Articles en Français

En France, le débat sur l’Europe et l’euro a tendance à se cristalliser sur les questions budgétaires et fiscales : un budget, un impôt, et les problèmes seront résolus. Cette approche entre en collision avec le point de vue des autres pays, au premier rang desquels la « nouvelle ligue hanséatique » menée par les Pays-Bas, qui prône une version très libérale de l’intégration européenne.

Certes, la crise de la zone euro a démontré le besoin d’un budget de stabilisation, aussi bien pour épauler la Banque centrale européenne que pour soutenir tel ou tel pays durement touché. Cependant, cette entrée en matière ne passe pas auprès de nos partenaires européens.…  Seguir leyendo »

Après dix années de combats au Parlement européen, il est temps pour moi de passer le flambeau aux candidats déterminés de la liste Europe Ecologie. Comme présidente de la commission développement puis vice-présidente des commissions d’enquête sur les « LuxLeaks » et les « Panama Papers », j’ai fait de la justice fiscale une priorité de mon action. C’est aujourd’hui avec un mélange de satisfaction et d’amertume que je quitte mes fonctions.

Satisfaction d’abord, car nous avons obtenu d’importantes victoires. Les lanceurs d’alerte, qui défendent l’intérêt général au péril de leurs vies, bénéficieront désormais d’une protection européenne. La criminalité financière sera mieux combattue grâce à la création d’un parquet européen qui coordonnera les enquêtes transfrontalières, par exemple sur les fraudes à la TVA [taxe sur la valeur ajoutée] qui coûtent chaque année 150 milliards d’euros à l’Europe.…  Seguir leyendo »

Le prochain Parlement européen devra se concentrer sur des propositions constructives pour que l’Union européenne (UE) et l’euro tiennent leurs promesses initiales de stabilité et de prospérité en Europe. Nous avons certes achevé la première étape de l’union bancaire en établissant un superviseur unique ainsi que des règles et des fonds communs pour la résolution des défaillances bancaires. Nous disposons d’un mécanisme de stabilité européen qui pourrait intervenir dans les crises souveraines en fournissant des prêts aux pays en difficulté. Mais la réforme est incomplète.

Nombre des problèmes identifiés lors de la dernière crise réapparaîtront dans une crise future. Les griefs-clés restent sans réponse.…  Seguir leyendo »

La campagne des élections européennes est un rendez-vous manqué pour le débat sur l’avenir de l’Union. Les différents programmes contournent le problème majeur, que l’on peut formuler ainsi : l’intégration économique et monétaire, qui devait rapprocher les peuples, contribue aujourd’hui à les séparer ! En effet, jamais les économies européennes n’ont autant divergé que depuis la création de la monnaie unique. Mais il ne faut pas laisser la critique de cette situation aux seuls projets de replis nationaux. Au contraire, une grande lucidité est nécessaire afin de construire une Europe sociale, condition de la survie de la zone euro.

Prenons la mesure des divergences.…  Seguir leyendo »

En vingt ans, la part de l’industrie dans le produit intérieur brut (PIB) européen n’a cessé de chuter, passant désormais sous le seuil des 16 %. L’effritement de notre base industrielle, maillon critique de l’économie européenne, conjugué à l’essor d’une concurrence internationale agressive portée par les stratégies America First et Made in China 2025 ébranlent l’autonomie stratégique de l’Union et menacent nos emplois d’aujourd’hui et de demain. L’Europe doit d’urgence renverser cette tendance grâce à une stratégie industrielle forte, sans laquelle il n’y a pas de souveraineté économique et technologique européenne. Cet impératif devra être l’une des grandes priorités du prochain Parlement européen et de la future Commission, qui disposent pour cela de trois leviers pour agir.…  Seguir leyendo »

Les dirigeants européens de la génération précédente ont construit le marché et la monnaie unique sans gouvernance démocratique et sans union politique. Mais qu’il s’agisse d’améliorer le quotidien des Européennes et des Européens ou d’affronter les crises financières, la zone euro ne pourra plus faire encore longtemps l’économie de la solidarité entre les peuples.

