j’ai dû par moi-même, lorsque j’étais encore un enfant, essayé de comprendre ce qui distingue ces deux peuples alors que je voyais bien plus de choses qui les unissent que de choses qui les séparent.

    J’ai dû initialement accepter que ce qui nous séparait aux uns et aux autres étaient des Religions, malgré que je ne comprenais absolument pas l’importance de cette différence, en tant qu’Enfant pour qui « chaque homme est une race » (comme nous dit Mia Couto), principalement quand j’ai découvert et compris que ces trois religions partagent l’Ancien Testament et donc le même Dieu, les mêmes Anges, les mêmes Ancêtres… ce qui pour l’Enfant que j’étais et l’Homme que je suis, fait de nous donc tous des Frères !

    Jusqu’á ce que j’apprenne grâce á l’Ecole et grâce à de fabuleux Professeurs que je remercie du fond du cœur pour ce qu’ils m’ont apporté, à travers l’Histoire et la Géopolitique, qui m’ont permis de comprendre et démontré, que certains hommes continuent « encore », tant de siècles après ! à exploiter les Religions, notre ignorance et notre myopie/amnésie intellectuelle pour maintenir et construire des unités Nationales et assoir leur pouvoir; comme j’ai compris, avec le temps, pourquoi des Grands Hommes ont été réduits à trois couleurs ou à des objets de marketing et á des décors pour T-shirts ; ou pire encore, pourquoi d’autres sont exposés pieds et mains liés depuis deux mil ans ; comme pour que leurs œuvres ne poursuivent pas ce qu’elles ont bellement commencé ou pour que nous assimilions profondément le Juste au Martyr.

    Cette réalité et le fait d’avoir fait l’effort de découvrir et de comprendre par moi-même le Coran, en minimisant l’interprétation des Ecritures par d’autres, d’avoir voyagé dans de nombreux Pays Musulmans et le fait de vivre aujourd’hui hors de France et dans un type de société très différent de la Société Française, me permet d’aborder et de « voir » ces problèmes d’une forme que je désire partager avec vous et avec le plus grand nombre, précisément en ce moment, pour appréhender ce fléaux d’une forme plus sereine et moins instinctive, qui rend la situation encore plus dangereuse et difficile à maitriser.

    « Quand et comment l’Intifada se propagea au reste du Monde » – Lettre ouverte à l’Humanité

    Des Nostalgiques et des fidèles des Chemises Brunes dont nous n’avons jamais réellement su ce qu’elles sont « advenues », «de part et d’autre des barricades», ont réussis à étendre les rouages de l’intifada à l’Europe, en une vingtaine d’années, et à réduire l’Humanité à un simple instrument de production, de consommation et éventuellement d’élection, et à des contribuables de plus en plus incarcérés entre murs, enceintes, grillages et barbelés; et à transformer l’Afrique et d’autres Régions du Monde en l’enfer sur Terre pour nous assurer le prix de leurs richesses á bon marché, sans nous préoccuper du prix que d’autres Vies, tout aussi dignes et valables que les nôtres, payent pour cela!

    Les pions de l’échiquier accepteront-ils cette fois-ci de faire leurs jeux et de concrétiser le dessein de dangereux nationalistes en participant aveuglement et stupidement ? Ou feront-ils, cette fois-ci, preuve de plus de lucidité et de courage?

    Et prouveront-ils avoir enfin appris quelque choses du passé et de la mort et de la souffrance de millions d’Innocents?

    « Inchallah »,c’est à dire si Dieux le veut, s’ils l’aiment, les Hommes épargneront cette fois cela à Dieux et à L’Humanité, en étant Lucides, en ne laissant pas d’autres interpréter les choses et les Écritures pour eux, et en s’efforçant de comprendre enfin ce qu’est l’INSPIRATION DIVINE (qui, même moi, misérable athée, ai su comprendre et embrasser); en refusant de rendre cela possible car sans la volonté ni la participation de chaque pion, rien de tout ceci ne peut se jouer.

