Pierre Kunz

Nota: Este archivo abarca los artículos publicados por el autor desde el 1 de diciembre de 2008. Para fechas anteriores realice una búsqueda entrecomillando su nombre.

Dans les années 1980, à l’aube de la libéralisation des échanges mondialisés de biens, de services et de capitaux, les élites politiques alors aux commandes en Occident admettaient que ce grand mouvement allait certes profiter largement aux pays en développement, mais lentement.

Selon eux, ces nouveaux concurrents, la Chine en particulier, ne pourraient pendant longtemps exister que dans les produits bas de gamme. Par ailleurs, leurs populations allaient immanquablement exiger une amélioration significative de leurs conditions d’existence et l’accession à «la lumière démocratique et libérale» telle que la connaît l’Occident, cela au détriment de leur stabilité intérieure.

Trois décennies plus tard, force est de reconnaître que les choses ne se sont pas passées comme prévu.…  Seguir leyendo »

L’Europe est en crise, profonde même. Elle menace d’imploser sous l’effet des conséquences sociales, économiques et politiques qu’elle ne parvient pas à surmonter parce que son modèle, dont elle semble ne pas vouloir changer, n’est plus en adéquation avec le monde nouveau.

Ce monde nouveau est celui des nouvelles technologies et de l’information instantanée et universelle, certes. C’est aussi celui de la «fin de la mondialisation» selon le raccourci de François Lenglet, celui du retour des peuples, de l’intérêt national, du protectionnisme régional, celui de la concurrence «administrée» entre les grands blocs économiques.

Orientations inconsidérées et irrationnelles

Les candidats à l’élection présidentielle française, s’ils en étaient capables, prendraient la hauteur voulue, s’écarteraient des impératifs électoraux immédiats et admettraient honnêtement ce constat et cette conclusion.…  Seguir leyendo »

La laïcité est un instrument au service du «vivre-ensemble, la garantie d’une neutralité de l’Etat à l’égard des pratiques religieuses et de la non-ingérence des religions dans le fonctionnement de cet Etat. Elle ne saurait pourtant fournir à elle seule «la» solution s’agissant de l’intégration de la communauté musulmane au sein de notre société.

Même si l’intégration des 400 000 musulmans de Suisse se présente sous de bien meilleurs auspices que chez nos voisins français, elle n’en reste pas moins une question complexe et émotionnellement très chargée. Les débats, les déclarations à l’emporte-pièce, la surenchère des revendications islamistes et les récupérations politiques qui agitent notre société depuis quelques années en témoignent.…  Seguir leyendo »