Pensées d’Afrique

En Afrique, il est temps de décoloniser nos imaginaires

Entretien. Né en 1955 au Sénégal, dans une famille de lettrés musulmans, Souleymane Bachir Diagne a été formé à l’Ecole normale supérieure, notamment par Louis Althusser et Jacques Derrida. Il dirige l’Institut des études africaines de l’université Columbia, à New York. Philosophe des mathématiques (Boole : l’oiseau de nuit en plein jour, Belin, 1989 ; Logique pour philosophes, NEAS, 1991), philosophe de l’islam (Commsssst philosopher en islam ?, Philippe Rey, 2014) et philosophe de l’Afrique (En quête d’Afrique[s], avec Jean-Loup Amselle, Albin Michel, 2018), Souleymane Bachir Diagne explique que la décolonisation des imaginaires n’est pas une guerre, mais signifie qu’il n’y a pas d’humanités séparées.…  Seguir leyendo »

La compassion a appauvri l’Afrique

Entretien. Agrégée de science politique et professeure des universités, Nadine Machikou Ndzesop dirige actuellement le Centre d’étude et de recherche en droit international et communautaire à l’université de Yaoundé-II.

S’intéressant aux expressions pratiques et symboliques de la violence, à l’économie politique et morale des émotions telle que la compassion pour l’Afrique, la colère qui s’exprime dans le cadre de la crise anglophone camerounaise, ou face à la secte islamiste Boko Haram, qui sévit dans le nord du Cameroun, elle pense une utopie africaine construite sur le care, éthique du soin et du souci de soi, qui invite au respect de l’autre et du vivant.…  Seguir leyendo »

On peut forger une communauté interculturelle noire

Lors du festival Patriarchy is burning organisé les 15 et 16 juin dernier au Yoyo (l’espace événementiel du Palais de Tokyo), à Paris, la sociologue et dramaturge Funmilola Fagbamila, « Américaine de culture nigériane », présentait The Intersection. Woke Black Folk. Une pièce ethnographique sur les identités politiques noires américaines. Funmilola Fagbamila défend un point de vue à la fois extérieur et intérieur. Fille de migrants nigérians, elle est l’une des figures du mouvement Black Lives Matter (« les vies noires comptent ») créé à la suite de l’acquittement de George Zimmerman qui a tué, en 2012, l’adolescent afro-américain Trayvon Martin.…  Seguir leyendo »

Bagdad, Fès, Tombouctou sont d’autres lieux de la vie philosophique

Maîtresse de conférences à l’université de Paris-VIII, Nadia Yala Kisukidi est une exception dans le paysage français de la philosophie. L’une des très rares à enseigner la philosophie africaine au sein de l’institution universitaire. Sans pour autant se définir comme décoloniale, cette spécialiste de Bergson (Bergson ou l’humanité créatrice, CNRS éditions, 2013) invite à élargir le corpus habituel de la discipline afin de mettre en perspective la spécificité de la production occidentale et son ancrage singulier, et de comprendre comment la pensée européenne a pu se racialiser en racialisant les autres. En cela, à la suite de penseurs comme V.Y.…  Seguir leyendo »

L’Afrique, laboratoire vivant où s’esquissent les figures du monde à venir

Un jour à Johannesburg, où il enseigne à l’université du Witwatersrand, le lendemain à New York pour un séminaire avec les philosophes Etienne Balibar et Nancy Fraser, avant d’engager, deux jours plus tard, une tournée européenne… A 61 ans, Achille Mbembe est l’une des figures intellectuelles africaines les plus reconnues. Ce grand lecteur de Frantz Fanon prédit un « devenir nègre du monde » (Critique de la raison nègre, La Découverte, 2013) : selon lui, le processus qui, lors de la traite négrière transatlantique, a fait des Africains des « Nègres« , c’est-à-dire des objets meubles, des corps jetables, touche désormais toute l’humanité.…  Seguir leyendo »

En finir avec le musée ethnographique qui fabrique un discours sur les autres

Professeur d’économie à l’université Gaston-Berger de Saint-Louis, au Sénégal, Felwine Sarr, 46 ans, est également éditeur et musicien. Il a été, avec l’historienne de l’art Bénédicte Savoy, chargé de rédiger un rapport sur la restitution des œuvres d’art africaines spoliées lors de la colonisation, remis à Emmanuel Macron en novembre 2018.

Convaincu que l’Afrique doit renouer avec le sens qui est le sien et perdre l’habitude de systématiquement vouloir copier l’Occident, Felwine Sarr est l’un des plus dynamiques représentants du renouveau de la pensée critique africaine.

Avec le philosophe Achille Mbembe, il a lancé en 2016 les Ateliers de la pensée (« Penser l’Afrique-monde ») qui réunissent chercheurs et penseurs du continent et de la diaspora et cherchent à réfléchir à une nouvelle approche épistémique.…  Seguir leyendo »