Articles en Français

L’industrie fossile, l’éléphant dans la pièce à la COP26

Les délégations internationales convergent à Glasgow pour donner suite à l’Accord de Paris. Il est fort probable qu’il s’agisse encore d’un rendez-vous climatique de bla-bla-bla, comme l’a récemment dénoncé Greta Thunberg. Déjà, l’Accord de Paris n’avait rien de rassurant pour les grévistes du climat. Cherchez les mots « charbon », « pétrole » et « gaz naturel » dans les 28 pages de l’accord, vous ne les trouverez pas… Et pourtant, ils sont responsables de 80 % des émissions accumulées depuis l’ère industrielle. Pourquoi refuse-t-on de reconnaître l’éléphant dans la pièce ? Comme nous l’expliquons dans notre livre Pour une écologie du 99 %, la lutte climatique est une lutte de pouvoir contre une caste économique qui a le contrôle sur l’avenir de la majorité : l’industrie fossile.…  Seguir leyendo »

A screenshot of Abou Walid Al Sahraoui speaking in photograph from an undated propaganda aired by France24 television.

Qui était Adnan Abou Walid al-Sahraoui ?

Dirigeant jihadiste de premier plan au Sahel, Lehbib Ould Ali Ould Saïd Ould Joumani, qui avait pour nom de guerre Adnan Abou Walid al-Sahraoui, est né en 1973 à Laâyoune au Sahara occidental. Il a passé une partie de sa jeunesse en Algérie, notamment dans les camps de réfugiés de Tindouf et à l’université de Constantine, où il a étudié les sciences sociales. Il aurait été aussi membre du Front Polisario, le mouvement politico-militaire qui milite pour l’indépendance du Sahara occidental, avant de rejoindre le maquis jihadiste du nord du Mali vers 2010.

Cadre du Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (MUJAO), il a participé, en 2012, à la conquête de vastes territoires du nord du Mali, dont plusieurs grandes villes, notamment Gao où il figurait parmi les dirigeants les plus importants de la ville lors de son occupation.…  Seguir leyendo »

An Opportunity for the EU to Help Steer through Reform in Burundi

Les réformes promises par le Président burundais Evariste Ndayishimiye ont apaisé les relations avec l’UE. Dans cet extrait de notre Watch List 2021 – Edition d’automne, Crisis Group exhorte l’UE et ses Etats membres à énoncer des critères précis en matière de respect des droits humains au Burundi et à veiller au respect des accords conclus entre l’UE et le Burundi.

Après des années de rapports tendus, l’Union européenne (UE) et le Burundi ont rouvert le dialogue. Le président Evariste Ndayishimiye, au pouvoir depuis juin 2020, a entamé en février des pourparlers avec Bruxelles qui pourraient, à terme, amener l’UE à reprendre son soutien budgétaire direct au Burundi.…  Seguir leyendo »

Postnationalisme et rétronationalisme en Hongrie

Après 46 ans de régime communiste, le départ des troupes soviétiques de la Hongrie fut perçu comme une libération, d’autant plus que le drame de la répression de la révolution anticommuniste en 1956 n’avait jamais été oublié.

La Hongrie se félicitait de retrouver une liberté dont elle avait été privée. On y envisageait avec bonheur d’adopter le libéralisme économique et la démocratie, et s’y félicitait de la séparation prochaine des branches législatives et exécutives du gouvernement.

Or, l’autoritarisme « illibéral » représenté aujourd’hui par le premier ministre, Viktor Orbán, est de retour. Comment expliquer ce revirement ?

L’illibéralisme en poupe

La Hongrie a intégré l’OTAN en 1999, l’Union européenne en 2003 et a ratifié la nouvelle Constitution européenne au traité de Lisbonne.…  Seguir leyendo »

Photo: /Joseph Odelyn Associated Press Des enfants déplacés par le séisme se blottissent sous un morceau de plastique le matin après que la tempête tropicale Grace a balayé Les Cayes, en Haïti, mardi le 17 août 2021, trois jours après un séisme de magnitude 7,2

Pourquoi Haïti est-elle devenue si pauvre ? C’est l’une des questions que l’on pose très souvent dans les débats sur le niveau de pauvreté dans lequel patauge la partie occidentale de l’île, considérée comme l’une des principales attractions touristiques de la Caraïbe jusque dans les années 1970.

