Le Devoir

Este archivo solo abarca los artículos del periódico incorporados a este sitio a partir del 1 de noviembre de 2006.

Nota informativa: Le Devoir es un periódico de Montreal, en Quebec (Canadá) fundado en 1910 por el periodista y político Henri Bourassa. Tiene implementado un «muro de pago» por lo que es necesario suscribirse para tener acceso a todos sus contenidos. Más información en su página de suscripción.

Photo: Bakr Alkasem Agence France-Presse

Après 12 ans de guerre civile, la Syrie se retrouve morcelée : le gouvernement de Bachar al-Assad a réussi à maîtriser près de 60 % de son territoire après qu’il fut sauvé par l’intervention militaire russe. Il existe une enclave kurde dans le nord-est, une enclave turque dans le nord-ouest et une enclave islamiste dans la région d’Idlib.

Une réalité amère

L’extrême cruauté des autorités policières à la suite d’une manifestation bénigne à Deraa a déclenché une révolte généralisée portée par le slogan « Docteur, c’est ton tour ! », signifiant que le président ophtalmologiste Bachar al-Assad aura bientôt le même sort que les présidents démis lors du Printemps arabe en 2011 : Ben Ali en Tunisie, Moubarak en Égypte, Kadhafi en Libye et Saleh au Yémen.…  Seguir leyendo »

Une mine de lithium située au Brésil. Douglas Magno Agence France-Presse.

Doit-on être surpris des annonces récentes de compressions et de fermetures de mines de lithium au Québec et à l’international, alors que la demande pour l’« or blanc » connaît une forte croissance pour les batteries et les véhicules électriques ? Voici trois risques qu’il nous paraît important de bien évaluer avant de consentir davantage de fonds publics dans des projets miniers de lithium.

Des ressources en abondance

S’il est vrai que la demande en lithium explose, on oublie trop souvent de préciser que l’offre explose elle aussi. Selon les données de l’Agence géologique américaine, la production mondiale de lithium (130 000 tonnes) a connu un impressionnant bond de 58 % entre 2020 et 2022.…  Seguir leyendo »

Concernant le financement de l'UNRWA, ne faisons pas la justice sur le dos des Gazaouis

La nouvelle tombée vendredi dernier est catastrophique sur tous les plans. D’un côté, apprendre que des travailleurs de l’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (l'UNRWA) sont présumément impliqués dans les attaques commises le 7 octobre par le Hamas en Israël est très grave et extrêmement choquant. D’un autre côté, la suspension du financement de cette agence par 15 pays occidentaux alors même que la Cour internationale de justice déclare qu’il est plausible que le droit des Palestiniens de Gaza d’être protégés contre les actes de génocide soit violé ne l’est-elle pas tout autant ?…  Seguir leyendo »

Photo: Mads Claus Rasmussen Ritzau Scanpix via Associated Press

Dimanche dernier, la reine du Danemark, Margrethe II, a abdiqué le trône au profit de son fils, le très décontracté Frederik X. Monarque la plus ancienne et seule reine restante au monde, Margrethe II a ainsi mis fin à 52 ans de règne jour pour jour. Elle est la première souveraine monarchique à abdiquer la couronne au Danemark en 900 ans. À 83 ans, elle a non seulement participé à moderniser le Danemark, mais aussi toute l’institution de la monarchie danoise.

Diplômé en science politique à l’Université d’Aarhus, le prince Frederik avait pris un pseudonyme pour faire des stages d’étude à l’Université Harvard au début des années 1990.…  Seguir leyendo »

Chiang Ying-ying Associated Press Des partisans du candidat Lai Ching-te, le 13 janvier 2024, à Taipei.

Le 13 janvier dernier, les Taïwanais étaient conviés aux urnes, dans un contexte de tensions accrues entre la Chine et les États-Unis. Le Parti démocrate progressiste (PDP), favorable à l’indépendance de l’île, a remporté un troisième mandat consécutif. Une première depuis la démocratisation de l’île à la fin des années 1980. Malgré le contexte sécuritaire entourant l’île, on remarque que le quart des électeurs ont voté d’une manière contestataire, au grand bénéfice du Parti populaire taïwanais (PPT), jeune parti créé en 2019.

