Articles en Français

Le 20 mars, la libération de Roland Marchal, «prisonnier scientifique» en Iran depuis le 5 juin 2019, a confirmé le cynisme de la République islamique, ou tout au moins celui des acteurs qui en ont pris le contrôle au-delà de leurs prérogatives constitutionnelles. Comme le laissaient entendre les diplomates iraniens à mots de moins en moins couverts, sa détention était bien une prise de gage pour obtenir le renvoi en Iran de l’ingénieur Ruhollahnejad, arrêté en France sur mandat international émis par les Etats-Unis. Et comme la France n’avait sans doute plus de monnaie d’échange sous la main, Fariba Adelkhah, anthropologue de Sciences Po arrêtée en même temps que Roland Marchal (et à laquelle l’Université de Genève vient de décerner un doctorat honoris causa), reste en prison sine die.…  Seguir leyendo »

Depuis la victoire de Jair Messias Bolsonaro à l’élection présidentielle en octobre, tout a changé. C’est une chose d’assister à la montée en force d’un mouvement populiste ; c’est tout autre chose de vivre sous un régime populiste qui a pris le pouvoir. Il ne s’agit pas tant d’un populisme d’extrême droite, comme on en trouve ailleurs, que d’une extrême droite populiste. Les renvois aux fascismes européens des années 30 et à la dictature militaire des années de plomb (1964-1985) avec apologie de la torture sont constants.

En peu de temps, le Brésil est devenu un état voyou – plus proche de la Russie ou de l’Inde que de la Hongrie ou de la Pologne – avec les Etats-Unis au milieu du continuum populiste.…  Seguir leyendo »

Par ces temps si troubles, où l’immunité grégaire obtenue par la vaccination généralisée est détournée en immunisation de troupeau résultante de l’exposition de tous et toutes au Covid-19 – ce qui ne manquera pas d’entraîner l’élimination des plus vulnérables –, par ces temps de détresse où les médecins en Italie, en Espagne et même en France sont sommés de faire le tri entre ceux à qui ils donneront une chance d’être sauvés et les autres qu’on laissera mourir,

par ces temps si obscurs où les demandeurs d’asile aux frontières de l’Europe sont traités comme des ennemis à repousser et, si besoin, à abattre, tandis que ceux qui réussissent à passer en Grèce sont traités comme des criminels de droit commun, étant condamnés à des peines de prison ferme,

il y a une partie de la population qui est condamnée à la contagion généralisée : en premier lieu, les réfugiés et les migrants vivant partout en Europe et surtout en Grèce dans des conditions sanitaires déplorables dans des «hotspots», ou bien détenus dans de centres de rétention administrative (CRA), puis les sans-abri et enfin les personnes incarcérées.…  Seguir leyendo »

Pendant que le monde se confine et enterre ses morts emportés par le Covid-19, le président chinois Xi Jinping triomphe. La propagande présente sans relâche le commandant suprême victorieux de «la guerre du peuple» contre le coronavirus.

Et pourtant, après l’épidémie du Sras en 2003, après celle de peste porcine, après les divers virus qui ont attaqué les poulets et les autres catastrophes sanitaires qui sont nées en Chine populaire, nous pensions que les autorités de Pékin auraient tiré des leçons. Et nous sommes aujourd’hui obligés d’admettre que les logiques du pouvoir chinois ne sont pas celles attendues par la France et l’Europe qui en ont fait un partenaire privilégié.…  Seguir leyendo »

An elderly man wearing a face mask sits on the sidewalk of a road, amid the spread of the coronavirus disease (COVID-19) in Jakarta, Indonesia, April 3, 2020. REUTERS/Willy Kurniawan