    Chère Humanité,

    Peut-être ce qui suit et ce geste désespéré puisse être prétention mais comme je préfère la folie des passions à la sagesse de l’indifférence :

    Je tente, inlassablement, de sensibiliser ainsi, depuis des mois, des personnes et des Institutions, hautement responsables, relativement à ceci, sur ce grave problème qui nous menaces à tous et PROVOQUE/FORCE ACTUELLEMENT DES FLUX MIGRATOIRES QUI EFFRAYENT PLUS QUE LES BOURREAUX QUI LES CAUSENT!
    En jouant précisément sur le même registre que celui qui permet à l’Etat Islamique de captiver la grande désillusion d’une Jeunesse qui se sent impuissante et s’effraye face á tout ce qui la menace et ne voit aucunes solutions humanistes ou trouve espoir en quelconques Hommes comme pouvaient le faire leurs aïeux et « UNE GENERATION 68 » qui leur lègue un Monde dans cet état ! Et en liant, comme l’E.I., des thèmes qui se télescopent, s’imbriquent, et émeuvent quelconques confessions religieuses, idéologiques et/ou culturelles et intellectuelles et PROVOQUENT UN ANTISEMITISME ET ANTI OCCIDENTALISME PRIMAIRE QUI PROVOQUE ENSUITE NATURELLEMENT DES REACTIONS ET DES COMPORTEMENT PRIMAIRES ; mais, malheureusement, en vain, car j’ai peur que cette question soit en fait le fonds de commerce de beaucoup de personnes et de Nations, dont Mr.Eisenhower nous a pourtant très courageusement et sagement avertis il y a déjà bien longtemps ; alimenté par des passeports résistants au feu et aux détonations, à des cartes d’identité qui tombent des poches et des tours qui s’effondrent ;

    Ceci, dans l’espoir de mener indirectement cette doléance à notre
    Conscience Collective et à la Conscience du Conseil de Sécurité de l’ONU qui semble oublier ce pourquoi il a été rêvé et bâti, et à tous les dirigeants Etatiques de la planète qui, j’espère, feront cette fois-ci preuve de plus de lucidité et de courage qu’ils n’ont fait preuve les diverses fois qu’ils ont dû faire face aux thèmes et aux problèmes abordés ci-dessous, qui touchent, encore une fois, un MOYEN ORIENT, berceau de la Civilisation Judéo-Chrétienne, MEURTRIT par tant d’années d’aveuglement ALORS QU’IL NOUS A POURTANT TANT DONNE, DEPUIS SON AME JUSQU’A SES VEINES dont a dépendu toute notre évolution (l’Agriculture, le Monothéisme, les Tables de la Loi qui sont les prémices de la Loi qui structure aujourd’hui nos sociétés, le Pétrole, l’importation du savoir Oriental comme grande part des mathématiques, de l’astronomie, des règles et méthodes d’architecture … entre beaucoup d’autres choses…)

    Mais, cette fois, il ne faudra pas traiter ces problématiques comme l’on se débarrasse des ronces en les incendiant, ou en les tapissant de bombes, pensant qu’elles ne repousseront pas, plus tard, plus fortes et plus vivifiantes, mais en débarrassant la Planète de tous ses Fous et de tous ses Tirants et en donnant à ces peuples des conditions qui leurs assurent dignité, espoir et confiance, (en somme ce que l’on tente de nous retirer à tous lentement). Et que personne ne voit derrière cela quelconque discours idéologique car ceci n’est que le Bon Sens, l’intelligence et l’Equilibre que tant de Grands Hommes, Prophétiques ou pas, ont tentés de donner à l’Humanité durant des Siècles.

    TOUS SAVONS QUE NUL DIEUX, NI PROPHETES, REFUSERAIENT D’AIDER LES HOMMES
    A MARCHER VERS LA VERITE ET VERS LA PAIX; Même sachant combien il est difficile de traiter le Prophète pour les Musulmans, je le fais dans l’espoir que la Morale et le désire de Paix et de Vivre soient plus fort que tout autre question ; et je suis certain que cela est aujourd’hui vrai pour la majorité des Musulmans, des Juifs et toutes les autres Religions et des non Croyants ;

    Comme disait Mahatma Gandhi :

    « La Vérité est comme le Soleil, elle illumine tout autour d’elle mais il ne faut pas la regarder en face car elle nous aveugle ». Néanmoins, je pense qu’il est temps que l’Humanité regarde bien en face cette vérité qui l’aveugle depuis trop longtemps et risque de la maintenir dans l’obscurantisme de longues et terribles années si nos Consciences ne s’éveillent pas rapidement.