Sans pour autant nier les enjeux internationaux, les enjeux intérieurs, tels que le coût de la vie et les emplois, semblent préoccuper davantage une certaine partie de l’électorat taïwanais.…  Seguir leyendo »

L’Équateur est en crise, et la situation va probablement s’envenimer

Le monde s’est indigné ces dernières semaines quand les cartels de la drogue ont transformé l’Équateur, une république des Andes relativement stable et de plus en plus démocratique, en un véritable narco-État. Pour la première fois, les Équatoriens voient leur pays tomber sous le contrôle de groupes criminels, un sort auparavant réservé à certains de leurs voisins latino-américains.

La récente flambée semble avoir commencé le 9 août de l’année dernière, lorsque Fernando Villavicencio, un candidat à la présidence qui n’hésitait pas à dénoncer la violence des narcos et la corruption, a été assassiné par des tueurs à gages d’un cartel à Quito, la capitale du pays.…  Seguir leyendo »

Entre satellites chinois et stratégies électorales à Taïwan

Le mardi 9 janvier 2024 à 15 h 04, le ministère de la Défense de la République de Chine, Taïwan, a émis une alerte invitant la population à la plus grande prudence à la suite du passage d’un satellite chinois dans l’espace aérien de l’île.

Le message rédigé en caractères chinois et suivi d’une traduction en anglais est apparu sur les téléphones intelligents des résidents de Taïwan, suscitant de nombreuses inquiétudes, amplifiées par ce qui a été ultérieurement qualifié par le ministère lui-même comme une erreur de traduction. En effet, alors que le message en chinois indiquait « La Chine a lancé un satellite à 15 h 04 et il a déjà survolé la partie méridionale du pays.…  Seguir leyendo »

L’horreur de Gaza est en train de se déverser dans la mer Rouge. Après que des membres de la milice Ansar Allah ont attaqué des cargos perçus comme israéliens, la situation a pris une tournure internationale qui risque de raviver des velléités à peine dormantes entre l’Iran et les États-Unis.

Ansar Allah est une organisation politique et militaire principalement chiite issue du Yémen des années 1990, souvent appelé « Houthis » en raison de leur appartenance régionale ou de leur cofondateur Hussein Badreddine al-Houthi. Ils veulent contrecarrer les activités économiques et militaires d’Israël dans la mer Rouge, notamment en réponse aux attaques de Tel-Aviv à Beyrouth qui ont tué un haut dirigeant du Hamas.…  Seguir leyendo »

L’industrie textile s’interroge sur son avenir post-COP28

À la suite d’une 28e Conférence des Nations unies sur les changements climatiques (COP28) marquée par un accord en faveur de la « transition » vers des énergies non fossiles, le secteur textile se retrouve un peu malgré lui sur le devant de la scène, éclairé par les feux d’une transformation à venir. Actuellement, 70 % des fibres et des teintures synthétiques dépendent de la pétrochimie. Ces questions — et les solutions possibles — soulèvent des points d’interrogation cruciaux.

L’activiste irano-américaine Sophia Kianni, élue figure influente pour le climat en 2023 par Women’s Wear Daily, fait trembler l’industrie textile avec sa campagne virale en exigeant des actions concrètes pour une mode écoresponsable.…  Seguir leyendo »

La guerre à Gaza est aussi une guerre contre les femmes et les enfants

« La nuit de la ville est sombre sauf pour la lueur des missiles, silencieuse sauf pour le bruit des bombardements, effrayante sauf pour le réconfort de la supplication, noire sauf pour la lumière des martyrs. Bonne nuit, Gaza », écrivait pour la dernière fois l’auteure et poétesse palestinienne Hiba Abu Nada, avant d’être tuée par une frappe israélienne indiscriminée, le 20 octobre dernier. Âgée seulement de 32 ans, Hiba fut tuée à Khan Younès, dans le sud de Gaza là où les autorités israéliennes ont forcé la population gazaouie à se déplacer. Une mort injuste et cruelle, comme les 16 000 femmes, hommes et enfants ayant connu le même sort depuis ces deux derniers mois.…  Seguir leyendo »

Lettre au monde d’une Québécoise en Israël

Je suis en colère. Je suis inquiète. Je suis épuisée. Cela fait deux semaines que nous avons basculé dans l’horreur, que nous avons été projetés de plein fouet dans une autre réalité que nous pensions appartenir au passé. Mais si les nazis ont travaillé à faire disparaître les preuves de leurs abominations au siècle dernier, le Hamas, lui, s’est assuré de filmer et d’envoyer au monde les preuves de ses exactions. Et d’appeler les parents de jeunes filles kidnappées.

