Libération

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados a partir del 1 de enero de 2009.

L'île grecque d'Agathonisi, où de nombreux migrants transitent depuis 2015. Photo Julien Daniel. Myop

Il est question d’enfance. De jeune âge. De petites personnes quittant leur pays d’Afrique de l’Ouest, Côte-d’Ivoire, Mali, Guinée, Cameroun. Quand ils quittent, puis arrivent en Europe, là où la géographie les a menés, et l’histoire et l’habitude, ils disent à quel point ils détestent les vieux chefs d’Etat pourris de leurs pays pourris. Il y a peu de jeunes gens que laisse indifférents un Alpha Condé préparant son troisième mandat. On peut fuir et aimer. On peut fuir et vouloir. Fuir en engagement. «Voter avec ses pieds» (1).

Un jeune homme de Guinée dit : «Donne-moi un visa de deux ans, de trois ans.…  Seguir leyendo »

Alors que la chaleur estivale a battu des records en France et que les incendies en Arctique augurent d’un réchauffement climatique catastrophique, le Giec (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) vient de rater une occasion historique d’exposer clairement et avec force l’urgence à changer collectivement notre modèle alimentaire. Si le rapport énonce la place de l’agriculture et de l’alimentation dans l’impact de nos modes de vie sur le climat, ce qui est une évolution à saluer, il énonce bien trop timidement la nécessité de mesures politiques fortes pour la végétalisation de notre alimentation.

Nous déplorons que les effets positifs et significatifs d’une réduction de l’élevage ne soient pas plus clairement mis en avant par le Giec, en particulier dans le résumé pour les décideurs, qui attire toute l’attention des médias.…  Seguir leyendo »

Image du film «la Grande Evasion» (1963) avec Steve McQueen. Photo Mirisch. United Artists. The Kobal Collection. Aurimages

Avant sa spectaculaire seconde évasion par hélicoptère le 1er juillet 2018, le braqueur Redoine Faïd, qui doit alors son statut d’ennemi public numéro 1 sans doute autant à sa dangerosité que pour avoir ridiculisé l’Etat et l’administration pénitentiaire, s’était déjà fait la belle le 13 avril 2013 de la prison de Sequedin, près de Lille, où il était détenu pour une affaire de braquage. Après avoir pris quatre membres du personnel en otages, il avait fait sauter les portes de la prison. Si le procès de l’évasion et les commentaires médiatiques afférents sont en tout point fascinants, c’est parce qu’au moins trois récits distincts s’y enchevêtrent.…  Seguir leyendo »

Dans la période difficile que connaît actuellement le nord-est de la Syrie, la position et le rôle de la France sont d’une importance cruciale pour nous, Kurdes, Arabes et chrétiens qui avons vaincu l’EI et libéré toute cette région de son joug.

Daesh représentait un immense danger pour la Syrie et le Moyen-Orient, mais aussi pour le reste du monde. C’est pourquoi la France a été victime – comme d’autres pays – du terrorisme et que nombre d’innocents ont péris dans les attentats menés sur son sol. C’est grâce à nos victoires militaires – celles des Forces démocratiques syriennes – et aux 36 000 tués et blessés dans nos rangs pendant les sept années de cette guerre terrible, que la défaite de l’EI a pu être annoncée officiellement le 23 mars.…  Seguir leyendo »

Des hippies en 1971, à Berkeley (Californie).Photo Robert Altman. AKG-Images. Interfoto

Ibiza, Essaouira, Katmandou, Goa, mais aussi Barcelone, Amsterdam ou Berlin figurent parmi les rendez-vous mythiques des premiers beatniks, hippies et autres routards. Ces destinations se déclinent comme dans un catalogue d’agence de voyages… sauf que ce tourisme de masse est un peu particulier : c’est celui de la drogue. Les hauts lieux de ce circuit ont souvent fait sourire les initiés, car sous chaque nom de pays ou de ville se cachent un non-dit, un pied de nez pour la censure : la jamaïcaine, le libanais, le marocain ou l’Acapulco Gold sont toutes des variétés de cannabis.