    ET CE NE SERA PAS EN CONSTRUISANT MURS ET REMPARTS, COMME AU MOYEN-AGE, QUE L’ON NOUS PROTEGERA DE CE QUE LES, POURTANT, JOLIS PONTS DESSINES SUR LES BEAUX ET PARADOXAUX BILLETS D’EUROS N’ONT PAS ETE CAPABLES D’UNIR ET D’ERIGER; TOUT AU PLUS, ILS NOUS CONTIENDRONT UN JOUR, SI NOUS DEVIONS SORTIR PRECIPITAMMENT DE NOS CITADELLES, AUX TOITURES DE VERRES, POUR QUELCONQUES RAISONS ENCORE A VENIR!

    Le problème actuel ne peut être contenue et combattu par le fer car il est trop profondément ancré en l’Humanité : Si de Jeunes Gens, qui ne sont pas des monstres mais des victimes d’une monstruosité à laquelle nous avons tous participé activement ou passivement, renoncent à la beauté de la Vie et à leurs vertes années et se comportent comme des Héros de GTA à la recherche en un probable Paradis de ce qu’ils ne réussissent pas à trouver sur une possible Terre, ce n’est pas par d’autres monstruosités que nous devons répondre car ces réponses ne feront qu’activer plus de Heine et de Ressentiments mais par une Réflexion très profonde sur le vide et les raisons qui les poussent vers ce précipice qui nous entraine également tous inexorablement; car là est le problème et le centre de la question, et c’est cela que nous devons avant tout vouloir voir et comprendre.

    Charlie,

    Je vous ai contacté, il y a quelques jours, au sujet de l’e-mail ci-dessous :

    Veuillez excuser mon insistance, mais c’est que je conçois qu’une caricature est un instrument de défense de la Liberté d’Expression, et donc de la Démocratie, que si celle-ci montre intelligemment et subtilement aux lecteurs une vérité intrinsèque; cas contraire, elle n’est qu’un simple instrument de critique, de propagande, ou pire, de provocation et d’ « INSTRUMENTALISATION ». C’est pourquoi, je pense, que votre Hebdomadaire devrait, en signe d’intelligence et d’Hommage aux victimes et aux gens qui ont manifestés le 11/01/2015 et en soutient et en aide à tous ceux qui souffrent du terrorisme, surtout et essentiellement les Musulmans (qui n’ont pas encore pu naturellement atteindre notre maturité démocratique car l’Islam n’est qu’en +/- 1400 alors que le Christianisme est en +/- 2000 et beaucoup plus encore le Judaïsme – Que faisions nous, en Europe, en 1400 ?!
    C’est que notre maturité politique et sociale, que le l’on le veuille ou pas, est fortement dépendante de la Religion dans laquelle nous avons baigné et le temps durant lequel nous y avons trempé car, comme disait Pascal, « les Religions sont, moins, des Fables qui ont pour vertu d’éduquer les Hommes ».
    Un Islam qui a tout de même, malgré son jeune âge, réussi à réaliser et à construire ce que l’Occident n’a jamais réussi à faire qui est « d’instaurait une langue commune » et un fort sentiment d’appartenance á un large et vaste monde…), afin de saisir cette chance et ce fait Historique unique pour réveiller les consciences, en sortant une « Une » qui aurait un écho dans le monde entier, pour poser sous forme d’un déss(e)in toute la problématique actuelle en jeux, et de révéler certainement une des uniques façons de la résoudre.
    Il serait possible de donner aux morts de cette barbarie la même chance que Nelson Mandela a eu de faire Histoire, même et encore après sa mort (le rapprochement de Cuba et des USA).

    Cela en imaginant une Caricature pédagogique, qui est la véritable fonction de la Caricature, «acceptable» et constructive pour toutes les Communautés de notre belle Planète, comme par exemple :

    – Deux Enfants Juifs qui écoutent attentivement leur Rabin qui dit :

    « Voilà les Enfants, ce qu’ont été les absurdités et les horreurs de l’Holocauste – Mais pour que vous puissiez mieux comprendre et visualiser avec des « mots et des images d’aujourd’hui » ce que sont les ténèbres de l’Hitlérisme et de quelconque forme de totalitarisme, et pour que vous puissiez également comprendre où peut mener l’Humanité le manque de Moralité et un jour le Transhumanisme, je vous invite les Enfants à voir et à réfléchir sur un film actuel, fait pour votre sensibilité et votre compréhension « Equilibrium »

    – Un des Enfants qui dit « Alors Rabin, dans ce cas-là, Israël aurait dû être édifié en Bavière plutôt qu’en Palestine ; n’est-ce pas ? Et Jérusalem devrait être la Capital des Nations Unies” ; pour éviter toute cette injustice et ces difficultés qui font souffrir Palestiniens et Juifs depuis un demi-siècle ?