Le monde a vu. Le monde a entendu les cris, les suppliques des victimes, les pleurs des enfants.

Pourtant, le monde est déjà passé aux condamnations d’Israël.…  Seguir leyendo »

Sergey Bobok Agence France-Presse

Plusieurs experts et plusieurs observateurs attentifs ont estimé avec justesse que l’Occident avait fourni à l’Ukraine suffisamment d’aide pour qu’elle ne perde pas la guerre totale et non provoquée de la Russie contre elle, mais pas suffisamment pour qu’elle la gagne.

Si l’Occident souhaite arrêter l’hémorragie — au propre comme au figuré —, il doit maintenant fournir à l’Ukraine toute l’aide dont elle a besoin pour gagner cette guerre aux conséquences considérables dans un avenir immédiat.

Il s’agit manifestement de la seule chose juste et sensée à faire puisque l’Ukraine continue de payer le prix suprême en sacrifiant des vies civiles et militaires pour retrouver son intégrité territoriale et protéger l’Europe des plans impérialistes du Kremlin.…  Seguir leyendo »

Ibrahim Hams Agence France-Presse De la fumée s'échappe lors des frappes israéliennes sur la ville de Gaza le 10 octobre 2023.

Une nouvelle flambée de violence au Proche-Orient. Encore. On ne les compte plus : Israël et militants palestiniens ou du Hezbollah libanais se tapent dessus et, comme des enfants dans une cour d’école, se blâment mutuellement. Mais cette fois, l’attaque du Hamas contre Israël a été à la fois plus sophistiquée, complexe et meurtrière.

Malgré une barrière de sécurité qualifiée d’« impénétrable », le Hamas a réussi à infiltrer 22 villages et communautés israéliennes et à prendre plus d’une centaine d’otages. De la même manière que les Allemands avaient facilement contourné la ligne Maginot, « impénétrable » elle aussi, en passant par la Belgique, le Hamas a contourné la barrière israélienne en passant en dessous (par des tunnels qu’ils ont creusés), à côté (par la mer), et par-dessus (notamment en équipant des deltaplanes de moteurs).…  Seguir leyendo »

Photo: Maya Alleruzzo Associated Press Des soldats israéliens transportent le cercueil couvert du drapeau d'Israël d'un soldat mort dans l'assaut du Hamas, à Jérusalem, lundi.

Dans ses mémoires Bibi. My Story publiées en 2022, Benjamin Nétanyahou a fait part de sa décision de ne pas engager un assaut généralisé contre le Hamas à Gaza. La raison invoquée est que cela pourrait causer des centaines ou des milliers de pertes israéliennes et palestiniennes ; une réplique mesurée lui semblait donc préférable. Ce fut le cas en 2012, en 2014 et en 2021.

Après les incidents du 7 octobre 2023 et l’assassinat de centaines de civils israéliens, une telle considération ne tient plus debout. Israël ne pourra pas faire dans la dentelle, d’autant plus que les représailles israéliennes à Gaza viseront également à dissuader le Hezbollah libanais de se lancer dans la guerre.…  Seguir leyendo »

Photo: Manjunath Kiran Agence France-Presse Les militants nationalistes hindous du Bharatiya Janata Party (BJP), ou «parti du peuple indien», souhaitent déjà depuis longtemps changer le nom du pays.

La Macédoine est devenue la République de la Macédoine du Nord en 2019, le Swaziland le Royaume d’Eswatini en 2018, la Haute-Volta le Burkina Faso en 1984, et la liste est longue. Pensons à la Nouvelle-France ou au Bas-Canada. Changer l’appellation d’un pays reflète souvent un choix politique plutôt qu’une simple préférence esthétique.

Serait-ce donc au tour de l’Inde de changer pour Bharat, version hindie de son nom ? Les conjectures vont bon train depuis que la présidente du pays, Draupadi Murmu, a utilisé l’expression « présidente du Bharat » plutôt que « présidente de l’Inde » dans ses communications officielles lors du G20 plus tôt ce mois-ci.…  Seguir leyendo »

Agence France-Presse La mort de Mahsa Amini, le 16 septembre 2022, a déclenché une immense vague de contestation sévèrement réprimée par le régime iranien.

