Le Temps

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados a partir del 1 de Marzo de 2008.

Mafalda est orpheline, et tout le monde avec elle

Sur la vignette, Mafalda s’agrippe au pantalon de son dessinateur de père qui s’en va: «Ne pars pas, je te promets de la manger, la soupe!» Le dessin est à la une du sifte d’investigation mexicain Aristegui Noticias. Il est simple, il est doux. Mafalda adorait les Beatles mais détestait la soupe, et tous les enfants l’aiment pour cela.

¡No te vayas, prometo tomarme la sopa!, así despide Mafalda a Quino | Videocaricaturahttps://t.co/zQUz1ATP8S pic.twitter.com/iuVgi2n2ey

— Aristegui Noticias (@AristeguiOnline) October 1, 2020

Sur d’autres vignettes dans la presse aussi, Mafalda rit comme une baleine lorsqu’elle découvre la définition de «démocratie», elle ne peut plus s’arrêter de rire.…  Seguir leyendo »

Dans une démarche participative, l’UNESCO interroge les problématiques clés du futur de l’éducation https://fr.unesco.org/futuresofeducation/ en vue d’un nouveau Rapport mondial. L’initiative est évidemment associée au contexte de crise actuel, avec le rappel que l’apprentissage et la connaissance comptent parmi les ressources clés dont dispose l’humanité pour anticiper les défis, favoriser la résilience et envisager de nouvelles alternatives.

Dans un monde complexe, aux contours imprévisibles, impacté aujourd’hui par une crise globale, l’éducation avance elle aussi à tâtons, formule des hypothèses qu’elle interroge à intervalle régulier. Avec des moments où l’on croit savoir, où l’on se sent presque euphorique, donc très intelligent. Et d’autres où l’on n’est pas sûr de tout comprendre, où l’on se sent un peu niais et on aimerait bien savoir dans quelle direction le vent souffle.…  Seguir leyendo »

Le camp de réfugiés de Moria ravagé par l’incendie. Lesbos, Grèce, 9 septembre 2020. — © AFP

Au cours de son point de presse sur les incendies ayant ravagé le camp de Moria à Lesbos les 9 et 10 septembre dernier, le porte-parole du gouvernement grec, Stelios Petsas, déclarait: «Ils pensaient que s’ils mettaient le feu à la Moria, ils pourraient quitter l’île. Peu importe ce que les pyromanes avaient en tête, ils peuvent l’oublier.»

La manière dont ces incendies ont été allumés n’est pas encore confirmée mais ce que M. Petsas laisse entendre, à savoir que les réfugiés ont mis le feu au camp pour pouvoir s’enfuir, nourrit encore l’entreprise de déshumanisation de Lesbos. Le simple fait de laisser penser qu’incendier sa propre maison est un pas vers la liberté devrait suffire à remettre en question l’existence même de «Moria».…  Seguir leyendo »

La démission du Premier Ministre Abe Shinzo fin août fut surprenante de par sa soudaineté, mais des signes annonciateurs étaient perceptibles depuis plusieurs semaines. Les rumeurs concernant son état de santé grouillaient en raison de deux visites successives à l’hôpital. M. Abe semblait également de plus en plus distant et détaché des affaires gouvernementales, malgré la menace toujours aigüe du coronavirus. Sa popularité avait d’ailleurs fortement chuté depuis le début de 2020 à cause d’une réponse du gouvernement central jugée lente et désorganisée. Un collègue japonais me disait avec assurance début août déjà que le règne de M. Abe touchait à sa fin.…  Seguir leyendo »

Sainte-Sophie, Istanbul, juin 2020. — © MURAD SEZER/REUTERS

Les médias se sont largement fait l’écho du retour à l’islam de la basilique Sainte-Sophie. Les personnes soussignées souhaitent aller au-delà de ces réactions immédiates. Particulièrement sensibles à cet événement parce que engagées dans le dialogue interculturel, elles n’ont pu s’empêcher de tracer un parallèle entre la mosquée-cathédrale de Cordoue et la basilique byzantine d’Istanbul.