La question est d’autant plus importante que l’île était considérée comme la Perle des Antilles par les colons français, tellement cette ancienne colonie était riche. D’abord en ressources naturelles, l’or en particulier. Ensuite par sa productivité agricole qui lui permettait d’être considérée comme une grande pourvoyeuse de matière première.

La littérature sur l’économie du développement retient de nombreux éléments de réponse à cette épineuse question.…  Seguir leyendo »

L’apocalypse n’est pas la fin du monde

Le nouveau rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) en réjouira peu par ses nouvelles conclusions. La température globale grimpe non seulement plus rapidement que nous l’avions initialement cru, mais en plus, voilà que les conséquences catastrophiques qui s’observent présentement s’anticipaient précédemment pour des hausses de plus de 4 °C.

Les températures de non-retour arrivent plus rapidement qu’on le croyait, mais leurs conséquences sont déjà là. La suite s’annonce donc encore pire.

Devant cela, plus que l’illusion de contrôle, ce sont nos beaux discours qui viennent encore une fois de se fracasser contre le mur imperturbable de la science.…  Seguir leyendo »

La répression sanglante du mouvement populaire de contestation au coup d’État ayant renversé le gouvernement élu d’Aung San Suu Kyi au Myanmar a été largement critiquée par la communauté internationale. Dès mars dernier, plusieurs États occidentaux, dont le Canada, ont fait part de leurs inquiétudes vis-à-vis d’une situation extrêmement tendue où l’inquiétant spectre d’une guerre civile semblait de nouveau hanter le pays.

Ces craintes s’avèrent en partie avérées aujourd’hui alors que prend forme une nouvelle tragédie, qui n’est pas sans faire écho aux épisodes troubles de violence politique ayant déchiré le pays sur plusieurs décennies. Pire encore : les références ambiguës et répétées de la communauté internationale à la « responsabilité de protéger » ne sont pas totalement étrangères à la radicalisation des révoltes et à l’incapacité de mettre en place un dialogue constructif avec la junte militaire.…  Seguir leyendo »

Le gâchis en Afghanistan

Le régime afghan actuel mis en place par l’occupation des États-Unis et de ses alliés de l’OTAN en 2002 vit ses derniers jours. À la porte du pouvoir, les talibans peuvent-ils rétablir la paix ? Rien n’est moins sûr.

Pour comprendre le gâchis actuel, il importe de faire un bref détour par l’histoire. Après la Deuxième Guerre mondiale, avec l’urbanisation et la scolarisation d’une partie de la population, un vent de contestation se leva pour réclamer la fin d’une monarchie moyenâgeuse en Afghanistan. Des étudiants et des soldats se mirent ensemble pour déclarer la république en 1973 avec un programme de réformes qui ne plaisaient pas aux chefs de clans, surtout dans les régions rurales qui voyaient l’émancipation des femmes, la réforme agraire et la souveraineté nationale comme une menace à leur pouvoir.…  Seguir leyendo »

Pour une lutte internationale contre la grande corruption

Début juin, l’Assemblée générale des Nations unies a tenu sa toute première session spéciale contre la corruption : l’Ungass 2021. Nombre d’acteurs impliqués dans le combat contre la corruption de par le monde attendaient à cette occasion une déclaration politique forte reconnaissant la grande corruption comme un grave problème mondial, soulignant que l’impunité ne peut perdurer et que des mesures coercitives sont nécessaires pour aider les sociétés à rendre justice. Deux mois auparavant, près d’une centaine d’ONG et d’organisations de la société civile avaient notamment signé une lettre ouverte appelant les membres de l’ONU à adopter une telle déclaration et à créer un groupe de travail intergouvernemental « chargé d’élaborer des propositions techniques pour de nouveaux cadres et mécanismes qui permettraient de remédier aux faiblesses du cadre juridique et de l’infrastructure internationale actuels ».…  Seguir leyendo »