Un an s’est écoulé depuis que le peuple iranien s’est soulevé contre la tyrannie religieuse qui l’opprime depuis des décennies. Cette révolte a secoué les fondements mêmes du régime théocratique en place. À l’approche du sinistre anniversaire du massacre de Zahedan, le mouvement pour la justice et les partisans de la liberté baloutches ont annoncé la création d’une unité rebelle, signe d’une détermination inébranlable. Auparavant, le Conseil national de la résistance iranienne (CNRI) avait dévoilé la formation de 5000 unités de résistance, prêtes à en découdre.

Face à cette menace grandissante, la dictature religieuse iranienne n’a pas ménagé ses efforts pour étouffer toute velléité de révolte.…  Seguir leyendo »

Patrick Semansky Associated Press Le président d’OpenAi, Sam Altman, s’exprime lors d’une commission sénatoriale dédiée à l’intelligence artificielle, à Washington.

Il y a quelques semaines, le chercheur en intelligence artificielle (IA) de réputation internationale et fondateur du Mila, Yoshua Bengio, témoignait devant le Sénat américain pour réclamer davantage de ressources et de réglementations afin d’encadrer le développement de l’IA. Plusieurs interventions publiques récentes d’acteurs importants du secteur de l’IA et du capital algorithmique, comme Bengio, Sam Altman, Elon Musk ou encore Geoffrey Hinton, qui évoquent des menaces importantes, voire des « risques existentiels » posés par l’IA, sont déroutantes à première vue.

Deux types d’interventions peuvent sembler particulièrement contradictoires. D’une part, il y a de nombreux appels, de la part de ceux qui pourtant se partagent les profits symboliques et économiques du développement effréné de l’IA, à une intervention des pouvoirs publics afin de réglementer davantage ce secteur, voire imposer un moratoire sur l’innovation.…  Seguir leyendo »

Quelle guerre des sexes?

Les discours masculinistes prônant une sorte de « guerre des sexes » sont à la hausse ; les Andrew Tate et autres Jean-Claude Rochefort de ce monde affirment avec vigueur que les hommes perdent face aux femmes à cause du mouvement féministe. Ce genre de discours peut se révéler très dangereux physiquement et psychologiquement pour les femmes et les personnes non binaires. Cette idéologie vient aussi nourrir les groupes extrémistes tels que les incels, et se retrouve même parfois dans notre vie quotidienne.

Effectivement, la tension homme-femme se retrouve même dans le film Barbie : on y retrouve des mondes « féminin » et « masculin » en opposition complète, et la fin ne propose aucune solution pour un monde combinant les deux sexes (et multiples genres) de façon égalitaire.…  Seguir leyendo »

Le président Xi Jinping n’a pas fermé la porte à une « réintégration par la force » de l’île, qu’il considère comme une province rebelle, précise l’auteur. Mark Schiefelbein Agence France-Presse

Taïwan, cette île d’environ 24 millions d’habitants et d’une superficie de 35 980 kilomètres carrés, semble minuscule aux abords de son voisin chinois. Dans les rues de Taipei, la capitale, les gens vaquent à leurs occupations. Sur place, rien ne paraît traduire la haute tension à laquelle l’île fait face : la menace d’une invasion de son puissant voisin chinois, et la possible intervention américaine qui pourrait mener à une guerre ouverte entre les deux superpuissances.

Lors du dernier congrès du Parti communiste chinois, l’actuel président Xi Jinping n’a pas fermé la porte à une « réintégration par la force » de l’île, qu’il considère comme une province rebelle.…  Seguir leyendo »

Des milliers de partisans des putschistes manifestent aux environs d’une base militaire française, en périphérie de la capitale nigérienne. Agence France-Presse.

Depuis 2020, au moins cinq coups d’État militaires ont été réussis dans la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Bien que chacun d’entre eux soit arrivé dans un contexte différent, les renversements de l’ordre au Mali, au Burkina Faso et au Niger ont un but en commun : remplacer les partenaires qui sont des pays occidentaux, principalement la France, par la Russie et sa milice Wagner.

Trop souvent, les médias étrangers surestiment la perspective occidentale. En effet, mis à part les pays africains frappés, l’État perçu comme étant le plus affecté par ces coups d’État militaires est la France.…  Seguir leyendo »