Les deux édifices sont inscrits au patrimoine mondial de l’humanité. Nés du génie artistique de créateurs chrétiens et musulmans, ils sont avant tout les témoins du caractère sacré d’un culte. Lorsque le cours de l’histoire a modifié l’affectation religieuse de ces lieux, leur dimension spirituelle n’en a pas moins été conservée.…  Seguir leyendo »

A Genève, le Covid-19 jette ses derniers feux. Peu de nouveaux cas d’infection (qui s’expliquent, entre autres, par le grand nombre de tests effectués: 60 000 depuis janvier), une dizaine d’hospitalisations et plus de mort depuis le mois de juillet. Néanmoins, le virus de la peur aura fait beaucoup de dégâts. Des pans entiers de l’économie ont été mis à mal, surtout dans la restauration et le petit commerce, entraînant souvent chômage et faillites. Le milieu culturel a été décimé (théâtres, concerts, cinémas – une tristesse sans nom) et mettra longtemps à ressortir la tête de l’eau, comme le milieu sportif (impossible de survivre avec des matchs joués à huis clos).…  Seguir leyendo »

De la monarchie – essai

Le départ en exil du roi Juan Carlos a amené certains, le parti Unidas Podemos par exemple, à réclamer non seulement la poursuite du cours de la justice à l’encontre du citoyen Juan-Carlos de Borbón y Borbón mais l’abolition de la monarchie même. Il est toujours malaisé de distinguer les critiques envers la personne de l’ex-souverain de celles envers l’institution du fait même que la personne n’est le souverain qu’en vertu de l’institution. En revanche, il est plus aisé de passer en revue les arguments avancés par les détracteurs de l’institution, et qu’on peut regrouper en trois catégories :

– le caractère héréditaire, supposé contraire aux principes démocratiques,

– le souverain est à l’abri d’une sanction électorale, de sorte qu’il ouvre la porte à de possibles abus de pouvoir,

– le coût réputé élevé de l’institution monarchique.…  Seguir leyendo »

Enorme explosion au port de Beyrouth, Liban, jeudi 6 août 2020. Photo : Bedros Sakabedoyan

Des centaines de morts, des milliers de blessés et de nombreuses personnes disparues : les Libanaises et les Libanais sont encore sous le choc. En cette fin d’après-midi du mardi 4 août dernier, deux explosions ont ravagé le port et plusieurs quartiers de la capitale libanaise. Les premières analyses ont conclu que l’origine du problème venait des près de 2’700 tonnes de nitrate d’ammonium stockées depuis six ans dans un entrepôt vétuste. Les images ou vidéos circulant sur les réseaux sociaux montraient une ville plongée malgré elle dans une sorte de chaos voire d’apocalypse. Quelques jours après ce terrible drame et faute de moyens mis en place par le Gouvernement libanais, plusieurs habitants ont pris les devants.…  Seguir leyendo »

Deux hommes contemplent les ruines du port de Beyrouth le 6 août 2020. — © Patrick BAZ/AFP

Le téléphone s’est mis à sonner. Au lendemain de la double explosion qui a rasé le port de Beyrouth et dévasté la ville, le standard de la Chaîne du bonheur a retenti, encore et encore. «Il faut aider les Libanais.» Oui, il le faut. Car en une seconde, ce sont trente ans d’efforts de reconstruction qui ont été réduits en cendres. Cela est intolérable.

Le destin s’acharne-t-il sur ce pays qu’on appelait autrefois «la Suisse du Proche-Orient»? Lorsque j’ai visité Beyrouth en 2017, des immeubles portaient les stigmates de ses nombreuses guerres, revenues comme des rengaines meurtrières sur son histoire moderne.…  Seguir leyendo »

La fin de la guerre civile, qui a débuté en 2002 et s’est achevée en 2011 après l’éviction de Laurent Gbagbo, a débouché sur une refonte des forces armées ivoiriennes. Hétéroclites, divisées et peu fiables, les nouvelles forces ivoiriennes ont montré des failles profondes, qui ont culminé avec les mutineries de 2017. Reprises en main, dès lors, par le ministre de la Défense Hamed Bakayoko, qui cumule cette fonction avec celle de premier ministre depuis la semaine dernière, les armées ivoiriennes ont depuis multiplié les signaux de restructuration. Un bilan d’étape positif à la veille des élections présidentielles prévues pour la fin de l’année et qui seront décisives pour la stabilité régionale.…  Seguir leyendo »

L’Organisation mondiale du commerce (OMC) est mal en point. Le Cycle de Doha s’éternise. Les Etats-Unis paralysent le fonctionnement de l’organe d’appel. Le multilatéralisme régresse. Le commerce mondial post-Covid-19 est en attente de régulation. L’humanité s’interroge et le directeur général de l’OMC démissionne. Il faut lui trouver un remplaçant au pied levé. C’est le tour de l’Afrique!