L’imaginaire des drogues est forcément exotique pour les Occidentaux.…  Seguir leyendo »

«Douane volante» par Vincent Bousserez

Les mers comptent moins d’îles que nous n’avons de motifs de nous y retirer. C’est d’abord un désir enfantin que celui de trouver enfin un lieu où reconstruire seul une vie qui échapperait aux asservissements de la société. L’enfant que la faiblesse de sa constitution contraint à toujours dépendre d’autrui paye cette protection d’une constante obéissance. En contrepartie de la nourriture et de l’abri qu’on lui donne, et qu’il serait bien incapable de se procurer seul, de l’affection dont on l’entoure, il doit renoncer à mille désirs qui le traversent : manger ce qu’il veut quand il le veut ; dormir quand l’envie l’en prend au lieu d’y être contraint par un emploi du temps raisonnable ; construire des cabanes ; fabriquer les mille objets que son imagination lui présente, en utilisant les ressources immenses que lui offre la nature.…  Seguir leyendo »

D'anciens braconniers effectuent une danse traditionnelle, qui fait partie des célébrations de l'Umuganura, à Kinigi, dans le Nord du Rwanda, en 2014. Photo Stéphanie Aglietti. AFP

Le vendredi 2 août 2019, les Rwandais ont célébré la fête de l’Umuganura. Les autorités éprouvent quelques difficultés à traduire ce terme : fête de la moisson, Fest-Food Festival, National Harvest Day, et même, influence américaine oblige, Thanksgiving Day.

Rituel ancien

L’Umuganura est un très ancien rituel célébré chaque année dans une des cours royales itinérantes. Très complexe, il mettait en jeu toutes les catégories du pays autour de la sacralité de la personne du roi considéré comme le garant de la fertilité de la terre, de l’abondance des récoltes et de la fécondité des femmes et des vaches. Le long cérémonial de l’Umuganura est l’un des dix-sept rituels royaux dont les textes dactylographiés ont été fournis par un informateur anonyme, sans doute un ritualiste, en 1961, peu après le référendum qui abolissait la royauté (rituels pour l’avènement d’un nouveau roi, pour les funérailles, pour entrer en guerre, pour la chasse, pour faire tomber la pluie, etc.) (1).…  Seguir leyendo »

«UL 12», de la série "Updated Landscpae (UL) de 2017", avec en arrière-plan, l'oeuvre «The Arcadian» de Thomas Cole (1834). Photo Guillaume Hebert

Ce samedi, avec quelques amis amateurs comme vous de sensations fortes, vous vous offrez une balade sur les plages de la côte normande. Vous découvrez un bunker allemand abandonné et, ni une ni deux, vous vous y engouffrez. Découverte inattendue : le block-haus abritait une salle dans laquelle les scientifiques nazis ont mis au point une arme secrète. Vous êtes tout à votre trouvaille quand, soudain, les portes se referment sur vous. Vous avez une heure pour trouver un moyen de sortir de ce faux pas et ne pas finir, vous et vos partenaires, enterrés vivants. Il faudra compter sur votre ingéniosité, votre chance et, surtout, votre sang-froid.…  Seguir leyendo »

«Demain hésite encore», de la série Fading Landscapes, de Juliette-Andrea Elie. Photo Juliette-Andrea Elie

Callaghan avait tout l’air d’un sale type. Quand il débarquait au pub le Forum Finest sur Greenville pour commander une bière, on pouvait entendre un curieux murmure, mélange de crainte et de fascination. J’ai appris sa mort la semaine dernière. Elle m’a secoué. Callaghan n’a pas supporté le décès de ma mère. Il venait d’avoir 70 ans. Il ne les faisait pas. Il faisait beaucoup de sport et fuir la police pendant toute une vie l’avait rendu aussi fin et rapide qu’un guépard. J’ai compris beaucoup de choses en lisant les carnets de ma mère. Elle avait 22 ans de moins que lui.…  Seguir leyendo »