    – Et l’autre Enfant qui demande: “Rabin, avons-nous été Elus pour subir et commettre autant de barbaries? Dieu ne nous a-t-il pas donné un libre arbitre ? »

    – Le Prophète Mahomet qui dit « Chiens» en arabe, alors qu’il jette ses chaussures sur des terroristes en fuite qui portent une Rolex aux poignets (Subtilité à la façon de BORAT! pour ne pas exonérer les Bush et Sarkozy de leurs fortes responsabilités et de leurs quottes parts dans ce carnage).

    Et le Rabin qui lui tend ses chaussures “en guise de munitions et d’approbation”, avec Jésus en arrière-plan qui leurs dit qu’”il faut pardonner” Et une voix au-dessus d’eux qui sort des nuages qui dit : “TU AS RAISON MON ENFANT, IL FAUT SAVOIR PARDONNER MAIS LAISSES DONC TES FRERES RESOUDRE LEURS PROBLEMES A LEURS MANIERES”.

    « Œil pour œil et le Monde serait aveugle » Mahatma Gandhi

    Sommes-nous tous irresponsables de nos actes parce que tout n’est que destin Divin ? Ou, comme Dieu, à l’image de qui, nous dit-on, avons été fait, nous bénéficions tous d’un libre arbitre dont nous devons tous faire bon usage car nous payons tous, ici-bas, tout ce que nous faisons, nous ou un jour nos Enfants? Et par conséquent, « Croyants, non Croyants et Croyants Croire » avons tous, finalement, le même «Destin » qui est celui de faire le meilleur usage possible de notre libre arbitre ? Pour ne pas avoir, tôt ou tard, ici-bas également, à le payer très cher !

    Lorsque nous entendons que divers Services Secrets, les Français inclus,
    ont avertis en temps et en heure leurs Diplomaties de la montée et du
    Danger de l’E.I., lorsque chacun d’entre nous pouvait facilement anticiper
    et prévoir ce qui arriverait au Moyen Orient après les illégitimes interventions belligérantes en Irak et en Lybie et l’ébranlement, en Afrique et au Moyen Orient, par l’Occident, des plus forts Remparts, (mêmes qu’intolérablement et inadmissiblement brutaux) à la procréation de Daech (Irak, Lybie et Syrie), sommes-nous en droits de croire et de penser que la Diplomatie est coupable de Terrorisme et « RESPONSABLE » de tout ce qu’il se passe maintenant ?

    Serait-il également légitime de le penser, lorsque nous constatons qu’une fois les attentats commis, comme le 11/09, les Forces de l’Ordre savent tout de suite qui ces personnes étaient, d’où/quand elles viennent… ou les problèmes sont d’autres ordres et alors nous pouvons tous nous poser d’autres questions encore plus inquiétantes et plus légitimes?!
    Il est assez plaisant de voir le Pouvoir Politique nous expliquer comment et pourquoi il faut « neutraliser », dans un Etat d’Urgence, les complications crées par trop de Lois et il est effrayant de voir comment les dérives sécuritaires séduisent autant les hommes de droites comme ceux de gauches parce que l’homme est avant tout centré sur des sentiments grégaires comme la cupidité, la célébrité et le pouvoir lorsqu’on remet la formation de la Conscience, comme des dizaines d’autres questions tout aussi importantes, á une seule formation In Vivo et Empirique, ou au Hasard pour reprendre les Frères Cohen dans leur superbe Filme « No Country for Old Men »!

    Peut-être est-il moment de réfléchir à la véritable raison pour laquelle il se régurgite autant de lois, surtout là où et quand le Bon Sens devrait intervenir (car s’il est vrai que le Bon Sens fait aujourd’hui beaucoup défaut, il est également vrai qu’il disparait encore plus vite lorsqu’ il devient exclusivement dépendant de Lois et/ou de Règlements).
    Beaucoup de Lois détruisent autant une Société qu’elles la structurent, principalement dans des Sociétés où les simples mais fatidiques 10 Commandements n’ont pas était suffisamment imprégnés par les Gens.