L’élection d’un Africain à la tête de l’OMC aura des incidences positives sur la régulation du commerce mondial. Les Etats sont maîtres à l’OMC. Mais la vision et la capacité d’impulsion d’un directeur africain visionnaire peuvent avoir leur importance dans la définition de l’agenda de l’organisation et dans la redéfinition des priorités.…  Seguir leyendo »

Surpris par l’apparition du coronavirus, les gouvernements de la planète ont réagi de manière très diverse. Après une phase de sidération qui a vu certains d’entre eux tenter d’ignorer le problème, les réactions se sont organisées selon trois approches principales.

La première attitude a misé sur une forme de laisser-faire. C’est la voie qui a été suivie par Trump, Poutine et, dans un premier temps, Johnson. On qualifie la maladie de «grippette» en affirmant pouvoir parvenir bientôt à «l’immunité de masse». On relativise le nombre de décès, en notant qu’il s’agit de personnes âgées ou déjà affaiblies avant l’attaque du virus.…  Seguir leyendo »

Employée d’une fabrique de masques en portant un aux couleurs nationales de Taïwan. Taoyuan, République de Chine, mars 2020. — © Ann Wang/REUTERS

Du moment où Taïwan a été durement touché par l’épidémie de SRAS et tout au long de ces 17 dernières années, nous avons maintenu une situation de préparation permanente face à la menace d’une nouvelle maladie infectieuse. Par conséquent, dès la première confirmation, le 31 décembre 2019, d’une information sur une nouvelle pneumonie, Taïwan a commencé le jour même à effectuer des contrôles à bord des avions en provenance directe de Wuhan. Une équipe dédiée était créée dès le 2 janvier 2020, et le Centre de contrôle des épidémies, qui a les moyens d’intégrer les remontées de différents ministères et est pleinement impliqué dans la maîtrise de la propagation de l’épidémie, est lancé le 20 janvier.…  Seguir leyendo »

La victoire de la liberté et de la démocratie sur le totalitarisme, il y a 75 ans, a marqué une rupture et un nouveau commencement pour l’Europe. Aujourd’hui, même si chacun la commémore d’une manière qui lui est propre, cette victoire témoigne de la volonté de réconciliation entre les nations européennes. Celle-ci a tracé un chemin de coopération qui n’a pas d’équivalent dans notre histoire.

En célébrant aujourd’hui la Journée de l’Europe, nous réaffirmons notre confiance dans cette capacité à surmonter les crises qui est la nôtre. Nous rappelons ainsi le plan visionnaire de Robert Schuman, présenté cinq ans seulement après la fin de la guerre, dans une situation bien plus sombre encore que celle que nous connaissons aujourd’hui.…  Seguir leyendo »

Le général Guisan salue les joueurs de l’équipe de Suisse de football. Berne, juillet 1945. — © keystone-sda.ch

Le 8 mai, on commémorera pour la 75e fois la fin de la Deuxième Guerre mondiale. Mais qu’est-ce qui est censé nous intéresser lors de cette journée du souvenir? Car, en soi, ce que la fin de la guerre a signifié pour la Suisse, pour l’Europe et pour le monde va bien au-delà du rappel de ce jour-là. Ce qui intéresse dans cette journée, c’est avant tout l’ambiance qui dominait alors: l’enthousiasme des gens qui chantaient et dansaient dans la rue et leur disponibilité soudaine à se sentir liés à de parfaits inconnus et à échanger avec eux. Cela dit, on rapporte aussi que d’aucuns laissèrent libre cours à leur colère contre les nazis et fracassèrent les vitrines de magasins allemands.…  Seguir leyendo »