Le siège de la Ligue arabe au Caire. Archives AFP

Dans nombre de pays arabes, dictature, oligarchie et corruption soulignent l’absence d’un État de droit et mènent à un divorce prononcé entre les aspirations des peuples arabes et les pratiques de leurs gouvernants. Dans ces conditions, trois notions doivent être impérativement revisitées pour revivifier le monde arabe en lui ouvrant des voies d’avenir et pour le progrès de la civilisation humaine en général: l’arabité, le panarabisme et le droit naturel. Soutenant la première sans se confondre avec elle, la deuxième (le panarabisme) n’est pas morte, mais son renouvellement est crucial face aux changements socio-politiques régionaux et internationaux, tout en tirant les leçons des échecs du passé et des erreurs qui ont été et qui continuent à être commises en son nom.…  Seguir leyendo »

Ebrahim Raïssi. Credit Vahid Salemi Associated Press

L’élection d’Ebrahim Raïssi à la présidence iranienne est un scandale. La montée au pouvoir de celui que l’on appelle « le boucher » à cause de sa responsabilité pour des milliers d’exécutions extrajudiciaires, de disparitions forcées et de cas de tortures, laisse présager des jours sombres pour le peuple iranien. Après plus de quatre décennies d’une théocratie sanguinaire, les souffrances des Iraniennes et des Iraniens convoquent nos démocraties à répondre de façon appropriée à l’affront d’avoir promu comme interlocuteur du monde celui qui devrait être jugé pour crimes contre l’humanité. Il est nécessaire que son cas soit un exemple de lutte efficace contre l’impunité des puissants.…  Seguir leyendo »

Réflexions d’après la pandémie

Le comportement de la nature est à ce point complexe qu’il n’est pas sûr qu’un jour nous réussissions à en percer les mystères. Dans celle-ci, ce qui s’est déjà produit dans le passé nous décrit des réels successifs, mais ne nous donne aucune lumière sur les possibles à venir. Même à travers ses formules mathématiques les plus complexes, l’humain ne peut rien savoir de ce qui l’attend vraiment.

Dans son Tractatus logico-philosophicus(Gallimard, 1961), Ludwig Wittgenstein dira d’ailleurs des vérités mathématiques qu’elles ne sont que grammaticales, c’est-à-dire qu’elles ne sont que des règles arbitraires que l’on se donne pour satisfaire certaines de nos attentes au sujet de la nature.…  Seguir leyendo »

Énergie, climat et coronavirus, l’exception de la Chine

Énergie 2020 British Petroleum (BP) vient de rendre publique la 70e édition de son rapport annuel Statistical Review of World Energy. On y apprend qu’à l’échelle mondiale, en 2020, il y a eu une réduction de 4,5 % de la consommation d’énergie primaire et de 6,3 % des émissions de gaz à effet de serre (GES). Dans les deux cas, c’est la plus forte réduction jamais enregistrée. Par source fossile, la plus forte réduction est dans la consommation de pétrole (-9,3 %), suivi du charbon (-4,2 %) et du gaz (-2,3 %).

Par pays et par source, le niveau de baisse est variable, avec une seule exception notable : la Chine qui a augmenté aussi bien sa consommation d’énergie (+2,1 %) que sa pollution (+0,6 %) qui avoisine désormais 10 milliards de tonnes (Gt) de CO2-éq/an.…  Seguir leyendo »

Photo: Adalberto Roque Agence France-Presse

Haïti et Cuba, deux des principales îles des Caraïbes, sont secouées par de forts remous politiques et sociaux depuis les dernières semaines. À Port-au-Prince, l’assassinat du président Jovenel Moïse a plongé les Haïtiens dans l’incertitude concernant les cerveaux derrière l’attaque. Elle a aussi entraîné une lutte entre plusieurs prétendants au pouvoir s’étant soldée par l’assermentation d’Ariel Henry en tant que nouveau président.

À La Havane, des milliers de protestants sont descendus dans les rues pour manifester leur ras-le-bol concernant le manque de nourriture, de médicaments, la gestion de la COVID-19 et les fortes restrictions des libertés civiles par le gouvernement cubain.…  Seguir leyendo »

Ancien camp de concentration d’Auschwitz, en Pologne. Photo: Matthias Schrader Associated Press.

L’Occident est d’abord une conscience, et malgré toutes les tragédies que ses hommes ont infligées aux peuples d’Europe et aux autres peuples de la terre, il y a toujours eu des esprits qui se sont révoltés contre le péché suprême : le crime contre les consciences et les libertés.