Le Plaza à China City, Los Angeles, 1940. Photo Mary Evans. Rue des Archives

C’est la fin des années 30, nous sommes à Los Angeles. Mettons qu’il vous prenne l’envie de vous évader. Vous en avez assez de la vie moderne et trépidante, et voulez passer un peu de temps de loisir dans un endroit qui vous sorte du quotidien, vous amuse et vous fasse rêver. Bien sûr, il y a le cinéma. Bien sûr, il y a les piers des plages de Venice ou Santa Monica, où vous trouverez les mêmes manèges qu’à Coney Island (New York). En fait, vous voudriez un mélange des deux : un parc d’attractions qui vous raconte l’histoire d’un film, ou un film dans lequel vous pourriez vous promener.…  Seguir leyendo »

A gauche, l’activiste abolitionniste Harriet Tubman vers 1880 et son mari. Elle a contribué à la libération de centaines d’esclaves. Photo William Cheney. Photo12/Alamy

Au Panthéon des figures de la culture populaire américaine, l’évadé figure en bonne place. De Bonnie and Clyde au Fugitif campé par Harrison Ford, il est une déclinaison glorieuse du hors-la-loi solitaire qui se soustrait à l’arbitraire des hommes et à leurs Alcatraz. Par l’évasion, il arrache une liberté de contrebande, rétive à l’autorité, et devient américain. Tout cela relève bien sûr de la fable patriote. Or, il existe bien un type de fugitif sans lequel la nation américaine n’existerait pas, un évadé à la peau sombre dont l’échappée et l’exil provoquèrent la plus grande guerre américaine et la naissance de la République américaine moderne.…  Seguir leyendo »

Il n’y a pas de distinction entre observer les étoiles et participer à un jardin partagé

Glisser un guide dans sa valise, partir observer les étoiles en colo, prolonger la sieste par un «câlin» dans les dunes… Ces activités et objets emblématiques de l’été en disent beaucoup sur notre société. Dis-moi ce que tu fais pour les vacances, je te dirai qui tu es…

La nuit du 12 au 13 août sera celle des étoiles filantes. C’est, comme chaque année, le moment culminant de la pluie des Perséides, un essaim de météores, débris d’une comète, que traverse la Terre entre fin juillet et fin août. Cette nuit-là, ce sera l’occasion pour tous les clubs d’astronomie amateurs de sortir lunettes et télescopes et de montrer au grand public les merveilles du ciel.…  Seguir leyendo »

C’est écrit dans le guide

Lorsque, au milieu du XIXe siècle, on se mit à parler de «l’industrie du tourisme» ou, pour le dire comme Théophile Gautier, du «voyage fait en masse», un objet a semblé exprimer tout particulièrement ce phénomène nouveau : le guide de voyage.

A cette époque, le guide n’était pourtant pas un objet neuf. Nés au Moyen Age, les itinéraires de pèlerinages s’étaient depuis longtemps transformés en de petits livres imprimés contenant des informations pratiques sur les distances de ville à ville, les entreprises de transport, les auberges, les monnaies, la législation, le prix des spectacles, le vocabulaire de base, les descriptions des lieux.…  Seguir leyendo »

La sieste, réappropriation de soi

Glisser un guide dans sa valise, partir observer les étoiles en colo, prolonger la sieste par un «câlin» dans les dunes… Ces activités et objets emblématiques de l’été en disent beaucoup sur notre société. Dis-moi ce que tu fais pour les vacances, je te dirai qui tu es…

Qui n’a jamais senti venir l’irrésistible envie – paupières lourdes, papillons dans le ventre – de lui succomber ? Qui ne s’est jamais abandonné à elle, dos rond, visage relâché, dans un lieu pas toujours confortable ? L’été, la sieste, c’est Ludivine Sagnier se prélassant au bord de la piscine dans Swimming Pool (2003).…  Seguir leyendo »

De récents rapports sur les centres de rétention administrative aux Etats-Unis ont révélé des cellules surpeuplées et insalubres, des enfants et bébés séparés de leurs parents. Les demandeur·ses d’asile qui s’y trouvent non seulement vivent dans des conditions de vie indignes, mais ils sont privés d’accès aux services de traducteurs et d’avocats qui leur permettraient de contester leur détention prolongée.