«Dis maman, si je croise un Chinois, je change de trottoir?» demande une petite fille avant de se rendre à l’école. Les parents d’élèves en ont souvent fait l’expérience: l’émergence d’une épidémie n’est pas sans susciter dans les cours de récréation au mieux des plaisanteries puériles, au pire des formes de stigmatisation à l’encontre de certains enfants. Covid-19 aujourd’hui, Ebola hier, l’épidémiologie des maladies infectieuses reste un impensé des populations et demeure peu enseignée à l’école primaire et secondaire, y compris dans ses dimensions fondamentales: différence entre virus et bactérie, prévention, mode de propagation, résolution. Ces lacunes laissent ainsi l’espace à toutes formes d’interprétations fantasques sur ce que constitue un épisode d’épidémie.…  Seguir leyendo »

Durant l’épidémie de Covid-19, certains habitants des grandes villes s’en vont. Ils partent à la campagne, ou dans des villes plus petites, retrouver leur famille ou passer le confinement dans leur résidence secondaire. En France, 1,2 million de personnes avaient quitté l’Ile-de-France à la fin du mois de mars. Aux Etats-Unis, on parle désormais de la «Great American Migration of 2020». Sans vouloir généraliser, ni sous-estimer le phénomène, ce mouvement de population interroge : tous ces gens ont-ils raison de partir ? Courent-ils plus de risque d’être contaminés par le Sars-CoV-2 en restant dans une ville densément peuplée comme Paris ou New York ?…  Seguir leyendo »

La fièvre de réponses frénétiques, univoques et uniformes à la contamination économique du Covid-19 montre que nous subissons les affres d’une économie globalisée qui ne se pense pas. Les décideurs semblent réagir aux stimuli de chocs qualifiés d’extérieurs alors qu’ils sont sécrétés par le système qu’ils ont construit depuis 1980, avec le «consensus de Washington». Mêmes politiques, mêmes réponses aux conséquences de ces politiques! Peut-on dire que ces réponses découlent de l’analyse de risques et de leurs systèmes de dilution? Non, puisque les effets pervers du modèle de globalisation sont qualifiés de «chocs imprévisibles».

Les décideurs gèrent l’urgent en essayant de construire des digues contre la déferlante des vagues de destruction massive des chaînes de production à coups de milliers de milliards de dollars américains sans se soucier des conséquences de telles politiques, aussi bien en termes fiduciaires que d’équilibres financiers et monétaires internationaux.…  Seguir leyendo »

«La Corrèze avant le Zambèze» ! Un hoquet de l’histoire attribue à Raymond Cartier, journaliste à Paris Match, la formule qui fut en fait prononcée par Jean Montalat, député et maire de Tulle, à la tribune de l’Assemblée nationale en 1964. Il était fermement opposé au maintien d’une aide de la France à ses anciennes colonies. Chacun dira s’il avait raison. Mais un constat s’impose : l’Afrique comporte de nombreux pays en grande difficulté.

La mobilisation générale pour lutter contre le coronavirus est assortie, par les gouvernements des pays riches, de sommes astronomiques mobilisées pour lutter contre les effets sanitaires, économiques et sociaux de la pandémie en cours.…  Seguir leyendo »

Depuis les années 80, l’organisation de la production et du travail en flux tendu s’est généralisée dans le secteur manufacturier et dans les services marchands, puis dans le secteur non marchand, notamment dans celui de la santé. Répondant à des impératifs de rentabilité accrus par la financiarisation et la globalisation de l’économie, le flux tendu consiste à réduire le plus possible les stocks et les délais afin d’accélérer la rotation du capital financier investi et d’en accroître la rentabilité. Plus encore – et ceci ne figure pas dans les manuels de gestion –, la production sans stocks intermédiaires entre ateliers, entre services, entre fournisseurs et donneurs d’ordre est l’outil le plus insidieux inventé depuis Ford et Taylor pour accroître la pression sur les salariés dans leur ensemble, et sur chacun d’entre eux individuellement.…  Seguir leyendo »

En l’espace de quelques semaines, nombre de repères de la vie personnelle et de la vie sociale ont été bouleversés. Le plus étonnant sans doute est la facilité avec laquelle le confinement, après un week-end ensoleillé d’hésitation, est entré dans les faits. Nous obéissons, convaincus, acceptons d’abandonner nos libertés anciennes, présentons nos ausweis aux contrôles de police. Comme dans un jeu de rôles, avec la vague impression de vivre dans un film. Impression trompeuse, car nous sommes de plain-pied dans une nouvelle réalité, qui laissera durablement des traces.