Depuis 2008 et la gestion de la crise financière – on se souvient des coûteux plans de renflouement et des interventions des banques centrales inondant les marchés de liquidités –, l’Europe a franchi une étape cruciale avec l’Union bancaire, qui européanise la surveillance bancaire et le mécanisme de gestion ordonnée des faillites censé protéger le contribuable.…  Seguir leyendo »

La rencontre, mercredi 15 mai, du président Emmanuel Macron avec la première ministre néo-zélandaise, Jacinda Ardern, et la réunion des ministres du numérique du G7 à Paris doivent déboucher sur l’« appel de Christchurch », un accord visant à mieux lutter contre le terrorisme et les contenus haineux en ligne.

Lors du Forum sur la gouvernance de l’Internet (IGF) en novembre 2018, Emmanuel Macron s’était déjà engagé à responsabiliser les plates-formes du Web. Le débat a été ravivé en mars après l’attaque terroriste de Christchurch, filmée et diffusée en direct sur Facebook. Depuis, les ministres de l’intérieur du G7, réunis les 4 et 5 avril à Paris, s’étaient également montrés favorables à l’autorisation du filtrage des contenus et à l’accès aux communications cryptées à des fins de sécurité.…  Seguir leyendo »

L’arrivée le 8 mai d’Asia Bibi au Canada marque le dénouement d’une affaire qui durait depuis dix ans, et qui témoigne du retour de la question du blasphème dans nos sociétés contemporaines. En 2009, cette villageoise chrétienne se dispute avec des femmes musulmanes qui lui reprochent d’avoir souillé l’eau réservée aux musulmans. Asia Bibi est accusée d’avoir alors insulté le prophète Muhammad. Condamnée à mort, elle sera acquittée huit ans plus tard.

Au Pakistan, l’affaire a suscité des manifestations de masse pour exiger son exécution. Cette susceptibilité pakistanaise à l’égard du blasphème trouve ses origines au XIXe iècle avec l’introduction par les Britanniques d’un code pénal pour l’Inde coloniale.…  Seguir leyendo »

Si rien n’est fait dans les prochaines semaines, la Russie pourrait se retrouver, au mois de juin, en dehors du Conseil de l’Europe, par choix ou par inertie des uns et des autres. Le dernier symbole de son appartenance institutionnelle à l’Europe et à son système de valeurs aura alors disparu. Plus de vingt ans d’interaction avec l’institution, qui siège à Strasbourg, risquent d’être effacés. Les Russes seraient alors privés de la possibilité de faire appel à la Cour européenne des droits de l’homme.

Mais à quoi sert donc ce Conseil de l’Europe, si souvent méconnu ? Créé le 5 mai 1949, bien avant les Communautés européennes qui deviendront l’Union européenne, le Conseil de l’Europe rassemble aujourd’hui les 820 millions de ressortissants de 47 Etats européens autour de normes juridiques et de conventions dans les domaines de la protection des droits de l’homme, du renforcement de la démocratie et de l’Etat de droit.…  Seguir leyendo »

La prompte générosité financière du secteur privé venu au secours de Notre-Dame ouvre un débat sur la nature du contrat social existant entre les entreprises et la société, et sur la prédominance de certaines logiques (morales ou économiques) dans l’action des firmes.