Dans le but d’attirer l’attention sur leur situation critique, et de retrouver ce faisant leur capacité d’action, des centaines de migrant·es en détention ont organisé des grèves de la faim dans plus de sept centres de rétention des Etats-Unis. En 2018, 60 migrants étaient en grève de la faim à Tacoma, dans l’Etat de Washington, pour demander l’accès aux soins et le regroupement des familles.…  Seguir leyendo »

Le poids de nos valises

Glisser un guide dans sa valise, partir observer les étoiles en colo, prolonger la sieste par un «câlin» dans les dunes… Ces activités et objets emblématiques de l’été en disent beaucoup sur notre société. Dis-moi ce que tu fais pour les vacances, je te dirai qui tu es…

Lorsque nous regardons des reportages ou des films des années 70 dont l’action se passe dans les aéroports, une chose nous saute tout de suite aux yeux. Ce ne sont pas les comportements des gens qui nous étonnent, ni même la structure monumentale des lieux qui a, en fin de compte, peu changé pour l’essentiel.…  Seguir leyendo »

C’est la colo qui fait l’ado

Au moment où vous lisez cet article, votre pré-ado est peut-être assis sur la banquette d’un autocar ou dans le carré à quatre sièges d’un TGV, la boule au ventre et l’angoisse de ne pas se faire d’amis, filant droit sur le chemin d’«une parenthèse extraordinaire». Cette expression emplie de nostalgie heureuse est celle d’Olivier Yken, professionnel de l’animation et directeur de séjour de vacances. «La colonie, c’est l’apprentissage du vivre ensemble : on quitte sa famille, on sort du confort parental, témoigne l’animateur, vingt ans de métier.C’est une expérience existentielle.»

Quiconque est parti en camp de vacances au milieu de l’été étant petit garde en lui des souvenirs indélébiles de son séjour.…  Seguir leyendo »

L’âme nageuse

Glisser un guide dans sa valise, partir observer les étoiles en colo, prolonger la sieste par un «câlin» dans les dunes… Ces activités et objets emblématiques de l’été en disent beaucoup sur notre société. Dis-moi ce que tu fais pour les vacances, je te dirai qui tu es…

Nager n’est pas un sport. C’est secondaire. Une conséquence, presque un accident ; quelque chose qui arrive, finalement. Le nageur peut dire qu’il fait de la «natation». Comme il peut s’en abstenir. «Juste nager», suggère la philosophe Annie Leclerc (1). Et, parfois, nager juste, comme «les véritables nageurs d’Henri Michaux [qui] ne savent plus que l’eau mouille.…  Seguir leyendo »

Monsieur le président, ce n’est point en qualité de Burundais que je m’adresse à vous. C’est en qualité de citoyen du monde qui élève sa voix pour d’autres hommes et femmes en difficulté. Je ne plaide pas ici pour un peuple anonyme, perdu quelque part au cœur de l’Afrique ; je plaide pour des êtres humains concrets comme vous et moi.

Et si je me tourne vers vous c’est parce que vous incarnez par vos fonctions la responsabilité politique décisionnelle ultime et que, sous votre mandat, la France vient de décider de rétablir sa coopération militaire avec le régime de Bujumbura, objet d’une enquête de la Cour pénale internationale pour crimes contre l’humanité.…  Seguir leyendo »

«Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes.» L’aphorisme de notre grand Bossuet illustre assez bien ce qu’il se passe dans la France profonde qui se moque des cris d’orfraies parisiens en ces temps caniculaires. Or c’est dans des millions de petits gestes citoyens que se joue en réalité la victoire contre l’effondrement écologique. C’est un peu ce que m’inspire l’épisode de la veille dans un petit hameau de Normandie.

Tout commence par un après-midi caniculaire. Le maire, en voiture climatisée, s’arrête devant une belle haie d’éléagnus. «Il faudrait la tailler, elle gêne la visibilité du carrefour», dit-il d’un air sévère.…  Seguir leyendo »