Nous savons aujourd’hui qu’aucune civilisation n’est innocente, que la nature humaine étant ce qu’elle est, les guerres, les génocides et les fanatismes ont défiguré les plus belles d’entre elles. Que la civilisation qui se dit innocente jette la première pierre ! Mais l’Occident en souffre parce que sa conscience lui dicte de rechercher la vérité, d’avouer ses crimes et de faire preuve de reconnaissance à l’égard des peuples qu’il a opprimés.…  Seguir leyendo »

Élections de façade en Iran

Comment une civilisation aussi sophistiquée que l’Iran peut-elle endurer le clergé moyenâgeux qui prétend agir en son nom ? La fenêtre d’opportunité permettant aux Iraniens de renouer avec l’Occident est claquée par un clergé arrogant qui prône la martyrologie au détriment du bien-être de ses citoyens.

Bien que certains aient décrit les élections récentes comme une compétition entre conservateurs et réformistes, la réalité est tout autre. Le système politique iranien est un système totalitaire assujetti à l’autorité apodictique du leader suprême, Ali Khamenei. Ce dernier a le titre de Walayat al-Faqih, qui confère au religieux la primauté absolue sur le pouvoir politique.…  Seguir leyendo »

L’insécurité en Haïti, de François Duvalier à Jovenel Moïse

L’assassinat crapuleux du président Jovenel Moïse dans la nuit du 6 au 7 juillet marque le point culminant de l’insécurité et de la criminalité en Haïti au cours des dernières années. Il ramène le pays près d’un siècle en arrière lors du lynchage du président Vilbrun Guillaume Sam assassiné le 28 juillet 1915 à Port-au-Prince. Contrairement à Jovenel Moise, il s’agissait d’une révolte populaire.

L’insécurité et la criminalité politiques ne datent pas d’aujourd’hui dans la première république noire du monde. Le père fondateur de la nation, Jean-Jacques Dessalines, a d’ailleurs été assassiné le 17 octobre 1806, moins de trois ans après l’Indépendance nationale proclamée le 1er janvier 1804.…  Seguir leyendo »

L’actuelle controverse à propos de l’obligation vaccinale actualise un débat central en philosophie politique sur les limites que le respect de la liberté individuelle impose à la puissance publique.

Dans L’Etat nous rend-il meilleurs ? (2013), le regretté Ruwen Ogien défendait une conception minimaliste de la liberté politique : être libre n’est rien d’autre et rien de plus que le fait de ne pas être soumis à la volonté d’autrui. Toute autre approche serait, selon lui, de nature à remettre en cause la neutralité de l’Etat par rapport aux diverses conceptions du bien. Si l’on adhère à cette conception, doit-on respecter la liberté de celui qui choisit de ne pas se protéger contre le danger, bien que sa décision ait des conséquences sur d’autres que lui-même ?…  Seguir leyendo »

Retour à la case départ

Le président Joe Biden a confirmé il y a déjà quelques semaines une annonce à laquelle les analystes s’attendaient déjà depuis plusieurs années, à savoir le retrait des troupes américaines d’Afghanistan d’ici septembre. Or, à la lumière des événements des derniers jours, il est clair que le gouvernement américain ne fera pas marche arrière sur la question et que la plus longue guerre de son histoire est sur le point de se conclure.

L’abandon en pleine nuit du stratégique aéroport de Bagram, situé à 50 kilomètres de Kaboul, par les troupes américaines le 2 juillet dernier ne laisse en effet aucun doute sur les intentions de la Maison-Blanche de se retirer le plus rapidement possible de ce qui est devenu un bourbier embarrassant pour les forces armées américaines, qui n’ont pas réussi à affaiblir les talibans en 20 ans de conflit.…  Seguir leyendo »

L'insurrection islamiste de la province mozambicaine du Cabo Delgado était à ses origines un groupe disparate de jeunes aux frustrations locales menant quelques attaques ici et là, souvent à l’aide de machettes. L’assaut spectaculaire mené fin mars sur la ville de Palma a montré au monde que le groupe, désormais considéré par les États-Unis comme une franchise de l’État islamique, a bel et bien opéré une mue : des centaines d’hommes lourdement armés ont tué des civils, détruit une partie de la ville et tenu la dragée haute aux forces de sécurité, qui ont mis plus de dix jours pour reprendre le contrôle de Palma.…  Seguir leyendo »