La notion de responsabilité sociale est apparue au milieu du XXe siècle, parallèlement au développement de la « grande entreprise ». Cette notion fait référence à la fois à des objectifs extra-financiers, et aux obligations morales de l’entreprise vis-à-vis de la société, notamment celle d’assurer son bien-être. C’est dans cette perspective qu’il convient de situer les actuelles discussions sur « le rôle social de l’entreprise » évoqué par la loi Pacte et la controverse sur les dons pour la reconstruction de la cathédrale.…  Seguir leyendo »

Mécénat et philanthropie en France sont souvent perçus de manière polémique : le mot « mécène » renvoie aux lubies des rois et des princes, celui de « philanthrope » évoque l’assistance des dames patronnesses. Si l’on se réfère au dictionnaire, pourtant, le philanthrope « œuvre pour le bien de ses semblables et pour l’amélioration de leur condition », le mécène « favorise le développement des lettres, des arts et des sciences en procurant des moyens financiers ou des travaux ». Parce que les représentations de la richesse dans l’histoire montrent une ambiguïté intrinsèque – la richesse est à la fois véhicule de progrès pour l’humanité en même temps que danger de folie et de démesure –, les dépenses somptuaires sous forme de dons ont pour fonction de sortir une partie de l’argent accumulé hors du circuit de l’échange marchand, venant ainsi compenser la violence de l’enrichissement et la souillure qui est attachée à l’accumulation monétaire comme fruit de pratiques interlopes.…  Seguir leyendo »

Au-delà des polémiques sur le rapport que les grandes entreprises et fortunes françaises entretiennent avec la solidarité nationale, leur élan collectif de soutien à la reconstruction de Notre-Dame révèle au grand jour la spécificité du cadre fiscal du mécénat en France et les dérives qu’il autorise.

Le régime français pour le mécénat est le plus favorable d’Europe. Il permet à une entreprise de déduire son don, soit-il financier, en nature ou en compétences, à hauteur de 40 % à 90 % du montant de son impôt sur les sociétés. Au-delà des gains en termes d’image et de communication, le régime français offre de plus des possibilités de rétributions en nature à hauteur de 25 % du montant du don, par exemple la privatisation du lieu pour un événement privé.…  Seguir leyendo »

La polémique née autour des dons faits pour la reconstruction de Notre-Dame pose une question de fond : comment arrive-t-on à mobiliser près de 1 milliard d’euros en quarante-huit heures pour un monument alors que les grandes organisations caritatives – Caritas, Médecins du monde, Apprentis d’Auteuil, etc. – peinent à collecter des sommes bien inférieures pour des causes « vitales » dans un pays où 8 millions de personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté ? La question ne se pose pas au détriment de Notre-Dame, mais en faveur des causes difficiles. Pourquoi pas le patrimoine « et » la pauvreté ?…  Seguir leyendo »

Il faut admirer le culot de Marine Le Pen. Il y a trois ans, elle avait récupéré pour ses comptes Facebook et Twitter le drapeau britannique, notre Union Jack. Le vote pour le Brexit était la preuve, selon elle, que les anti-européens de France étaient du bon côté de l’histoire. Nigel Farage était son héros. L’Albion n’était plus perfide. Les Brexiters étaient les nouveaux Titans.

Aujourd’hui, elle salue toujours la Grande-Bretagne comme l’exemple à suivre, mais la vérité est toute autre. Le Brexit a été néfaste pour la Grande-Bretagne. La Première ministre, Theresa May, a promis 108 fois (!) à la Chambre des communes que le Royaume-Uni serait sorti de l’UE le 29 mars 2019.…  Seguir leyendo »

Contrairement aux idées reçues, la sécurité et la traçabilité des « minerais de sang » – tungstène, étain, tantale, or, cobalt, dont le trafic clandestin finance les groupes armés d’une des guerres civiles africaines les plus longues et les plus sanglantes du continent – se sont considérablement améliorées en République démocratique du Congo (RDC).

Sous l’égide de la Conférence internationale de la région des Grands Lacs (CIRGL [organisation régionale]), les efforts de traçabilité de ces minerais sont certes coûteux pour les mineurs artisanaux, mais ils ont presque éradiqué les trafics dans le tungstène, l’étain et le tantale. La future mine industrielle d’étain de Bisié, pilotée par la société Alphamin, qui devrait commencer à produire fin 2019, témoigne de cette confiance retrouvée.…  Seguir leyendo »