    QU’EST-CE QUE LA LOI ET LA LIBERTÉ?

    Nuls Lois, ni règlements peuvent arriver à tous les coins et recoins de la Société. Seul notre Conscience peut le faire. C’est pourquoi la formation de la Conscience doit avoir, pour une Humanité qui prétend évoluer tout autant que sa technologie, la même importance que la formation de l’Intellectuel; Quand nous constatons que lorsque, autrefois, l’Ecole Eduquait, Socialisait et Instruisait, au lieu de simplement former, briser, mouler, courber et arche voûter les Enfants, dès leur plus jeune âge, à notre étrange logique Economique décadente, (qui nous a convaincu que nous vivons pour travailler et qui nous a réduit à si peu et ne nous a pas exterminés écologiquement de peu), comme ce à quoi l’École a été aujourd’hui réduit, l’Ecole formait mieux les Consciences… et lorsqu’on constate que nous n’avons même pas été capable de nous imprégner des 10 Commandements en 2000 ans, qui suffisent à eux seuls à tous les Codes Pénales et Civils du monde, il serait important de réfléchir très profondément à ce que sont les Lois et à qui elles servent vraiment ! Et à l’importance d’avoir plus de « Professions » représentées à l’Assemblés Nationale et moins d’Avocats.

    Au nom et en défense de la Liberté Collective, dans les Démocraties, la Loi nous prive, « en toute naturalité », lentement de nos libertés individuelles, au point d’être rapidement moindres que celle que les systèmes totalitaires offraient aux gens, risquant ainsi, par exhaustion, de nous conduire un jour, de nouveau, vers ces systèmes.

    Merci pour l’attention portée et pour les bons choix que vous ferez

    01 / 2015 – Sérgio Silva

    Bonjour Mesdames …,

    Je vous ai écouté très attentivement hier soir sur Arte, sur l’émission 28 minutes, suite à la polémique liée à Kamel Daoud…
    Bien que je ne sois pas une Femme et encore moins une Femme privée (selon une lecture Occidentale des choses) de Droits fondamentaux et basics comme le sont souvent les Femmes Musulmanes, je me permets de vous écrire pour partager avec vous ces points qui s’imbriquent dans vos raisonnements.
    Mais avant cela, permettez-moi Mme …de vous dire que je pense, malheureusement, que Mme … à raison lorsqu’elle a «l’intuition » qu’il ne s’agit, aujourd’hui pas d’une gauche intellectuelle qui tente de « défendre et expliquer » l’Islam mais d’une manipulation délibérée de « l’intelligência » Arabo-Musulman, pour « châtier » l’Islam en Occident…

    Étant d’origine Portugaise, j’ai tout le temps été habitué à voir « nos » vieilles femmes» voilées et de noir vêtues pour des raisons traditionnelles et culturelles, et dans le cas du voile et casquettes portées par nos anciens, pour des raisons météorologiques, agricoles et d’hygiène… je n’associe donc pas et limite ainsi pas un voile et certaines choses à une simple question Religieuse…

    Je me suis également aperçu à travers du retard Démocratique et de certaines carences d’instruction de notre Population pour des raisons Historiques, que le machisme et la stupidité Masculine exposent malheureusement les Femmes à des situations intellectuellement inadmissibles et les privent de droits Humains inaliénables, à de forts « désagréments » et, dans certains cas, à de graves dangers comme il est encore lamentablement le cas dans certaines régions du Monde où l’Instruction est encore un « luxe » et le poids des traditions très/trop lourd.
    Et j’ai constaté, récemment, après une réflexion très profonde sur ce que l’Islam “inflige” aux Femmes, alors que j’essayai de comprendre pourquoi et comment beaucoup de Femmes Mexicaines vivent actuellement ce que les Malheureuses Femmes Afghanes, Pakistanaises et Indiennes vivent. Et essayai de comprendre pourquoi les formes de violence et de dépravations sont si identiques au Mexique et aux Philippines…