Les petits mondes inventifs

Parmi les raisons qui expliquent cette soumission soudaine (outre l’angoisse collective et le désir de solidarité avec les plus fragiles), il y a le fait que le confinement puisse apparaître comme une expérience ni totalement désagréable ni dénuée d’intérêt.…  Seguir leyendo »

Les mesures prises pour lutter contre l’épidémie de Covid-19 obligent désormais des millions de personnes à travailler chez elles. Politiques et employeurs encouragent le «télétravail», «travail à distance» ou «travail à domicile» pour tenter de remédier aux effets économiques désastreux de la crise sanitaire, et permettre de limiter les contacts entre individus. Cette (re)découverte du télétravail a pourtant révélé pour beaucoup un impensé, sur le plan technique, social et légal. Les travailleuses et travailleurs n’ont d’autre choix que de s’en remettre à leur employeur et à la compétence des services informatiques et juridiques de l’entreprise (lorsqu’elle en dispose) pour organiser le travail à distance.…  Seguir leyendo »

Si, comme le dit l’adage, la vérité est la première victime de la guerre, la seconde pourrait bien être une chose à laquelle le monde entier accorde une grande importance par les temps qui courent: les soins de santé. Les familles qui fuient la guerre ou se retrouvent prises dans ses griffes savent que l’assistance médicale est un bien précieux et rare dans une zone de conflit. Au beau milieu des bombes qui tombent et des balles qui fusent, une structure de santé opérationnelle est un havre de survie; mais dans ces situations, le personnel médical est presque toujours débordé et les stocks de médicaments proches de l’épuisement.…  Seguir leyendo »

Les femmes et les hommes courent-ils les mêmes risques face au Covid-19 ? Existe-t-il des différences entre les sexes dans les taux de d’infection et de mortalité par le virus ? Ces questions circulent dans les médias et réseaux sociaux depuis la publication en février 2020 d’un rapport du Centre chinois de prévention des maladies, selon lequel 51,4 % des personnes contaminées sont des hommes avec un taux de mortalité 2,8 % contre 1,7 % pour les femmes (1). En Italie, les hommes représentent 60% des cas d’infection et en décèdent plus que les femmes (2). Quel crédit accorder à ces chiffres ?…  Seguir leyendo »

Le confinement partiel de l’Europe a ressuscité l’idée que le capitalisme est décidément un système bien fragile et que l’Etat-providence est de retour.

De fait, la faille de notre système économique que révèle la tragédie du coronavirus est malheureusement simple : si une personne infectée est capable d’en contaminer plusieurs autres en quelques jours et si le mal possède une létalité significative, comme c’est le cas du Covid-19, aucun système de production économique ne peut survivre sans un puissant service public. En effet, les salariés au bas de l’échelle sociale contamineront tôt ou tard leurs voisins, et le patron ou le ministre lui-même finira par contracter le virus.…  Seguir leyendo »

En matière de diffusion du Covid-19, il y a un grand point d’interrogation sur l’Afrique tant les méthodes d’investigation sont encore lacunaires. Le Monde Afrique donne toutefois ces jours quelques éclairages sur nos voisins de l’autre côté de la Méditerranée. D’une manière générale, l’extrême densité de population, conjuguée à des systèmes de santé défaillants, à une pénurie probable de médicaments, de vivres, d’eau, est très préoccupante, d’autant plus que les économies africaines sont dépendantes des marchés internationaux et qu’elles subissent aussi la crise que nous connaissons. Dans ce contexte, «mettre une distance entre nous est un luxe dans notre économie informelle et ce n’est pas dans notre culture», nous dit un Africain.…  Seguir leyendo »