Vue de Los Angeles qui enregistre une des meilleure qualité de l'air des grandes agglomérations mondiales en cette période de pandémie. Californie, Etats-Unis, 21 avril 2020. — © Valerie Macon/AFP

A n’en pas douter, même si cela prendra encore du temps, la pandémie sera jugulée. La grande question – au-delà des nécessaires mesures sanitaires, aides en tout genre et mesures de prévention – est celle de l’après. La crise du coronavirus n’aura-t-elle été qu’une parenthèse douloureuse avant une relance de la machine à consommer et surchauffer la Terre? Ou aura-t-elle permis une accélération de la transition vers des sociétés post-carbone, respectueuses des limites de la biosphère, de la justice globale et des droits des générations futures?

Etant donné les inerties systémiques et les forces en présence, un «retour à la normale» est, hélas, tout sauf exclu.…  Seguir leyendo »

Caméra thermique. San Francisco, Etats-Unis, 24 avril 2020. — © VIA REUTERS

Le caractère historique du coronavirus vient en grande partie de la conjonction de l’instantanéité de son impact, des conséquences de son amplitude mondiale et de l’évidence de sa nature transformatrice. Avec célérité et certitude rarement combinées de la sorte dans les relations internationales, un consensus a vu le jour à la fois au sein des sociétés de ce monde et entre celles-ci: tout a déjà changé, et tout va changer encore plus. Certes, l’histoire nous apprend qu’il faut toujours relativiser l’emphase sur la nouveauté, notamment lorsqu’on se trouve encore dans l’œil du cyclone, et que les précédents de crises mondiales trop souvent oubliées, pandémies incluses, sont légion.…  Seguir leyendo »

Magasin d’alimentation. Soweto, Afrique du Sud, février 2016. — © Siphiwe SIbeko/Reuters

Au milieu de cette crise singulière, dont on ne connaît pas la durée, les enjeux et les solutions se trouvent également dans les économies émergentes. Les petites et moyennes entreprises (PME) des pays émergents ont un besoin urgent de liquidité financière. Faute de quoi, un grand nombre d’emplois disparaîtront et une part importante de la population retombera en dessous du seuil de pauvreté.

Même avant la pandémie, des études ont montré la nécessité de créer chaque année 20 millions de nouveaux postes de travail en Afrique subsaharienne pour accompagner la croissance de la population, qui devrait passer de 1 milliard de personnes aujourd’hui à 1,7 milliard d’ici à 2040.…  Seguir leyendo »

Le Covid-19 a déjà tué plus de 200 000 personnes dans le monde, dont plus de la moitié en Europe. On comprend donc pourquoi les gouvernements ont dû prendre des mesures extraordinaires. Alors que certains gouvernements allègent les contraintes, tous doivent veiller à ce que les mesures très restrictives adoptées ne perdurent pas au-delà de la période d’urgence sanitaire. A cet égard, la question de la surveillance est cruciale. Nombre de pays européens ont recours à des dispositifs numériques pour renforcer la capacité à freiner la propagation du coronavirus. Si les possibilités offertes par les outils numériques méritent d’être étudiées, l’impératif sanitaire ne doit cependant pas laisser carte blanche aux gouvernements pour espionner leur population.…  Seguir leyendo »

Campagne de fumigation contre la diffusion du coronavirus. Sanaa, Yémen, avril 2020.

Le monde paralysé par le Covid-19 pourrait bien se réveiller, une fois la tempête apaisée, et réaliser qu’il a ignoré les régions les plus vulnérables de la planète: celles où, avant la pandémie, la guerre, les combats et les difficultés de contrôle des territoires avaient déjà fragilisé les systèmes de santé. Régions où les conditions semblent réunies pour que se recréent de nouveaux foyers d’épidémie. Le maillage de la couverture sanitaire mondiale est ainsi déchiré par ces nombreuses zones sur lesquelles les ministères de la Santé n’ont aucune influence, quand ils ne sont pas vus comme l’ennemi. Elles sont souvent hors d’atteinte également des agences internationales chargées de la santé globale.…  Seguir leyendo »