    Partant sur cette base et celle définie par Pascal qui dit que les Religions sont des Fables qui ont pour vertu d’éduquer les hommes, j’en ai conclu la chose suivante : Là où l’homme se comporte encore ou est redevenu sujet qu’à ses instincts et pulsions primaires parce que sa Conscience a perdu le dessus, les codes imposés par le Coran protègent réellement, et efficacement, physiquement les Femmes face aux Hommes, tout comme les Femmes Mexicaines utilisent les mêmes stratagèmes et astuces pour se protéger…

    Le Coran a instauré une évidente hygiène de vie aux Hommes, dans son sens littéral, et en instituant « l’effacement de la féminité » et la sacralisation de la femme d’autrui (si cela est réellement une prescription Coranique), je pense et vois cela comme une tentative et volonté du Coran de protéger la Femme dans des milieux où l’évolution de l’homme et des mentalités n’ont pas encore atteint un certain point.

    TOUTEFOIS, IL EST PLUS QUE VRAI, NATUREL ET RELIGIEUX QUE TOUTES LES RELIGIONS DEVRAIENT SAVOIR EVOLUER ET S’ADAPTER A DES EVOLUTIONS AUXQUELLES ELLES ONT CONTRIBUE ET AUXQUELLES ELLES SE SONT EFFORCEES D’INSTAURER ET D’INSTITUER CHEZ L’HUMANITE.

    La part de l’Homme en Dieu et en l’Humanité
    Brainstorming « Existant Ciel » et tant de choses á la « Foi »

    Transhumains, Théologiens et Simples Humains,

    Si Sciences et Théologie ont eu et ont le droit de s’appuyer et de se
    justifier sur des Théories et des Constructions de l’Esprit ; Et si
    Dieu se Justifie par son absence tout comme la Science se justifie
    souvent par l’absence de résultat ou d’explications, alors
    devrions-nous pouvoir également construire nos constructions de
    l’Esprit sur la base de Théories, de Croyances ou de la Foi :
    – Qu’est-ce que notre « âme » (cette « substance / capacité» qui nous
    assure le lien et nous permet de nous maintenir connecté à la réalité
    et de donner forme et expression à ce que nos sens perçoivent); que
    devient-elle après notre mort, ainsi que notre « carte mémoire » ?
    – Dieu, la Nature, (ou allez, soyons éclectiques: des
    Extra-Terrestres… ) connectent-ils ces cartes mémoires, après notre
    mort, à une « internet » parallèle á notre monde ?
    – Se pourrait-il que Dieu, tel que nous le percevons actuellement,
    soit la jonction et la somme de toute ces âmes sans structure ni
    support Terrestre (Corps) ?
    – Se pourrait-il que ce soit la « force » de la Foi Humaine qui ait
    crée ce Grand Horloger que l’on a « traduit » par Dieu ? Tout comme la
    Foi a permis de construire des Nations, des Temples, des Basiliques,
    des Cathédrales… ?
    – Sans structures Religieuses, sans leurs Enseignements, leurs Règles,
    leurs Lois, leurs contraintes et leurs peurs, croyances et
    Espoirs, nos Sociétés se serait-elles organisées autour de Lois, du
    respect de l’autre et de la propriété privée, autour d’un Patriarche,
    d’un Seigneur, d’un Roi, d’un Pape… comme elles l’ont permis ?
    – Sans cette Structure Sociale que les Religions instaurent,
    l’Empereur Constantin, le Prophète Mahomet … et Israël auraient-ils
    construit ces unités Culturelles et Linguistiques qui façonnent
    aujourd’hui le Monde et assurent toute la richesse et la beauté de
    l’Humanité ?
    – Et si ces grandes Figures de l’Histoire de l’Humanité avaient très
    bien compris cela en Temps et en Heures, et se les étaient appropriées,
    par Lucidité et par Intelligence, ou par lecture des récits de Platon
    sur l’Atlantide (Amérique du Sud où de Grandes Sociétés s’étaient
    structurées autour de Religions, comme en Egypte et en Asie, pour
    construire de grandes Civilisations…) ces mêmes récits de Platon qui
    ont certainement permis aux Portugais et aux Espagnoles de se partager
    le Nouveau Monde avant même d’y avoir mis les pieds (Traité de
    Tordesillas) !
    – Si c’était notre désire et notre besoin de Civilisation qui avait
    créé Dieu ?!
    Notre cupidité et notre excès de Civilisation ne
    pourraient-elles pas également créer une toute autre Force aussi
    Puissante et dévastatrice, et au risque de ne pas être aussi vertueuse?

    -Si Jésus Christ, dont les Théologiens ont tant de mal à faire récit
    de son Adolescence, avait, en Afghanistan (ou en Inde) appris du
    Bouddhisme tout cette énorme maturité Humaine et ces enseignements
    qui, juxtaposés á beaucoup d’erreurs de l’Humanité, ont deux milles
    ans plus tard, inspiré Socialisme, Communisme et Démocraties ?

    – Et si nous étions au bord de notre extinction pour ne pas avoir
    encore compris ces choses qui nous empêchent d’être ce que l’Etre
    Humains devrait être depuis tant de temps, et nous maintiennent dans
    des ténèbres qui fomentent éternelles injustices, guerres, malheurs et
    peines ; et continuent à ce que nous nous soucions pour plus de
    croissance économique, pour nous assurer un bien être qui devrait nous
    parvenir de plus de maturité plutôt que de plus d’argent et de
    saccage des ressources de notre Merveilleuse Planète ?
    – Si tous les parfaits équilibres de la Nature, elle qui a donné à la
    Science toutes ses Lois Universelles (qui valent également sur les
    Planètes que nous connaissons déjà !) et donné á Dieu toute sa Puissance
    et sa Vertu; si cette Nature, bien plus vielle et plus expérimentée
    que nous, si ses équilibres venaient à être brisés ou trop
    rapidement changés, sans les dues précautions, comment en ressortirait
    l’Homme ?!

    – Si L’Homme a créé Dieu, Dieu l’a autant créé et ils sont ainsi,
    simultanément, tout aussi nécessaires, l’un à l’autre, pour exister.
    Pour cette simple raison, la Foi de l’un et de l’autre ne doit pas
    se détourner l’un de l’autre.

    – Et si la Vie n’était possible que dans le cadre d’un système binaire (Chaux/Froid, Jour /Nuit, Homme/Femme, Grand/Petit, Positif/Négatif, vide/plein, vrai/faux, plus/moins, multiplier/diviser…. que même la Science a constaté, et ainsi et pour cela, le Bien et le Mal sont et seront toujours des constantes de la vie, où seule la Conscience peu peser et réguler ces constantes auxquelles même Dieu/la Vie a dû se plier en nous léguant obligatoirement un libre arbitre, bien plus Démocratique et moins autoritaire que l’attribution d’un Destin autre que celui d’user ce libre arbitre à chaque instant, qui ne peut lui aussi être atténué et régulé que par une Conscience éduquée et élargie, l’unique capable de nous accompagner dans tous les coins et recoins de la Société, à l’instar des Lois, des Règlements, Inquisiteurs, Autorités, Parents…. ?

    – Peut-être est-il venu le temps de la Charité Chrétienne descendre
    Jésus de cette Croix, où il est cloué depuis deux mille ans, pour
    repenser et redessiner un modèle social qui permettra à Dieu et à l’Homme
    de croire enfin l’un en l’autre, et à l’Homme de ne plus craindre et
    associer ainsi le Juste au Martyr, pour pouvoir franchir le pads que
    Christ, fusse-t-il le Fils de qui il est vraiment Fils, a voulu pour
    l’Humanité.

    Et si nous nous étions trompés en pensant Dieu notre Père plutôt que Dieu notre Fils ?

    – Transhumanistes, votre Idéologie aura certainement raison de
    l’Histoire, pour divers raisons… logiques mais ne pensez et ne tentez
    pas de restructurer la société sans la complicité des Religions ou d’une
    certaine maturité Morale préalable de l’Humanité ou des forces
    étranges à vos idéaux s’approprieront de ce vide et se transformeront
    en les Inquisiteurs de votre recherche du Saint Graal et vous leurs
    fournirez prétextes et conditions pour obliger l’homme à vivre à
    genoux pour l’éternité.
    mais simultanément très rationnel, cohérant, athée et Conscient des limites Humaines, et pas très stupide, sans toutefois être Agnostique pour des raisons d’honnêteté intellectuelle car les uns et les autres prouvent et justifient trop souvent la même chose de la même forme et avec les mêmes invraisemblables arguments (pour en avoir la certitude j’ai un jour poser la question à croyants et non croyants ce qui été le moins possible ? L’improbable ou l’impossible ! Vous n’imaginez même pas les réponses que j’ai reçu !!! de surcroît

    Responder

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *